FANDOM


Templiers.pngAC2icon.pngRNbookicon.pngACMicon.png

Emilio Barbarigo (1421 – 1485) était un marchand et tyran vénitien, ainsi qu'un membre du Rite romain de l'Ordre des Templiers.

Biographie

Jeunesse

Emilio accéda au pouvoir grâce au soutien de sa puissante famille, les Barbarigo. Il fit ensuite main-basse sur l'économie locale en écrasant la concurrence et en influençant le gouvernement. Il finançait presque à lui seul toutes les forces de police de Venise. Le maintien de l'ordre était assuré et l'impunité d'Emilio était garantie, ce qui lui permettait de museler l'opposition et la volonté populaire.

Réunion en Toscane

En 1480, Emilio assista à une réunion dans un théâtre romain en plein air, dans la campagne de Toscane, organisé et conduit par le Grand Maître Rodrigo Borgia. Les conjurés Pazzi devaient initialement tous y assister, mais un seul survécut assez longtemps pour venir à la réunion, Jacopo de' Pazzi.

Au travers de ses enquêtes à San Gimignano, l'Assassin Ezio Auditore da Firenze apprit l'existence de cette réunion, et prit Jacopo en filature jusqu'au théâtre. Lorsqu'Ezio l'eut atteint, il se cacha derrière une colonne au fond du théâtre et espionna la réunion des Templiers.

Au cours de leur réunion, Jacopo parla à Rodrigo et Emilio de son échec dans le complot visant à tuer les Médicis à Florence, même s'il essaye de se dédouaner en blâmant Emilio pour la qualité des armes fournies par le vénitien.

Cependant, Rodrigo intervint, sermonnant Jacopo puis le poignardant avec un stiletto. Jacopo implora alors pour sa vie, avant qu'Emilio ne le poignarde à nouveau puis le jette au sol, se moquant de lui.

Blessé, le vieil homme implora une dernière fois pour sa vie, puis Rodrigo brandit son épée et la plongea dans la nuque de Jacopo. Essuyant le sang sur son épée, Rodrigo s'adressa ensuite à Ezio, lui apprenant qu'il était au courant de sa présence depuis le début, puis ordonna à ses gardes de le saisir. Puis, il leur ordonna de tuer l'Assassin, avant que lui et Emilio ne quittent le théâtre. Ezio parvint cependant à se débarrasser des gardes, mais fut incapable de poursuivre les deux Templiers.

Le marchand de Venise

"Emilio cherche à unir tous les marchands sous une même bannière. Mais certains lui résistent. Parfois même violemment."
Alvise de Vilandino à propos de la tentative d'unification des marchands d'Emilio, 1481[src]

En 1481, à Venise, Emilio avait pris le contrôle du quartier San Polo, le quartier marchand, et le dirigeait d'une poigne de fer. Il accablait les marchands de taxes, et chargeait même ses gardes de détruire les étals si ces taxes n'étaient pas payées en temps et en heure. De même, il demandait à ses gardes d'effectuer un grand nombre de patrouilles, afin de s'assurer que le quartier reste sous son contrôle.

ACII Tout doit disparaître 3.png

Les voleurs d'Antonio prenant la place des archers

La responsabilité d'Emilio était de confier des armes à ses frères florentins et même après l'échec de Florence, il parvint à conserver un rôle important dans les affaires des Templiers. Il vivait dans un grand palais à San Polo, le Palais de la Soie, qui était très bien gardé, par une clôture en fer, des Archers et des Brutes.

Son joug tyrannique sur le quartier attira l'attention de la Guilde des Voleurs, basée dans le même quartier, qui, menée par Antonio de Magianis, s'allia avec Ezio, qui venait d'arriver en ville. Ils travaillèrent ensemble à mettre un terme au joug d'Emilio, en libérant les Voleurs capturés par les gardes d'Emilio, en tuant ceux qui avaient trahis la Guilde et étaient soudoyés par Emilio, ainsi qu'en dérobant les armures des archers.

Finalement, le 11 septembre 1485, après quatre ans de préparatifs, les voleurs jugèrent qu'il était temps de frapper. Ezio se fraya un chemin par les toits de la cité, puis pénétra dans le palais, avant d'observer sa cible.

Mort

"Carlo: Votre petit château de cartes s'écroule, Emilio.
Emilio: Un léger contretemps. Ce sera vite réglé. Ce pauvre idiot d'Antonio, avec sa bande de voleurs...
Carlo: Oubliez-les ! Vous devez vous concentrer sur l'Assassin !
"
– Emilio discutant avec Carlo juste avant sa mort, 1485[src]
ACII Tout doit disparaître 4.png

Carlo Grimaldi mettant en garde Emilio

Espionnant Emilio, Ezio remarqua que le marchant était en pleine rencontre avec son compère Templier et membre du Conseil des Dix Carlo Grimaldi. Lors de leur conversation, Carlo apprit à Emilio qu'il était la cible d'Ezio, et qu'il devait rester sur ses gardes. Il informa également Emilio de la tenue d'une réunion trois jours plus tard à l'église Santo Stefano, organisée par Rodrigo. Avant de partir, Carlo conseilla à Emilio de quitter le palais de la Soie, pour une planque moins évidente.

Après le départ de Carlo, Emilio ordonna à ses hommes de lui préparer un bateau et de commencer à le charger jusqu'à ce qu'il arrive. Alors qu'il préparait ses affaires, Ezio parvint à pénétrer dans la cour et à assassiner Emilio avec sa Lame secrète. Dans ses derniers instants, Emilio affirma qu'il avait cherché l'unité, la stabilité et l'ordre, mais que tout progrès exigeait des sacrifices.

Personnalité et caractéristiques

"Garde: On t'a dit de rester chez toi !
Marchand: Pourtant, je suis en règle. J'ai le droit de vendre mes marchandises !
Garde: Ce n'est pas ce que dit Emilio
"
– Un garde détruisant l'étal d'un marchand sur ordre d'Emilio, 1481[src]
ACII Faux amis 5.png

Emilio se moquant de Jacopo

Emilio était quelqu'un de très exigeant et oppressif, veillant bien à ce que les marchands de San Polo lui paient un impôt, détruisant leurs étals lorsque ce n'était pas le cas. Il était aussi très fier de son travail, affirmant avoir travaillé trop dur pour périr aux mains des Assassins.

Emilio était très critique envers les gens, même ses confrères Templiers, n'hésitant pas à les blâmer lorsque leur plan échouait. Ainsi, il réprimanda Jacopo après l'échec de la Conjuration des Pazzi à Florence, bien que le vieil homme n'eût qu'un rôle mineur dans le complot. Il tint le même discours envers Carlo Grimaldi quand celui-ci l'avertit de la menace que représentait Ezio et les Voleurs d'Antonio de Magianis, se sentant en sécurité.

Emilio était habillé noblement, portant des robes bleues-vertes et jaune allant de son cou jusqu'à ses chevilles.

Notes

  • Son portrait dans la Villa Auditore dit qu'il est mort en 1484, alors qu'il mourut un an plus tard.
  • Dans Assassin's Creed: Embers, on peut voir le même portrait dans la Villa d'Ezio Auditore.
  • Dans Assassin's Creed: Renaissance le corps d'Emilio est jeté dans le canal par Ezio et n'est retrouvé que deux semaines plus tard. D'après Marco Barbarigo, il avait gonflé, doublant de taille.
  • Dans l'adaptation mobile du jeu (non-canonique), Emilio est assassiné en 1486 et est celui qui donne les ordres à Francesco de' Pazzi pour enlever Lorenzo de' Medici. Après avoir sauvé Lorenzo et tué Francesco, Ezio se rend à Venise et assassine Emilio alors que celui-ci quitte une église, l'égorgeant avec une lance. L'apparence d'Emilio diffère également, puisqu'il porte une robe à capuchon violette.

Galerie



Modèle:Renaissance

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard