Fandom

Assassin's Creed

George Washington

4 648pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion0 Partager

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

AC2icon.pngAC3icon.pngACROicon.pngFbookicon.png
"Cette proposition est propre à engendrer les plus grands malheurs qui puissent accabler mon pays ! Vous ne pourriez trouver personne à qui vos projets fussent plus désagréables. Laissez-moi donc vous conjurer, si vous avez quelque amour pour votre pays, quelque soin de vous-même ou de la postérité, quelque respect pour moi... de chasser ces pensées de votre esprit et de ne communiquer à personne, que ce soit venant de vous ou de qui que ce soit, des sentiments de cette nature."
– George Washington à l'idée de devenir roi

Georges Washington (1732 – 1799) était le commandant de l'Armée continentale dans la Guerre d'Indépendance de 1775 à 1783, et fut le premier président des États-Unis de 1789 à 1797.

Avant et pendant la période de la Révolution américaine, Washington fut brièvement associé à Connor Kenway, un Assassin natif d'origine anglo-amérindienne[1]. Washington fut à un moment donné entré en possession d'une Pomme d'Eden[2]. Mais ayant peur d'être corrompu par son pouvoir, il la donna à Connor qui la jeta au fond de l'océan[3]. Il fut le frère du Maître Templier Lawrence Washington[4].


Biographie

Sa jeunesse

George Washington était le fils d'un planteur de Virginie. Il ne reçut pas d'éducation très approfondie, mais il était ambitieux et apprit par lui-même, en lisant, en vrai autodidacte.

Il entra tôt dans la vie active, spéculant sur les biens fonciers dès l'âge de 18 ans. Son frère mourrut alors que George avait vingt ans, lui léguant la plantation familiale de Mount Vernon[4].


Carrière militaire

Les débuts militaires de Washington remontent à la guerre de Sept Ans. Il mena une expédition militaire à Fort Duquesne en 1754, destination qu'il n'atteignit jamais puisqu'il dut se rendre à l'ennemi à Fort Necessity. L'année suivante, Washington reprit le chemin de Fort Duquesne, cette fois en tant que guide d'Edward Braddock, lors de la malheureuse expédition qui porta le nom de ce dernier. Washington y prit part en tant que volontaire espérant que l'aide qu'il apporterait à Braddock lui vaudrait une promotion. L'affrontement se solda par une déroute, mais Washington fut récompensé pour sa gestion de la retraite et, quelques mois plus tard, fut promu colonel à la tête de la milice de Virginie.

Il procéda à une refonte complète de la milice, espérant que l'organisation et l'instruction qu'il fournirait à cette unité lui permettrait d'être intégrée aux troupes britanniques. Ce ne fut pas le cas, et Washington démissionna en 1758.

À la fin des années 1760, Washington entra en politique, plus précisément à la Chambre des Bourgeois de Virginie. Il devint ensuite membre du Congrès continental et, lorsque la guerre éclata en 1775, le Congrès porta son choix sur lui pour diriger l'armée. À l'époque, Washington déclara "je ne me crois pas égal au commandement dont on m'honore".

Washington remporta assez tôt une victoire en brisant le siège de Boston, mais il eut ensuite l'idée désastreuse de fortifier New York, une ville absolument indéfendable sans un appui naval dont il ne disposait pas. Il passa la seconde moitié de 1776 à battre en retraite à travers les états de New York et du New Jersey, enchaînant les défaites jusqu'à Noël, date à laquelle il réussit une attaque surprise contre les troupes hessiennes à Trenton.

Le manque de compétence de Washington ne passa pas inaperçu. Charles Lee perdit toute foi en lui et, s'il n'alla pas jusqu'à désobéir à ses ordres, il ne les appliqua pas toujours avec la plus grande diligence. Ensuite, en 1777-78 Washington dut faire face à la cabale de Conway, qui menaçait de le remplacer par le général Horatio Gates.

Mais le point fort de Washington était la politique, et pour commander l'armée, la politique avait autant d'importance que les victoires sur le champ de bataille[1].


La Tyrannie du roi Washington

Dans une réalité alternative créée par la Pommes d'Eden, George s'auto-proclama roi des tout jeunes États-Unis et utilisa la Pomme pour obtenir la loyauté de ses troupes. Il édifia également un palais sous forme de Pyramide à New York. Kaniehtí:io infiltra le palais afin de voler le sceptre et la Pomme, mais elle fut stoppée par Israel Putnam qui récupéra le sceptre.

En représailles, Washington lança un assaut sur Lexington et Concord pour la retrouver. Washigton fut confronté à Kaniehtì:io et son fils, Ratonhnhaké:ton. Ce dernier avait atterri dans cet univers à cause de la Pomme, et fut surpris de voir George en despote. Le roi Washington n'ayant jamais vu Connor, il le considéra comme un sauvage en plein délire et partit.

Washington attaqua le village de Kanatahséton avec ses deux acolytes, Israel Putnam et Benedict Arnold puis tua Kaniehtì:io avec son sceptre avant de tirer à bout portant sur Connor. Mais ce dernier survécut et tua Arnold avant d'être capturé par Putnam et emprisonné à Boston comme cadeau pour le roi[3].


L'attaque de New York


Notes

  • George Washington était un membre de la Franc-maçonnerie.
  • Dans La Tyrannie Du Roi Washington (DLC), une histoire alternative, Georges Washington succombe à la soif de pouvoir et s'auto-proclame roi des États-Unis d'Amérique. Connor Kenway doit, tout au long de trois chapitres, faire face à un homme qui fut autrefois son ami et le détrôner à tout prix.

Galerie



Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard