FANDOM


ACUicon


Explorer le café-théâtre est la représentation virtuelle d'une mémoire génétique d'Arno Dorian, revécue par un Initié à travers le Navigateur Helix.

Description

Arno s'est vu confier la gérance du café-théâtre, et explora les lieux afin de découvrir comment les aménager.

Dialogue

À peine entré dans le café-théâtre, Arno fut accosté par Charlotte Gouze.

  • Gouze: Je peux faire quelque chose pour vous ?
  • Arno: Quel est cet endroit ?
  • Gouze: Il est relié au sanctuaire. C'est moins prestigieux que l'entrée de la Sainte-Chapelle, mais l'immeuble nous appartient. Il faisait partie de notre réseau d'information. Je dois dire qu'il a connu des jours meilleurs.
  • Arno: Comment puis-je aider ?
ACU Explorer le café-théâtre 2

Charlotte Gouze présentant le café à Arno

  • Gouze: Je resterai à l'affût des occasions qui se présenteront. Vous pouvez aussi vous adresser au régisseur afin de restaurer le bâtiment.
  • Arno: C'est que... je suis loin d'être riche, en ce moment.
  • Gouze: L'argent que rapportera le café vous reviendra, et vous en ferez ce que vous voudrez. L'argent sera déposé dans le coffre du bureau. Et plus vous restaurerez l'endroit...
  • Arno: Plus l'affaire me rapportera.
  • Gouze: En effet. Vous découvrirez aussi qu'étendre nos activités dans d'autres quartiers rapportera des dividendes.
  • Arno: Merci.

Arno récolta les revenus du café. Il monta à la salle d'entraînement, où Augustin Grisier affûtait sa lame.

ACU Explorer le café-théâtre 4

Arno rencontrant Augustin Grisier

  • Grisier: Vous venez vous battre, Monsieur ?
  • Arno: Pardon ?
  • Grisier: Pour l'entraînement, tout simplement. Un Assassin n'est jamais trop bien préparé.
  • Arno: Notre objectif n'est-il pas d'œuvrer dans l'ombre ? De ne jamais attirer l'attention ?
  • Grisier: Appelez ça une solution de repli. Mieux vaut s'entraîner ici, en sûreté, que se battre avec la vermine qui peuple les rues, non ?
  • Arno: Touché.

Arno entra dans la salle de club située au sous-sol, et Hervé Quemar vint l'y rejoindre.

  • Quemar: Bienvenue au siège des Assassins, Monsieur.
  • Arno: J'imagine que ces quartiers ne sont pas ouverts au public.
  • Quemar: En effet. C'est un club privé réservé à nos frères et sœurs Assassins.
  • Arno: Vous pensez que cela ne suffit pas d'appartenir à une seule société secrète ?
  • Quemar: Certaines missions nécessitent les compétences de plusieurs Assassins. Lorsque c'est le cas, beaucoup préfèrent avoir affaire à la même équipe. On finit par connaître les forces et les faiblesses des autres, par savoir comment chacun réagit en situation de crise. Appartenir à un club facilite l'organisation de telles équipes.
  • Arno: J'imagine que cela vaut mieux que de s'allier avec le premier venu.
  • Quemar: En effet.

Au pied d'une volée de marches, Arno arriva devant un sanctuaire au centre duquel trônait une armure.

ACU Explorer le café-théâtre 6

Quemar évoquant l'armure de Thomas de Carneillon

  • Quemar: Impressionnant, non ?
  • Arno: Qu'est-ce que c'est ?
  • Quemar: Un héritage de la Confrérie. Cette armure était celle de Thomas de Carneillon.
  • Arno: Je n'ai pas la moindre idée de qui il s'agit.
  • Quemar: C'est lui qui a mené l'attaque qui a permis la capture de Jacques de Molay. Il a sapé le pouvoir des Templiers d'Europe pendant plus d'un siècle. L'usage voulait que cette armure revienne à un Assassin qui a fait honneur à la Confrérie et à la France. Le sceau qui ouvre cette porte a été perdu il y a plus de deux siècles... personne ne l'a ouverte depuis.
  • Arno: Je vois pourquoi il n'était pas question d'appeler un serrurier. Parlez-moi de ce sceau.
ACU Explorer le café-théâtre 7

L'armure du sanctuaire

  • Quemar: Il était composé de trois anneaux : un pour chaque porte. Mais il a été brisé avant même d'être perdu. Ses fragments sont sans nul doute éparpillés dans Paris, mais nous ne disposons que de vagues indices sur leurs emplacements.
  • Arno: Et si quelqu'un les retrouvait tous ? Considérerait-ton que cette personne a fait honneur à la Confrérie et à la France ?
  • Quemar: Je suppose que ce serait le cas.

Conséquences

Arno explora le café-théâtre, et apprit comment le rénover.