Fandom

Assassin's Creed

Gero Kramer

4 647pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion0 Partager

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Templiers.pngAbstergo.pngConspiricon.png


Gero Kramer était un général SS, plus précisément "Obergruppenführer", membre de l'Ordre des Templiers et d'Abstergo Industries. Durant la Seconde Guerre mondiale il supervisait l'opération "Uranprojekt" visant à développer l'arme atomique pour le Troisième Reich, opération qui servait en réalité de couverture pour un autre mystérieux projet, la machine "Die Glocke"[1].

Biographie

L'avènement du Troisième Reich

"Les Templiers sont derrière la plupart des grands conflits de l'Histoire, d'Alexandre le Grand à la Révolution française, en passant par cette guerre."
Boris Pash à Eddie Gorm à propos des Templiers et leur implication dans la Seconde Guerre mondiale[src]

Au début des années 1930, L'Ordre des Templiers manœuvra pour livrer l'Allemagne aux Nazis. Kramer captura tous les Assassins envoyés par Boris Pash en infiltration dans l'Unranprojekt[1].

Recrutement de Gorm

En 1940, Kramer envoya son subordonné, Otto Hammerstein, sous couverture depuis cinq ans à Londres, recruter Eddie Gorm, un vétéran de la Grande Guerre et docker dans l'East End pour aider les SS dans leur course à l'arme atomique. Sous le pseudonyme de Jack Turpin, Hammerstein réussit à enrôler Gorm qui se fit haïr de son entourage et considéré comme traître. En réalité Gorm infiltrait les rangs Nazis pour le compte de Boris Pash, un militaire et agent secret américain en tant qu'agent double[1].

Le centre de recherche

"Ai-je l'air d'un imbécile, monsieur Gorm ? Vous êtes un héros de guerre, un homme qui aurait toutes les raisons de nous poursuivre jusqu'en enfer plutôt que de trahir sa patrie ! Otto croit peut-être en vous, mais pas moi. Donnez-moi une seule bonne raison de ne pas vous faire fusiller !"
Kramer à Eddie Gorm, 1942[src]

En 1942, à Berlin, à l'Institut Kaiser Wilhelm, lors d'une réception somptueuse, Kramer convoqua Gorm qui était de garde avec Hammerstein et qu'il allait rencontrer en personne pour la première fois. Le général SS joua carte sur table en accusant Gorm, affirmant que son retournement de veste était plus que douteux. Gorm expliqua simplement qu'il avait toujours servit sa patrie mais qu'en retour elle lui avait tout prit, injustement. Ce qui l'incita à trahir son pays sans hésiter.

Quelques jours plus tard, devant un parterre d'agents SS, Kramer fit un discours éloquent sur la puissance du Reich et sur le docteur Werner Heisenberg, le chef du Uranprojekt. Tout à coup, incapable de se contenir plus, Gorm poignarda Hammerstein et réussit à prendre le scientifique en otage, menaçant les soldats de le tuer avec son Luger s'ils ne les laissaient pas s'échapper. Kramer ordonna à ses hommes de se retenir et Gorm pu s'isoler avec son otage. Peu après, aidé par une complice, l'espionne et Assassin américaine Julia Dusk, l'Anglais réussit à s'échapper après avoir soutiré de précieuses informations à Heisenberg quant à la véritable nature du projet des Nazis[1].

En Norvège

En février 1943, Otto Kramer était en Norvège, où il passa du temps dans la machine dont il avait supervisé la construction : Die Glocke, qui se trouvait dans l'usine hydroélectrique de Vemork. De plus il attendait Eddie Gorm, qu'il savait qu'il le rejoindrait un jour pour le confronter. Ce jour arriva, le 27 février. Devenu un Assassin à part entière, initié et formé par Pash, Eddie engagea le combat avec sa Lame secrète, son poignard et ses capacités tandis que Kramer l'accueillit avec sa force brute et une machette. Alors que dans un premier temps, Eddie sembla prendre le dessus sur le Templier en le tranchant de ses lames, il voulut lui asséner le coup de grâce avec sa propre machette mais Kramer para le coup mortel avec son bras droit, qui accueillit la lame qui vint se planter jusqu'à l'os. Mais Otto maîtrisa l'Assassin finalement, le prenant à la gorge et le soulevant du sol jusqu'à ce qu'il perde connaissance.

"En explorant ton passé, je vais localiser des dizaines d'autres artefacts qui aideront l'espèce humaine à se transcender !"
Kramer à Gorm[src]

Avant qu'il reprenne ses esprit, Kramer attacha son ennemi au fauteuil de la machine, conçue par Nikola Tesla, qui contrairement à la version officielle, n'était pas mort un mois auparavant à New York. Cette machine servait à explorer le passé de l'individu connecté, machine couplée aux bobines électrique Tesla, à un réacteur à eau lourde conçus par des scientifiques français enlevés par les Nazis à Londres en 1940 et à une Pomme d'Éden. Kramer expliqua en quoi consistait les Fragments d'Éden à Gorm, et comment une seule Pomme avait déjà ouvert aux Templiers ses savoirs sur la génétique, faisant des prouesses comme l'attestaient ses blessures déjà refermées. C'était d'ailleurs le but de Kramer, de remonter la mémoire génétique de Gorm, qui était en réalité le contenant d'une lignée importante d'Assassins, à son insu, pour localiser d'autres Fragments. Alors que Tesla mit en route la machine, Gorm hurla de douleur[1].

Galerie


Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard