Fandom

Assassin's Creed

Guerres d'Italie: Chapitre 4 - Perotto Calderon

4 645pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion0 Partager

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

ACPLicon.png
La fermeture de Project Legacy ayant eu lieu avant la création de cette page, les sections suivies d'une astérisque ont été partiellement voire entièrement traduites depuis la version anglaise de l'application.

Perotto Calderon est le quatrième et dernier chapitre du pack Guerres d'Italie du Projet Héritage d'Abstergo Industries, extraite par balayage de données séquentielles (BDS).

Détails de la mémoire

Sujet : Perotto Calderon

Lieu : Rome, Italie

Période : 1498

Vidéo d'introduction

Nous allons vous poser plusieurs questions pendant l'initialisation de la synchronisation. En cas de difficulté pour répondre, n'hésitez pas à nous le signaler. Quel est votre nom ? Où vivez-vous ? En quelle année sommes-nous ?

Nous avons l'occasion d'explorer les vies et les secrets de la tristement célèbre famille Borgia. Le DDS a récupéré les souvenirs de Perotto Calderon, un de leurs plus fidèles messagers. Nous vous demandons de découvrir ce que lui même avait découvert.

Tous les chemins...

PL Tous les chemins.jpg
Lucrezia s'est retirée dans le couvent de San Sisto, mais son père, le Pape Alexandre VI, cherche déjà à la remarier. Ils me prennent pour un simple messager, et ne se doutent pas que je suis au service de leur pire ennemi.

Tout ouïe

Les Borgia sont cruels et vaniteux. Espionner leurs conversations et les entendre évoquer leurs desseins pernicieux est un véritable supplice ! Mais je sais qu'en définitive, ces informations seront utiles à mes Frères.

PL Tout ouïe.jpg
  • Cesare, le fils d'Alexandre, a établi une liste des exécutions à venir, ce qui fait rire les deux hommes. Mon estomac se noue ; certains noms me sont familiers.
  • Ils parlent de Lucrezia comme d'un vulgaire objet. Ils n'hésiteraient pas à la vendre pour affermir leur pouvoir.
  • J'éprouve une joie immense quand j'apprends la capture de leurs navires par des pirates de Barbarie, mais mon cœur se serre quand j'entends qu'ils sont prêts à négocier avec les capitaines ennemis.
  • Comment peut-on porter le message de l'Église et trahir les siens ? Je suis écœuré par tant d'ignominie !
  • Girolamo Savonarola a été exécuté à Florence ! Alexandre est bouleversé par cette nouvelle. Le prédicateur était en possession d'un objet que les Borgia voudraient récupérer, mais dont ils ont perdu la trace !
  • Cette journée passée dans l'antre des Borgia m'a été bénéfique ! Je repars en sachant tout de leurs projets et de leurs viles machinations. L'Ordre auquel j'appartiens se mettra en travers de leur route !

Mascarade

Je passe beaucoup de temps au couvent, à attendre que Lucrezia me remette les lettres qu'elle destine à son père. Je crois qu'elle préférerait ne plus entendre parler de lui. Elle est venue trouver refuge ici pour lui échapper, mais nous savons tous les deux que cette situation sera de courte durée.

Perotto Lucrezia ACPL.jpg
  • Je l'entends sangloter quand elle lit la lettre que lui a adressée son père. D'une certaine manière, je me sens responsable.
  • Elle est plongée dans sa lecture et je contemple son visage. Elle s'en aperçoit. Je détourne rapidement mon regard.
  • Je sais ce que renferme cette lettre. Ce sont des nouvelles de son ex-époux. Il a l'intention de la retirer du couvent. Encore un motif d'inquiétude.
  • En lisant, elle mordille parfois sa lèvre inférieure. Je ne puis m'empêcher de sourire.
  • On m'a aussi chargé d'ouvrir les lettres qu'elle me remet, mais je ne le ferai plus. Ses confidences ne nous seront utiles en aucune manière.
  • Mentir à Lucrezia ne me réjouit guère, mais si je veux rester proche de son père, je dois remplir mes fonctions de messager. J'aimerais tant la sauver de sa propre famille. Mais je m'égare...

Lettres capitales

Ayant accès au sceau et au courrier d'Alexandre, je suis très occupé à éplucher sa correspondance personnelle. Parfois, mes Frères me demandent de falsifier certaines de ses lettres en imitant son écriture. Je m'exécute sans discuter.

PL Lettres capitales.jpg
  • Je renégocie un traité approuvé par Alexandre. Les Français n'accepteront jamais de signer ceci !
  • Ces louanges étaient excessives. Des insultes paraîtront plus sincères ! J'apporte quelques corrections...
  • Il n'est plus question de pardon, mais de condamnation. Nous avions prévu d'assassiner cet homme, de toute manière.
  • Jamais je ne dépenserais une telle somme pour du mobilier. Alexandre non plus, j'imagine. Mais sans le savoir, il vient de donner son accord...
  • J'écris à la fille d'Alexandre en me faisant passer pour lui. Je couche sur le papier tous les mots qu'un père devrait dire à sa fille. Des mots qu'il ne prononcera jamais. Je décide finalement de jeter la lettre au feu.
  • Mes impostures causeront beaucoup de tort à Alexandre et à son fils, mais je serai déjà loin quand ils s'apercevront de la supercherie !

Dernières faveurs

Lucrezia Perotto.jpg
Je ne suis qu'un imbécile ! J'ai décidé de suivre mon cœur plutôt que mes instructions, mais il m'est impossible de rester les bras croisés alors que la famille de Lucrezia détruit sa vie ! Sans elle, la mienne perd tout son sens.

Elle qui a tout

J'ai vu les présents somptueux que Lucrezia reçoit des alliés politiques de sa famille, mais je dois lui trouver quelque chose qui soit digne de sa beauté ! Je suis un homme plein de ressources, après tout.

PL Elle qui a tout.jpg
  • Je profite d'une de mes missions pour me procurer un objet inestimable. Il me faut juste un peu de temps pour effacer les taches de sang.
  • Je profite de ma situation de messager pour offrir à Lucrezia des présents initialement destinés au pape Alexandre.
  • L'intimidation est un moyen comme un autre d'acquérir un objet que je n'aurai jamais les moyens de m'offrir.
  • Mes Frères et moi avons de nombreux alliés parmi les artisans. Ils me fournissent de magnifiques objets et en retour, je leur rends des services !
  • Giulia m'aide à trouver un présent qui plaira à coup sûr à Lucrezia. Comme je m'y attendais, elle est ravie !
  • J'ignore si mes cadeaux lui ont plu, mais je suis sûr qu'elle n'est pas indifférente aux efforts que je déploie pour lui faire plaisir. Tout nous sépare et pourtant, nous nous rapprochons.

Premières impressions

J'ai décidé de passer à l'action. J'ai l'impression que Lucrezia n'attend que ça. Mais si je me trompe... non, je ne dois pas y penser. Si je ne tente pas ma chance, je vais continuer à me torturer !

PL Premières impressions.jpg
  • D'ordinaire si loquace, me voilà incapable d'aligner deux mots ! Je lui explique ce que je ressens pour elle, mais je perçois son embarras. Je quitte la pièce, et en franchissant le pas de la porte, j'entends ses ricanements.
  • Lucrezia se confie à moi, sollicite mon avis sur sa garde-robe, me déclame ses poèmes préférés et me demande de lui parler de mes "aventures" comme messager. Je lui confesse que mes plus belles aventures sont les visites que je lui rends.
  • Elle me parle de son premier époux, Giovanni. Ce sujet de conversation ne me passionne guère, mais je me réjouis de l'entendre évoquer son impuissance. Elle me demande si je peux comprendre ce qu'il ressent ; je lui réponds que j'en serais bien incapable. Elle rougit.
  • J'emmène Lucrezia faire une promenade autour du couvent. D'abord, elle garde ses distances. Elle sait qu'il n'est pas bon pour elle d'être vue en compagnie d'un homme comme moi. À la fin de notre marche, pourtant, elle se rapproche un peu.
  • Pour nous amuser, Lucrezia et moi échangeons nos plaisanteries les plus obscènes. Je suis surpris de voir que les siennes dénigrent le plus souvent la religion. Même si en fin de compte, j'en comprends les raisons.
  • J'ai passé tant de temps avec Lucrezia, ces derniers jours, que j'en ai oublié l'essentiel. Je n'ignore pas l'importance de ma mission, mais chaque jour qui passe, j'ai un peu plus de mal à m'en acquitter.

Affaires galantes

Ces derniers mois, je me suis rapproché de Giulia, la femme de chambre de Lucrezia. Mes Frères m'ont choisi pour mes talents de manipulateur. Mais Giulia, elle, n'est pas dupe. Elle me pousse à agir.

PL Affaires galantes.jpg
  • Giulia me fait part des propos élogieux que sa maîtresse tient à mon égard quand je suis absent.
  • Giulia m'a invité à dîner et préparé quelques-uns des mets préférés de Lucrezia. Une fois le repas terminé, elle recueille mes impressions.
  • Giulia m'apprend que Lucrezia est jalouse du temps que nous passons ensemble. Nous rions tous les deux.
  • Cette femme de chambre est étonnante. Qu'il s'agisse de la politique de Rome ou de ses implications pour sa maîtresse, aucun détail ne lui échappe. À certains égards, elle fait montre d'une plus grande acuité que moi !
  • Giulia m'a remis une liste énumérant tout ce que je dois améliorer chez moi pour m'attirer les faveurs de sa maîtresse. Elle s'amuse de ma coiffure, des boutons cousus sur mes vêtements et de ma façon de marcher, celle d'un "meurtrier en fuite", comme elle dit. Rien ne lui échappe ! Je me dis que j'ai de la chance de l'avoir de mon côté.
  • Grâce à Giulia, j'en sais plus sur Lucrezia que je n'en aurais jamais découvert par mes seules observations. Plus j'apprends à la connaître, plus je me sens proche d'elle. C'est un jeu dangereux !

Un destin contrarié

Nous sommes enfin ensemble ! Nous savons tous les deux qu'il n'y a aucune chance que cela dure, mais que nous importe ? Nous fuirons la réalité aussi longtemps que nous le pourrons.

PL Un destin contrarié.jpg
  • Nous voyageons ensemble. Hormis les moments où nous sommes seuls, elle reste une femme de condition et je reste son messager, c'est plus prudent. Ce petit jeu nous enivre !
  • Je suis entraîné à tuer, et pourtant, je suis surpris par l'empressement de Lucrezia à faire couler le sang. Pour elle, c'est la réponse à tous nos problèmes. Elle tient sûrement cela de sa famille.
  • Je suis sur le point de lui avouer toute la vérité.
  • Eh bien ! Abstergo devrait vous facturer cette séquence mémoire ! - Erudito
  • Lucrezia pense que notre secret est bien gardé. Elle ignore tout de ceux qui en ont après nous !
  • Nous ne renoncerons pas ! Si notre amour est mis en péril par la famille de Lucrezia et par ma propre Confrérie, alors nous trouverons un moyen de nous enfuir !

Conséquences

PL Conséquences.jpg
Lucrezia est enceinte ! Voilà un événement dont nous nous serions bien passés ! Nos secrets n'en seront bientôt plus ; nous allons devoir faire face à la réaction de nos "familles". Nous luttons pour nous maintenir à flot, mais je crains que nous ne finissions par sombrer.

Profil bas

Le ventre de Lucrezia grossit en même temps que la rumeur. Nous sommes en danger. Je ne dois surtout pas m'impliquer. J'espère que ma bien-aimée réussira à s'en remettre.

PL Profil bas.jpg
  • Giulia et moi nous efforçons de convaincre Lucrezia de rester à l'intérieur du couvent pour la tenir à l'abri des regards indiscrets, mais elle ne veut rien entendre et nous fausse compagnie dès que nous avons le dos tourné. D'une certaine manière, elle se comporte comme une petite fille. Elle ne comprend pas les risques.
  • Lucrezia croit que nous élèverons notre enfant ici, à l'écart du monde. Parfois, son enthousiasme finit par me convaincre que c'est possible !
  • Giulia me demande de faire entendre raison à sa maîtresse, de la convaincre de chercher une autre mère à cet enfant. Ce serait la meilleure solution, évidemment, mais je ne puis m'y résoudre ! Cet enfant sera le lien indissoluble qui nous unit, elle et moi.
  • Même ici, à l'abri des regards, Giulia oblige Lucrezia à porter des vêtements amples, pour dissimuler la vérité.
  • Je ne peux pas continuer ce petit jeu avec les Borgia et prendre soin de Lucrezia. Cela m'oblige à l'abandonner pendant des semaines et chaque fois, je me demande si elle sera encore là à mon retour.
  • Notre fils est né, mais ses jours sont en danger. Giulia a fait venir un de ses frères, qui est docteur. Selon lui, notre enfant souffre de malformations et sera probablement mort d'ici quelques jours. Lucrezia est anéantie. J'ai peur que cette épreuve me l'enlève, elle aussi. Je dois les sauver !

Muselière

La peur s'installe ! Nous avons reçu des menaces, un homme nous fait chanter. Il me prend pour un simple messager. Cette erreur lui sera fatale !

PL Muselière.jpg
  • Je me suis livré à une reconnaissance de l'endroit où il m'a donné rendez-vous. Quelle naïveté ! Son choix s'est porté sur une ruelle sombre, à l'abri des regards. Il me sera facile de m'échapper.
  • Deux de ses amis arrivent. Par chance, moi non plus je ne suis pas venu seul. Je dégaine mes deux épées et je leur plante une lame dans la gorge à tous les deux !
  • Comprenant son erreur, il tente de s'enfuir ! J'escalade facilement l'édifice et me mets en embuscade de l'autre côté !
  • Il tente de me raisonner, mais en se mêlant de mes affaires, il a signé son arrêt de mort. Il n'en réchappera pas !
  • Il me lance tout ce qu'il peut au visage pour se débarrasser de moi : de la poussière, des pierres et même ses chaussures. Ce combat vire au cauchemar !
  • Comme toujours, je prends soin de me débarrasser discrètement du corps et d'effacer les traces derrière moi. La menace est écartée, mais il y en aura d'autres. Je vais devoir me renseigner sur ses fréquentations et m'assurer que personne d'autre n'est au courant.

Le disciple

D'une certaine manière, j'ai déjà un fils. Son nom est Francesco ; il vient d'être recruté par notre Confrérie. Il n'est pas encore un homme, mais c'est un disciple plein d'avenir. Il est chargé de transmettre mes rapports à notre Ordre, mais il n'est pas aussi rapide que nous le souhaiterions.

PL Francesco Perotto.jpg
  • Nous nous entraînons ensemble et je remarque qu'il a considérablement progressé depuis l'an dernier. Si jeune, il se montre déjà à la hauteur de certains de nos Frères !
  • Aujourd'hui, Francesco n'est pas lui-même. Il paraît absent. Quand je lui demande ce qui le préoccupe, il répond simplement qu'il est souffrant. Sait-il quelque chose ?
  • Lucrezia se propose d'empoisonner mon disciple. Elle n'est pas une Borgia pour rien !
  • J'enseigne quelques rudiments tactiques à Francesco, mais il est décontenancé par ma brutalité. Son sens de l'honneur est déplacé. Un jour, il l'apprendra à ses dépens.
  • Francesco m'interroge à propos de Lucrezia. Ses questions m'accablent, mais je n'en montre rien. Je lui fais part de ce que la correspondance d'Alexandre m'a révélé, et rien de plus.
  • Francesco va transmettre mon rapport à l'Ordre. Va-t-il leur présenter le sien ? Je serais bien incapable de lui faire du mal, aussi je décide de le laisser partir. Je n'ai pas vraiment le choix.

La grande évasion

PL La grande évasion.jpg
À ce stade, je ne puis compter sur mes Frères pour me sauver, et je ne reverrai jamais plus Lucrezia ! Mon fils vit toujours, mais pour combien de temps ? C'est alors que tout semble perdu que j'ai de la visite. Giulia ?

La clé des champs

Giulia me montre une boîte remplie d'accessoires de toilette appartenant à Lucrezia, dans laquelle je trouve des épingles et des limes de différentes tailles. Elle me connaît mieux que je ne pensais ! Elle s'excuse pour ces instruments de fortune ; je lui réponds que j'en ferai bon usage.

PL La clé des champs.jpg
  • Je n'ai jamais essayé de forcer une serrure à travers des barreaux ! L'angle n'est pas commode, mais je ne m'avoue pas vaincu.
  • Giulia ne peut s'empêcher de parler, espérant ainsi contrôler ses nerfs. Je lui rappelle que j'ai besoin de silence pour me concentrer.
  • Une de mes épingles s'est cassée ! Giulia la remplace aussitôt. Nous entendons les gardes parler au-dessus de nous.
  • J'ai l'impression de progresser, mais ces outils sont bien moins efficaces que ceux dont je me sers habituellement !
  • Ma blessure ne me facilite pas la tâche ! Maintenir mes bras à la verticale, même brièvement, m'est douloureux.
  • Dans un déclic, la porte finit par s'ouvrir ! Je n'ai pas le temps de savourer ce moment, mon évasion ne fait que commencer !

Sacrifice

L'homme enfermé dans la cellule d'à côté nous observe avec insistance, Giulia et moi. Il nous supplie de le libérer. D'abord, nous n'en tenons pas compte, mais il élève peu à peu la voix et devient une menace ! Je trouve une ruse pour qu'il vienne plus près des barreaux, et je l'empoigne !

PL Sacrifice.jpg
  • Quand il se met à hurler, je plaque une main sur sa bouche pour étouffer son cri, mais rien n'y fait !
  • Je tente de lui planter une lime dans la gorge, mais il se débat et je manque mon coup !
  • Je parviens à passer mon bras autour de son cou !
  • Je l'attire violemment contre les barreaux pour l'assommer, mais je ne réussis qu'à lui couper la respiration !
  • Je ne m'attendais pas à ce que ce soit facile, mais il est plus coriace que je ne pensais !
  • Il est mort. Je ne saurai probablement rien de son identité, ni des raisons de sa captivité, mais je n'avais pas le choix ! Giulia se retient de vomir.

Plan de vol*

L'intervention de Giulia était pour le moins inattendue ; j'avais pour ainsi dire renoncé. Il me faut maintenant trouver un moyen d'assurer sa sécurité, et en même temps, celle de mon fils. Mon Ordre cache de nombreux secrets, et celui que j'ai découvert pourrait peut-être lui sauver la vie. Mais à quel prix ?

PL Plan de vol.jpg
  • Giulia me dit que son frère nous attend dehors avec mon fils. Je vais conduire l'enfant à Agnadel, où, dit-on, des miracles s'accomplissent.
  • Je vais voler un cheval et m'enfuir aussi vite que possible, avant que les Borgia ne comprennent ce qui se passe.
  • Je vais devoir tuer un des gardes et récupérer son arme.
  • Je ne dois plus jamais chercher à contacter Lucrezia. Ce serait trop dangereux pour nous tous. Elle déchaînera toute la puissance de sa famille contre moi quand elle s'apercevra que j'ai enlevé notre fils !
  • Giulia ne doit pas être impliquée. Elle restera en retrait, et quiconque la verra devra mourir. Elle et son frère rentreront chez eux et signaleront la disparition de l'enfant. À ce moment-là, je serai déjà loin.
  • Notre plan est en place. Il réussira, pour mon fils et pour Giulia !

...

...

Mesures désespérées

Psychosomatique

PL Memoire Psychosomatique.jpg

Si mes Frères ne me retrouvent pas à temps, mes ennemis viendront en trop grand nombre. Alors je donnerai ma vie pour mon fils et je risquerai tout pour une légende. La foi m'a abandonné, je n'ai plus que l'énergie du désespoir.

Révélation.jpg
  • Quelle...merveille ! Un morceau d'étoffe plié à l'intérieur d'un simple coffret en bois. Mais ce n'est pas tout ! Il parle dans ma tête. Il veut panser mes blessures. Non ! C'est pour mon fils que j'ai fait tout ce chemin ! J'enveloppe son corps minuscule dans la précieuse étoffe.
  • CORPS IMPARFAIT, me dit-il. Je lui réponds qu'il fait erreur, mais il insiste. Je lui ordonne de guérir mon fils !
  • J'ai l'impression que ma tête va exploser ! Je me concentre pour ne pas m'évanouir.
  • Mon bébé pleure ! Je fais un effort surhumain pour ne pas intervenir. Sans la relique, ses chances sont infimes.
  • Je berce mon enfant, enveloppé dans le Suaire. C'est comme si la relique fredonnait une chanson sinistre. Une petite voix dans ma tête l'accompagne !
  • LA DOULEUR PASSERA, OUBLIE-LA, me dit-il ! Ne comprend-il pas que ce n'est qu'un tout petit enfant ?
  • Je retire le Suaire qui enveloppait mon enfant. Il ne pleure plus. Il me regarde avec des yeux brillants et je me demande s'il est guéri. J'ai fait tant de mal, est-ce que ça en valait seulement la peine ? Je replie le Suaire dans son coffret et je m'en vais.

Vie et mort


Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard