Fandom

Assassin's Creed

Federico Auditore da Firenze

4 635pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion0 Share

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Assassins.pngLfilmicon.pngAC2icon.pngACBicon.pngRNbookicon.png
"On a vraiment la belle vie, petit frère."
Federico à Ezio au sommet de Santa Trinità, 1476.[src]

Federico Auditore da Firenze (1456 – 1476) était un noble florentin ainsi qu'un membre de la Confrérie des Assassins.

Aîné de la fratrie Auditore, il était le grand frère d'Ezio. Son père Giovanni Auditore venait de commencer sa formation d'Assassin à l'insu du reste de la famille. Comme son petit frère, Federico était lui aussi un coureur de jupon. Son père aurait aimé qu'il suive une formation de banquier mais Federico se décrivait lui-même comme ennuyé de ce métier.[1]

Biographie

Jeunesse

Il entra à la banque familiale à l'âge de 19 ans. Toutefois, les archives de l'établissement indiquent qu'il passa le plus clair de son temps à se tourner les pouces.
Une anecdote fut largement commentée. le 17 septembre 1475, tout un sac de Florins d'or avait disparu. Rapport cité : "La banque fut prise de panique. L'aîné des Auditore s'approcha de Francesco Sassetti et esquissa un sourire qui trahissait l'endroit où se trouvait le sac, qu'il avait caché sur le toit !
"S'il n'avait pas été le fils de Giovanni Auditore, j'aurais aussitôt prévenu Laurent de Medicis et fait jeter ce bon à rien en prison!"
Sans surprise, à 20 ans, Federico ne faisait plus partie du personnel de la banque[1].

En tant qu'aîné de la famille, Federico prenait son devoir de protéger sa famille très au sérieux. Lorsqu'Antonio Maffei et ses hommes investirent le Palazzo Auditore pour capturer Giovanni - tentative qui échoua -, Federico endossa le rôle de son père, alors convalescent suite à une blessure. Il parla à son père qui demanda à son fils de gagner du temps, et de protéger la famille coûte que coûte[2].

Federico parvint à retenir les gardes suffisamment longtemps pour que Giovanni s'enfuit. Lorsque les gardes forcèrent le passage et investirent le palais, ils le découvrirent vide, à l'exception de Federico et sa mère. Federico les bouta ensuite hors de sa demeure, leur intimant de ne plus jamais douter de la parole d'un Auditore[2].

Arrestation et mort

"Je voulais voir si mon petit frère avait appris à se défendre."
– Federico intégrant la mêlée au Ponte Vecchio

En 1476, Ezio se battait contre Vieri de' Pazzi, un membre d'une famille rivale. Federico s'engagea également dans la mêlée pour venir en aide à son frère. Grâce à son habileté au combat, les Auditore remportèrent la bataille. Blessé à la lèvre, Ezio demanda à son frère de lui prêter un peu d'argent, mais Federico le railla, et lui conseilla de piller les corps des Pazzi[3].

Une fois une somme conséquente réunie, les deux frères se dirigèrent chez le médecin familial afin de panser les blessures d'Ezio. Une fois soigné, Federico proposa à Ezio une course jusqu'au sommet de l'église Santa Trinità. Ezio remporta la course, puis ils grimpèrent jusqu'au sommet du campanile, et savourèrent leur vie[3].

ACII Dernier debout 1.png

Federico sur le point d'être pendu

Le matin suivant, Federico flâna dans son palais, tandis qu'Ezio faisait des courses pour sa famille. Federico le tança, puis reprit son inactivité. Toutefois, ce soir-là, Federico fut battu puis capturé en compagnie de son père et de son frère Petruccio par les gardes florentins, et conduit dans une cellule du Palais de la Seigneurie[3].

Accusé de trahison, Federico passa la nuit en cellule et fut pendu le lendemain avec son père et son frère, victimes d'un complot des Templiers[3].

Des années plus tard, alors qu'Ezio traquait Rodrigo Borgia, le responsable de leur mort, celui-ci lui révéla que la mort de Federico et Petruccio n'était pas nécessaire, mais qu'ils les avait tués pour son seul plaisir[3].

Personnalité

Federico était quelqu'un de très jovial, qui aimait taquiner Ezio mais refusait que quelqu'un d'autre le fasse. Il fut entraîné à devenir un Assassin avant son cadet et lui transmit ses aptitudes pour le combat et l'escalade.

Ezio obtint aussi de son frère de l'expérience pour charmer les filles. C'est grâce à Federico qu'Ezio connut Cristina Vespucci. Après s'être ridiculisé devant elle, Federico insista auprès de son jeune frère sur le fait qu'il l'avait fait rire et qu'elle ne l'oublierait pas.


Notes

  • Lors de l'exécution des Auditore, Federico se trouve à gauche et porte ses vêtements habituels, mais dans l'entrée de base de données sur Uberto Alberti, il est au centre et porte des vêtements d'une couleur différente.
  • Federico fait un brève apparition dans les mémoires de Cristina dans Assassin's Creed: Brotherhood.


Galerie


Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard