Fandom

Assassin's Creed

Didier Paton

4 647pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion0 Partager

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Assassins.pngACUicon.png

Didier Paton était un espion français sous la Révolution. Il remplissait ses missions avec succès, notamment pour le compte du Comité de salut public, jusqu'au jour où il fut lui-même faussement accusé de trahison et condamné à la guillotine. Après avoir échappé à l'exécution, secouru par les Assassins, il rejoignit la Confrérie française et mit ses talents à son service.[1]

Biographie

Espion au service de la Nation

Didier Paton s'était fait une spécialité dans l'espionnage pour mettre au jour les ennemis de la République nouvelle et de leurs complots. Traîtres et royalistes, personne n'échappait à sa vigilance. L'espion tenait à jour un précieux carnet dans lequel il notait les noms, les conversations et autres informations sensibles grâce auxquelles il pouvait mener aux accusations à juste titre, dont la plupart du temps il confiait à Maximilien de Robespierre, devenu membre du Comité de salut public en juillet 1794.[1]

Arrestation

Quelques jours plus tard, Paton mit au jour un complot impliquant une société secrète, l'Ordre des Templiers. L'espion rapporta sa découverte à Robespierre dans le but d'arrêter ces ennemis de la Révolution et de les faire exécuter, mais ce dernier, secrètement un Templier lui-même, fit emprisonner Paton dans la Conciergerie pour protéger les siens.

La Confrérie des Assassins envoya alors une équipe dont faisait partie Arno Dorian pour récupérer le carnet de Paton qui conservait de précieuses informations sur leurs ennemis, puis de le sauver de la guillotine. Les Assassins arrivèrent sur la place de l'Hôtel de Ville, tuèrent trois Templiers en embuscade dans la foule chargés de s'assurer que personne ne dérangerait l'exécution, puis les Assassins libérèrent Didier Paton caché dans des souterrains, qui avait profité de l'agitation pour s'échapper.

En remerciement, Paton décida de se rallier à la Confrérie.[1]

Galerie


Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard