Fandom

Assassin's Creed

Guerre Humains-Première Civilisation

4 647pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion1 Partager

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

AC2icon.pngACRicon.pngACLicon.pngACSicon.pngCQELA.png
"Quand nous étions encore de chair, que notre monde était encore pur, tes semblables nous ont trahis. Pourtant, nous vous avions créés. Nous vous avions donné la vie ! Nous étions forts. Vous étiez nombreux. La guerre était... inévitable."
– Minerve, 1499.[src]

La Guerre Humains-Première Civilisation, survenue en l'an 2306 de l'ère Isu[1], soit vers 75 000 av J.-C., était un conflit majeur ayant opposé la Première Civilisation à leurs créatures humaines, ces derniers ayant été aidés par certains immunisés contre les effets des Fragments d'Éden. Le déroulement de cette guerre reste flou à ce jour, si ce n'est que la population était trop occupée à gérer le conflit pour remarquer l'arrivée imminente d'un événement tragique venu des cieux, qu'ils ne purent éviter à temps.

En conséquence, la guerre fut brusquement interrompue, et les deux camps subirent bien plus de pertes que prévu. En unissant leurs forces, ils se remirent de la catastrophe, et songèrent aussitôt à trouver un moyen d'empêcher la suivante.

L'origine de la guerre

La Première Civilisation, en nombre réduit mais technologiquement supérieure, avait besoin d'une main-d'oeuvre docile. Ils perfectionnèrent les gènes composant les espèces animales déjà existantes, créant ainsi la race humaine. À l'origine, chaque être humain était doté d'un neurotransmetteur situé aux confins de son cerveau, qui les sensibilisait aux pouvoirs des Fragments d'Éden. Toutefois, avec le temps, le métissage entre l'humanité et leurs "dieux" donna naissance à des hybrides, nés sans neurotransmetteur actif.[2]

À cette même époque, en 75 010 avant J.-C., deux humains nommés Adam et Ève échappèrent à leurs maîtres avec en leur possession un Fragment d'Éden appelé la Pomme, donnant naissance à une série d'événements qui mena à la guerre entre les deux espèces.[2]

La guerre et la catastrophe

Alors que "Ceux qui étaient là avant" possédaient la supériorité technologique, les humains avaient la supériorité numérique, puisqu'ils avaient été produits en grand nombre pour travailler davantage.

Les humains étaient dirigés par les immunisés aux effets hypnotiques de la technologie de la Première Civilisation.

Ayant profité de cette immunité pour approcher les Précurseurs et les tuer – Minerve y voyait une trahison envers leurs "parents" – on les surnomma les "Assassins". Comme le cycle reproducteur de la Première Civilisation étant particulièrement lent, chaque mort leur était pour tous fatale, et chaque assassinat avait été perpétré avec habileté.[2]

La guerre resta sans cesse équilibrée, opposant les connaissances et les Fragments d'Éden des Précurseurs au nombre important d'être humains à la reproduction bien plus facile. Les humains accueillirent volontiers les Assassins parmi eux, car ils possédaient en plus de leur immunité le sixième sens de leurs maîtres.[2]

Finalement, le dénouement fut désastreux. Trop préoccupés par la guerre, la Première Civilisation ne put se rendre compte à temps du danger imminent venant des "cieux", qui provoqua la fin toute aussi brutale que sanglante à ce conflit. Tous subirent d'importantes pertes et la Terre fut réduite en cendres.

Certains membres de la Première Civilisation virent en la futilité de la guerre et leur extinction imminente une raison idéale de faire la paix, et décidèrent de se tourner leur attention sur la mise au point de mesures de sécurité (six au total) d'empêcher le retour d'une telle catastrophe.

Les hybrides acceptèrent leur offre généreuse et présentèrent leurs excuses pour avoir décimé certains de leurs "parents". Ensemble, ils bâtirent des temples, comparables à des capsules temporelles, afin d'anticiper leur avenir. La guerre prit fin sur la victoire des humains, et la Première Civilisation laissa des messages adressés au futur, étant certains de disparaître.[2]

Par la suite, les dirigeants humains avaient en leur possession de nombreux Fragments d'Éden, et se demandèrent quel serait le meilleur moyen de mener l'humanité. Encore sous le choc après avoir appris que leurs anciens maîtres avaient modifié l'évolution de leur espèce, ils voulurent mener l'humanité dans un monde juste, par tout moyen nécessaire. Dans cette optique, ils se servirent des Fragments d'Éden comme outils, mais ne purent faire confiance à quiconque avait fait la paix avec les Précurseurs.[2]

Les représentants des Assassins avaient toujours désiré que l'humanité demeure libre et imaginé un monde où chacun pourrait vivre selon son libre arbitre. Ainsi, le Credo "Rien n'est vrai, tout est permis" devint leur philosophie, et que tous seraient libres de vivre comme bon leur semblait. Ils pensaient aussi que l'abus des Fragments d'Éden ne mènerait qu'à une nouvelle guerre.[2]

Alors, un nouveau conflit vit le jour; un conflit idéologique qui déterminerait l'avenir de l'humanité, mais qui se disputerait désormais dans l'ombre.[2]

Conséquences et héritage

"Nous vous avions créé à notre image. Vous étiez nés... pour survivre."
– Minerve.

Au crépuscule de la guerre, les deux camps étaient voués à l'extinction. La Première Civilisation, bien que technologiquement supérieure, n'aurait pu échappé à son funeste sort. Cependant, les humains eurent plus de chance, car ils avaient été conçus pour survivre. Leur supériorité numérique était devenue leur force.[2]

Comprenant que le désastre qui avait frappé la Terre allait se reproduire tôt ou tard, les Précurseurs construisirent des temples. Le Grand Temple rassemblait tout le savoir renfermé dans chacun d'entre eux.[2]

L'Histoire ne retient aucun élément d'une quelconque guerre ou d'une ancienne race de Précurseurs. La Première Civilisation avait déjà été oubliée avant le XIIème siècle. Néanmoins, leurs Fragments d'Éden continuèrent à circuler à travers le monde, vus comme des artefacts religieux, ou des objets miraculeux.

Au début du XXIème siècle, certaines technologies de la Première Civilisation furent réutilisées par les Templiers pour permettre une grande avancée technologique, dont la télévision et Internet.[3] La plus importante d'entre elles n'est autre que celle de l'Animus, une machine qui permettait à un individu de revivre la mémoire génétique de ses ancêtres dans un environnement virtuel.[4]



Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard