Fandom

Assassin's Creed

Edward Braddock

5 043pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion0 Partager
Templiers.pngAC3icon.pngFbookicon.pngNewinitiatesicon.png
"Si nous avions brandi l'épée plus souvent et plus librement, le monde serait bien plus paisible aujourd'hui."
– Edward Braddock à Haytham Kenway, 1755[src]

Edward Braddock (1695 – 1755), surnommé le Bouledogue, était un général britannique lors de la Guerre de Sept Ans et un membre de l'Ordre des Templiers[1].


Biographie

Jeunesse

Dans ses jeunes années, Braddock s'engagea dans l'Armée britannique et intégra l'Ordre des Templiers sous Reginald Birch. Il fut présenté à Haytham Kenway en 1735, après l'enlèvement de sa demi-sœur Jenny, et lui promit d'enquêter pour la localiser, tout comme pour localiser Jack Digweed, qu'Haytham suspectait d'être derrière l'attaque. Secrètement, cependant, Braddock et Birch avaient envoyé des mercenaires pour enlever Jenny, afin d'obtenir le journal d'Edward Kenway, le père d'Haytham, et introniser ce dernier au sein de l'Ordre[2].

En 1747, Braddock était lieutenant au sein des Coldstream Guards, alors qu'Haytham traquait l'un des mercenaires, Tom Smith, jusqu'à son régiment dans les Provinces Unies. Braddock fit pendre Smith pour désertion avant qu'Haytham ne pût l'interroger, mais il autorisa son confrère Templier à mener l'enquête parmi les autres soldats. Il requit également son aide contre l'Armée française, qui venait d'entamer le Siège de Bergen op Zoom[2].

Dans une lettre échangée entre Braddock et Birch, le Bouledogue révéla que la vraie raison pour laquelle Smith avait été pendu haut et court était pour couvrir les deux hommes de toute révélation sur l'attaque de la maisonnée. Braddock fit également part de son dégoût pour l'obsession quasi-fanatique de Reginald pour les artefacts de la Première Civilisation, les voyant comme des objets pernicieux pour l'Ordre[2].

Deux mois plus tard, les Français avaient gagné. Lors de la retraite, Braddock refusa de faire monter un jeune homme et toute sa famille sur le bateau qui l'emmenait lui et Haytham. Le jeune homme l'insulta de lâche, et, fou de rage, Edward Braddock ordonna à son assistant Slater de tous les tuer ; jusqu'au dernier[1].

Haytham et Braddock prirent part à d'autres campagnes, mais Braddock sombra dans la violence, au point qu'il en venait à tuer des civils et ses propres alliés, ce qui choqua durablement Haytham. Ce dernier fit part à Birch de ses craintes quant à la possibilité que Braddock se détournât de l'Ordre, mais Birch resta insensible. Parmi ses troupes, la rigueur, la discipline et la violence de Braddock lui valut le surnom de "Bouledogue"[1].


Derniers mots

Braddock derniers mots.png

Derniers mots de Braddock

  • Edward: Pourquoi, Haytham?
  • Haytham: Ta mort était inévitable. Cela n'a rien de personnel. Enfin, ça l'est peut-être un peu. Tu me gènes depuis bien trop longtemps.
  • Edward: Mais nous sommes des frères d'armes
  • Haytham: Nous le fûmes. Mais plus maintenant. Crois-tu que j'ai oublié ce que tu as fais? Tous ces innocents massacrés sans remords. Et pourquoi ? Tuer comme tu le fais n'amène jamais la paix.
  • Edward: Tu te trompes! Si nous avions brandi l'épée plus souvent et plus librement, le monde serait bien plus paisible aujourd'hui.
  • Haytham: Dans le cas présent, j'en conviens.


Galerie



Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard