Fandom

Assassin's Creed

Guerres d'Italie: Chapitre 1 - Bartolomeo d'Alviano

4 651pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion4 Partager

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

ACPLicon.png

Bartolomeo d'Alviano est le premier chapitre du pack Guerres d’Italie du Projet Héritage d’Abstergo Industries, extraite par balayage de données séquentielles (BDS).

Détails de la mémoire

Sujet: Bartolomeo d'Alviano

Lieu: Bataille d'Agnadel

Période: 1509

Vidéo d'introduction

"Bienvenue dans le l'application DDS. Restez immobile, nous allons  synchroniser votre première mission."

"En l'an 1509, la bataille d'Agnadel a porté un coup fatal à l'armée vénitienne. Vous allez  revivre ces événements dans la peau de l'un de ses protagonistes, le capitaine  Bartolomeo d'Alviano. N'hésitez pas à nous signaler toute anomalie que vous pourriez observer."

Défier la mort

PL Memory DeathDefiant.jpg

Partout le sang coule ; je lutte pour garder les yeux ouverts. Au loin, on entend le fracas de l'acier, puis des cris d'acharnement. Je suis tombé au combat. L'ennemi ne prête pas attention à moi. J'ai été laissé pour mort. Et je le serai bientôt si je ne fais rien !

Premiers soins

First aid.jpg

Je frémis de douleur en m'appuyant sur ma jambe. On m'a poignardé au moins deux fois ; mon arcade saigne et brouille ma vision. Si je ne soigne pas ces blessures, je vais perdre tout mon sang !

  • Voilà qui pansera ma blessure !
  • Ça va m'aider à arrêter le saignement !
  • C'est sale, mais je ne vais pas faire le difficile !
  • Cela devrait tenir un moment !
  • Ça pique !
  • J'ai arrêté le saignement ! JJ'enlève mon casque fendu et je bande ma tête avec des lambeaux d'un drapeau ennemi.

Point de ralliement

Rally Point.jpeg

Je vois des condottieri morts, dans la boue, tout autour de moi. Ils ont été tués par la cavalerie française. Les autres se sont dispersés. Je dois les retrouver !

  • Avec moi, frères !
  • Allez, on n'est pas encore morts !
  • On a connu pire et on a survécu !
  • Debout ! Vous panserez vos blessures plus tard !
  • Ceux qui m'ont rejoint sont meurtris, mais déterminés. Ils veulent faire couler le sang ! Tout comme moi !
  • Vous allez jouer dans la boue toute la journée ? Avec moi !

Des outils adaptés

PL Tools Of The Trade.jpg

Bianca, ma lame bien-aimée, est perdue quelque part dans la boue. Je reviendrai pour elle mais pour l'instant, je dois m'équiper d'armes de moindre facture.

  • Désolé, mais vous n'en aurez plus besoin !
  • Je me suis entraîné avec de meilleures armes que ça, mais je les prends quand même.
  • Du moment que la lame est aiguisée, je peux m'en servir.
  • Celle-ci va goûter au sang d'un Français avant le coucher du soleil !
  • Pas mal du tout !
  • J'ai recueilli un petit arsenal d'entre les morts et les mourants. Je me suis armé d'une épée dans chaque main et mes poches sont maintenant pleines de surprises, pourvu que l'ennemi m'attaque.

Le vent tourne

PL Memory TurningTheTide-1-.jpg

Les trois détachements qui nous ont défaits patrouillent encore dans les environs d'Agnadel. Nous sommes meurtris, en déroute. Mais les morts vont se réveiller !

Escarmouche

Skirmish.jpg

Nous attaquerons la patrouille du nord ! L'ennemi doit nous croire sortis tout droit de la boue.  Vague après vague, nous fondons sur eux, épée au poing.

  • Mon ennemi fait des mouvements trop amples : son flanc est exposé. Une erreur fatale !
  • Celui-ci essaie de parer les coups. Je frappe son épée de toutes mes forces : mes hommes l'étriperont pendant qu'il tentera de retrouver l'équilibre !
  • Un coup de pied à l'aine envoie ma prochaine victime dans la boue ! Trois d'entre nous le passent au fil de l'épée.
  • Celui-ci est à bien jeune. C'est dommage, mais au combat, on ne peut faire preuve de clémence !
  • Rugissant, j'affronte mon adversaire ! Je reste debout, pas lui. Le manche de ma dague, en forme de croix, dépasse de la boue, comme une pierre tombale !
  • Victoire ! Nous avons perdu quelques hommes, mais l'ennemi toute une patrouille. Nous allons récupérer tout leur équipement avant de poursuivre notre chemin.

Le stratagème

The Ruse.JPG

Faisant semblant de se rendre, une poignée d'entre nous se dirige vers une patrouille de cavaliers, sur le front ouest. Le gros de notre armée attend dans les vignes, prêt à les prendre à revers.

  • Ils ont des soupçons. Je vais attirer leur attention en les implorant d'épagner mes hommes.
  • J'essaie de les soudoyer. Des terres, des richesses, des femmes... Je fais tout pour que les yeux soient braqués sur moi !
  • Mes hommes se faufilent derrière l'ennemi alors que je retiens son attention.
  • Ils exigent que nous jetons nos armes. Nous le faisons. Nous n'aurons bientôt plus de choix !
  • Je dois encore les occuper un petit instant !
  • Mes hommes sont sur eux avant qu'ils ne comprennent notre stratagème. Ils tentent de s'enfuir à cheval, mais une bousculade s'ensuit. Nous ne faisons qu'une bouchée d'eux.

Rôles inversés

Role Reversal.JPG

En selle sur les montures de l'ennemi et brandissant des armes volées, nous chevauchons vers la dernière patrouille ! Nous risquons de perdre des chevaux face à leurs piquiers, mais le nombre est en notre faveur.

  • Un soldat enfonce sa pique profondément dans le cou du cheval à côté de moi, renversant son cavalier. Je vire et le piétine !
  • Je balance mon épée longue le long du flanc de mon cheval et fait le ménage parmi mes adversaires !
  • Deux Français tentent de fuir, mais notre plan ne nécessite aucun survivant ! Je le signale à mes hommes et ils les abattent.
  • Je suis presque désarçonné de ma selle ! Je me retiens aux brides et charge vers l'avant, frappant de plein fouet mon agresseur.
  • Nos chevaux ont de la difficulté à manœuvrer à travers le sol détrempé. Nous les amenons hors du combat puis chargeons de nouveau dans la bataille.
  • La dernière patrouille a été réduite au silence! Nous ne sommes pas sûr du fait que la garnison de Agnadello ait pu entendre l'une des batailles, mais nous croyons qu'ils ont été masqués par la rude tempête.

Défense du village

PL Memory VyingForTheVillage.jpg

L'ennemi a quitté Agnadel, mais des villageois frappés de stupeur continuent d'errer dans les rues. Le roi Louis ne renoncera pas ! Une autre attaque est à prévoir !

Combattants du feu

PL Fighting Fire.jpg

Une partie d'Agnadello brûle encore ! La plupart de ses habitants ont évacué les lieux, mais nous voulons gagner leur confiance. Nous allons les aider à contrôler le brasier.

  • Les villageois nous apportent des seaux et nous montrent où les remplir.
  • Pour chaque feu que nous éteignons, un autre vient à la vie !
  • La chaleur est presque insupportable, mais elle ne dissuade pas mes mercenaires!
  • Les flammes se sont propagées à un autre bâtiment, mais les villageois l'éteignent avant qu'il ne puisse grandir !
  • Un bâtiment s'effondre, dévoré par les flammes. Mes hommes évitent adroitement les débris calcinés !
  • Nous avons repoussé les flammes infernales. Nombre de villageois ont perdu leur maison, mais leur communauté est très soudée. Ils s'entraideront. Nous nous sommes fait des précieux alliés.

Enrôlement

PL Enlistment.jpg

Des villageois aimeraient combattre à nos côtés. Certains d'entre eux sont des vétérans, qui depuis longtemps ont eu à faire à la guerre. D'autres sont jeunes et désirent affronter les envahisseurs. Nous ne refusons personne.

  • Ses cicatrices me disent qu'il a vu sa part de batailles !
  • Celui-ci est paralysé, mais il m'assure qu'il peut monter à cheval. J'accepte.
  • Un père et son fils enrôlés. Je peux sentir la fierté que chacun a pour l'autre.
  • J’ai du combattre certains de ces hommes sous différents drapeaux dans le passé. Peu importe. Pour l'instant, nous sommes alliés.
  • Certaines recrues sont visiblement ébranlées. Mes hommes les applaudissent quand ils se joignent à nous pour leur faire sentir qu’ils sont les bienvenus. Leur courage s'élève.
  • Grâce au bon peuple d'Agnadel, nous avons pu grossir notre armée. Ils pensent qu'ils vont se battre, cela pourrait bien arriver. Ce qui compte, c'est que les Français croient que nous avons reçu des renforts de mon cousin.

Forger l'avenir

PL Forging Ahead.jpg

Les forgerons locaux nous ont offert leurs talents. Ils travaillent la nuit durant pour nous fournir de nouvelles armes avant le retour des Français.

  • Quelle impressionnante qualité ! J'ai déjà déboursé pour des lames d'un moins bon calibre.
  • Mes hommes testent l'équilibre des armes. Parfait !
  • Certains de mes mercenaires ont des demandes spécifiques pour leurs armes. Les forgerons s’impatientent, mais acceptent.
  • Souriant, un forgeron me demande de d'essayer la lame qu'il a conçu. Je suis impressionné. Lui, non. Je la lui redonne et il poursuit son travail.
  • Les artisans du village sont profiguement efficaces.
  • Nous remplaçons nos épées brisées par des plus solides, fabriquées par les talentueux forgerons d'Agnadel.

Gestion de ressources

PL Demanding Supplies.jpg

Bien que les villageois craignent des représailles en nous aidant, nous les poussons à nous aider à recueillir des fournitures. Nous nous engageons à défendre Agnadello.

  • J'offre ma gratitude aux villageois qui apportent plus de fournitures.
  • Ces hommes sont habitués au travail acharné dans les vignes. Ils ne nous déçoivent pas.
  • Même s’ils nous aident, les villageois regardent parfois par-dessus leurs épaules. Ils sont effrayés.
  • Certains villageois ont récupéré des fournitures de leurs propres maisons. Je fais le vœu de les rembourser une fois que nous aurons gagné cette bataille.
  • Le sacrifice de ces habitants nous a beaucoup aidé. Nous ne l'oublierons pas.
  • Agnadel est un petit village, mais grâce à ses habitants, nous ne manquerons pas de ressources.

Debout !

PL Stand.jpg

Nous avons fait de notre mieux pour nous préparer, mais la tempête est sur nous ! Les armées de Louis XII sont de retour. Nous avions besoin de plus de temps! La cavalerie ennemie déchire les rues de Agnadello ! Nous nous préparons à l’impact!

  • Les villageois enrôlés tiennent le terrain contre une charge, mais ils sont rapidement effacées par les archers ennemis !
  • Je descends une demi-douzaine d'hommes de leurs chevaux, mais cela ne fait aucune différence.
  • Agnadello est complètement envahie !
  • Je suis frappé encore et encore ! Je lutte pour rester debout !
  • J’aboie des ordres à mes hommes, mais ils ne peuvent pas m’entendre ! Nous luttons à travers le chaos !
  • J’envoie mes plus féroces mercenaires de l'avant mais ils sont piétinés sur le champ !
  • Une fois de plus, je goûte mon propre sang ! La ville est jonchée des corps de mes frères tombés au combat. Les colonnes interminables d'ennemis m'empêchent de fuir. Leur chef exulte. Je regarde son visage - un visage que je ne connais que trop -  quand il me met aux fers.

Notes

  • Les français cherchaient probablement à récupérer le Suaire, caché à Agnadel.
  • La fermeture de Project Legacy ayant eu lieu avant la création de cette page, cette dernière a été traduite depuis la version anglaise de l'application.



Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard