FANDOM


AC1iconAC2iconACBiconACRiconAC3iconAC4iconACROiconACUiconACSicon

Assassin's Creed

Bousculades

Gardes

Poursuites

Combats

Courses

  • Homme 1 : Mais qu'est-ce qu'il a à courir comme ça ?
    Pourquoi il court comme ça ?
  • Homme 2 : Que-ce qui se passe ? Pourquoi il court comme ça ?
    Il va finir par bousculer quelqu'un !
    Où est-ce qu'il va ?
  • Homme 3 : Qu'est- ce qu'il a à fuir comme ça ?
    Il essaie d'échapper à quelqu'un.

Escalades

  • Homme 1 : Il devrait cesser de se comporter comme un idiot.
    Il va finir par se blesser.
    On dirait qu'il a le diable au corps.
  • Homme 2 : Mais qu'Est-ce qu'il fait ?
    Que dieu le garde ! Il est devenu fou.
    Il ferait bien de se tenir tranquille.
  • Homme 3 : Qu'est ce qu'il fait cet imbécile ?
    Qu'Est-ce qu'il fait cet abruti ?
  • Homme 3 : On dirait qu'il n'a plus toute sa tête !

Hérauts

Hérauts sarrasins

  • Héraut: Les feux de la guerre consument notre terre. Il a fallu sacrifier des milliers de vie pour la défendre ! C'est une tragédie, bien sûr, mais aussi un grand honneur. Il n'y a pas de plus grande gloire que de mourir au nom de Dieu et de lutter pour ses convictions !
    Soyez prudents, mes amis ! Sheitan est partout ! Il attend ! Il observe ! Il nous soumet sans cesse à la tentation ! Soyez fort comme Salah ad-Din, et armons nous du mieux que nous pouvons contre nos ennemis !
    Maudit soit-il ! Maudit soit le roi chrétien et son armée d'infidèles ! Ces hommes agissent contre la volonté de Dieu ! Ils méritent un châtiment exemplaire ! Partout où ils passent, ils sèment la terreur ! Ils disent que c'est une croisade. Une croisade pour quoi ? L'ignorance ? La violence ? La folie ? Nous devons résister ! Nous devons les combattre jusqu'à notre dernier souffle !
    C'est par le sud que le roi anglais et son armée d'infidèles arrivent ! Et ils sèment la terreur dans leur sillage. Salah ad-Din est parti à leur rencontre, pour nous venger de leurs actes barbares ! Priez pour que Dieu, exalté et glorifié soit-Il, nous entende et nous accorde la victoire !
    Écoutez-moi tous ! Je suis venu vous avertir. Si Richard venait à prendre Jaffa, alors plus rien ne pourrait l'arrêter ! Il marcherait ensuite vers Jérusalem ! Il faut l'arrêter, le mettre hors d'état de nuire ! Cette cité est la nôtre, elle l'a toujours été et il est de notre devoir de la défendre jusqu'à la mort. Les Croisés doivent être anéantis !
    Que Salah ad-Din soit loué ! Il a trouvé la force de défendre notre illustre civilisation ! Ne vous leurrez pas ! C'est bien pour notre survie que nous luttons ! Le roi infidèle rêve de nous voir disparaître de la surface de la Terre ! Nous devons lui résister ! Nous devons le repousser !

Hérauts croisés

  • Héraut: Au diable Saladin ! Au diable son peuple ! Nous sommes venus en paix jusqu'en Terre Sainte pour répandre la parole du Seigneur ! Mais ces hommes n'ont pas écouté ! Ils ont refusé de faire de Dieu leur sauveur ! Ils ont le diable en eux ! Et maintenant, c'est à Richard, notre roi et sauveur, de lutter contre ces mécréants, pour nous défendre et les punir de leur perfidie !
    Ne reniez pas vos convictions ! Restez fort ! La route sera longue et les épreuves nombreuses, mais sachez que Dieu veille sur vous. C'est Sa main qui guidera nos soldats jusqu'à la victoire, d'abord à Saint-Jean d'Acre, et bientôt à Jaffa !
    Nous avons mis les Sarrasins en déroute ! Nous les avons chassés de Saint-Jean d'Acre et de la campagne environnante. Maintenant, ils battent en retraite vers le sud, en suppliant Saladin de les sauver. Mais il n'y arrivera pas, car personne ne peut résister à la puissante armée du roi Richard ! Il est béni de Dieu ! Mes amis, ce n'est qu'une question de temps avant que cette terre nous revienne, car telle a toujours été sa destinée !
    N'ayez pas peur ! La peur et le doute sont les armes de nos ennemis. N'écoutez pas leurs mensonges ! Ces mots empoisonnés sèment les graines de la discorde. Si vous craignez d'y être sensible, je vous le dis, priez ! Demandez à Dieu de vous guider ! Si votre cœur est pur, Il vous entendra !
    Nous nous sommes détournés de Dieu ! Et pour nous punir, Il envoie des hordes de guerriers païens à nos portes ! Mais Il sait se montrer clément, et oublier nos erreurs passées. Il suffit de Lui demander. Alors, je vous le dis, repentez-vous, prosternez-vous devant Lui et confessez vos péchés ! Il vous pardonnera, telle est Sa nature ! À nous de demander Son pardon ! La victoire ne sera assurée que lorsque nos cœurs et nos esprits seront purifiés !
    Soyez forts ! Résistez ! N'abandonnez pas ! Sans notre soutien, Richard et ses hommes ne pourront libérer la Terre Sainte ! Faisons de notre mieux pour les aider à défendre leur cause. Occupez-vous de vos champs, soignez les blessés, priez pour ceux qui se sont sacrifiés au nom de Dieu ! Nous avons chacun un rôle à jouer !

Bureau des Assassins

Pas de mission

Altaïr rendait visite au chef de cellule de Damas sans qu'il ne doive tuer une cible en ville.

  • Chef de cellule: Bonjour Altaïr.
  • Altaïr: Il y a quelque chose ici qui pourrait m'intéresser ?
  • Chef de cellule: Pas à Damas, mon ami. As-tu essayé Acre, ou Jérusalem ? Ils ont peut-être besoin de toi.

Altaïr rendait visite à Jabal, à Acre sans qu'il ne doive tuer une cible en ville.

  • Altaïr: Paix et sérénité, Rafiq. Tu as du travail pour moi ?
  • Jabal: Non, rien pour l'instant, mon ami. Mais je suis content de te voir. En revanche, Al Mualim a sans doute besoin de toi ailleurs.

Altaïr rendait visite à Malik Al-Sayf, à Jérusalem sans qu'il ne doive tuer une cible en ville.

  • Malik: Que fais-tu ici, Altaïr ?
  • Altaïr: Je pensais que tu aurais besoin de mes services.
  • Malik: À moins que le maître ne t'ai remis une plume, je n'ai rien à te proposer.

Assassin's Creed II

Bousculades

  • Homme 1: Voyons ! On ne traite pas ses amis de la sorte.
    Je vous en prie, je ne suis pas votre ennemi !
    Quelle mouche vous a piqué ? Je suis votre ami !
    Basta ! Je suis votre ami.
  • Homme 2: Hé ! Pas la peine de vous fâcher, hein, amico.
    Voyons, mon ami ! Je ne vous veux que du bien !
    Vous vous trompez de cible, signore !
  • Homme 3: Je ne vous veux aucun mal, bien au contraire, mon ami !
    Qu'est-ce qui vous prend ? Je suis dans votre camp !
    Du calme ! Après tout, nous sommes amis, non ?
  • Femme 1: Je suis impardonnable ! Allez-y, je vous laisse passer !
    Je suis désolée ! Je voulais pas !
    Je ne suis qu'une humble femme. Je… je m'en vais.
  • Homme 4: Je…Je suis…Je suis désolé. Désolé, sincèrement.
    S'il vous plaît, je ne veux pas d'ennuis. Avec personne.
    Je ne suis qu'un humble citoyen. Je vous en prie !
  • Homme 5: Vous me prenez pour quelqu'un d'autre l'ami.
    Qu'est-ce qui vous prend ? Vous n'avez aucune raison de vous montrer agressif !
    Je vous prie de me croire. Je ne suis pas votre ennemi !
  • Femme 2: Pitié ! Ne me faites pas de mal, je m'en vais !
    Ne vous fâchez pas, je m'en vais !
    Désolée, je vous laisse passer.
  • Femme 3: Bel signore ! Vous devriez vous montrer plus courtois !
    Ma che fate ! Ce n'est pas une façon de traiter ses amis !
    Il y a d'autres façons d'attirer mon attention, vous savez.
  • Homme 6: Allez, ragazzo ! Ne vous énervez pas, je suis votre ami.
    Signore ! Je vous en prie, je vous ai toujours soutenu !
    Signore…Je ne suis pas votre ennemi, vous pouvez me croire.
  • Femme 4: Je vous en conjure ! Je ne faisais que rentrer chez moi. Désolée, je m'en vais.
    Perdonate ! Je ne sais pas ce qui m'a pris.
    Désolée, je vous laisse passer.

Caisse

Ezio bouscula un homme portant une caisse, qui repartit ensuite en bougonnant.

  • Homme 1: 'Oh non, pas ça, pas maintenant ! La commande des Munari ! Ça fait deux ans que je fais des pieds et des mains pour obtenir un droit d'entrée au palais ! Mon Dieu… mais qu'est-ce que c'est que ça… Mais qu'est-ce qui lui a pris ?
  • Homme 2: Oh fichez le camp ! Vous ruinez mon commerce ! J'ai déjà perdu trois commandes cette semaine…Allez allez, fichez le camp, le plus loin possible ! Oh regardez-moi cette horreur… Comme si je n'avais que ça à faire. C'est pas possible, et je vais devoir tout ranger, maintenant.
  • Homme 3: Quoi ? Un païen ! Par votre faute, la parole du Seigneur gît sur la chaussée ! Je vais faire venir un exorciseur. Et voilà, encore une journée à devoir ranger tout ça. Et le pire c'est que tout le monde s'en fiche ! Je ne peux tout de même laisser cet endroit dans un état pareil… C'est incroyable !
  • Homme 4: Hé ! Vous venez de faire tomber les études botaniques du frère Antonio ! Vous pourriez vous montrer plus respectueux de son travail ! Oh, mon Dieu, quelle honte ! Oh, mon Dieu, déjà que je suis en retard il va en plus falloir que je m'occupe de ça… Grr !
  • Homme 5: Stronzzo ! Vous mériteriez que les gardes vous ligotent à un poteau et qu'ils vous fouettent jusqu'au sang ! Non mais regardez moi ça, mais quel idiot, quel idiot, mais qu'est-ce qui lui a pris ? Et bien sûr il faut que ça tombe sur moi ! C'est toujours pareil, quelle honte !
  • Homme 6: Hé ! Vous pourriez regarder devant vous au lieu de traînasser ! Hmm, avec un accoutrement pareil, je parie que vous êtes un de ces poètes ! Ah, quel désordre. Et c'est toujours les mêmes qui nettoient. Mais bien sûr, vous n'allez rien faire pour m'aider. Non mais regardez-moi ça !
  • Homme 7: Mes choux ! Je vais devoir en racheter ! Avant, je les vendais, mais les temps sont durs. Dites… vous n'auriez pas une petite pièce ? Oh, mon Dieu, quelle honte ! Déjà que je suis en retard, il va en plus falloir que je m'occupe de ça… Grr !
  • Homme 8: Ah fichez le camp d'ici, pezzo di cretino ! On n'a pas besoin de vous, ici ! Oh, mes pauvres livres… Mamma mia, mais regardez-moi cet endroit ! Comme si j'avais que ça à faire… C'est pas possible… Et je vais devoir tout ranger. Ça ne se passera pas comme ça, c'est moi qui vous le dit ! Pas possible… Non mais je vais devoir tout ranger maintenant !

Gardes

Bousculade

Ezio fut bousculé par un garde alors qu'il s'approchait de lui.

  • Garde 1: J'ai pas envie de jouer, figure-toi ! Quand ma patience est à bout, je ne me contrôle plus ! Tu devrais prier pour que ça n'arrive pas.
    Alors tu es là pour nous divertir, c'est ça ? Très amusant ! Maintenant, je vais te montrer ce qui me fait vraiment rire, moi !
    Comment en es-tu arrivé là ? On t'a battu quand tu étais enfant ? Si ça te manque, je peux arranger ça !
    Je me fiche de savoir qui tu es et d'où tu viens ! Continue comme ça et tu finiras dans un trou !
    Pauvre idiot ! Tu veux que ta tête finisse au bout d'une pique ? C'est ce qui est arrivé au dernier idiot que j'ai croisé ! Il suffit de demander !
  • Garde 2: Qu'est-ce que tu fais ici toi ? T'habites dans les environs ? Tu vas voir ton oncle ? Ta mère sait que tu es là ?
    Seuls les gardes sont au dessus des lois ! Rien ne nous empêche de te voler ta bourse et de te trancher la gorge, hein !
    Si tu crois que nous sommes payés pour corriger tes erreurs de jeunesse et te remettre dans le droit chemin, tu risques d'être déçu !
    Et ensuite, tu vas faire quoi ? Avaler un sabre ? Ce serait très impressionnant ! Tu peux t'entraîner avec le mien si tu veux ! Alors ?
    Quand on exécute un criminel, c'est très festif ! On attache même ses intestins au bœuf qui ouvre la parade !
  • Garde 3: Quelle énergie ! On pourrait peut-être t'envoyer dans une mine ! Ce serait plus constructif, tu ne crois pas ?
    Tu veux savoir comment on traite les fauteurs de trouble ? On les démembre, lentement ! D'abord les bras, puis les jambes et enfin la tête !
    Tu veux voir ma cicatrice ? C'est quelqu'un comme toi qui me l'a faite. J'allais l'accrocher à un arbre et il m'a frappé avec un clou !
    Le dernier dont je me suis occupé s'est fait dévoré par les rats ! Un petit doigt, c'est ce qu'il restait de lui.
    Je crois qu'il reste un lit de libre au donjon. C'est très confortable, je t'assure ! Et, ça ne te coûtera rien !
  • Garde 4: C'est moi qui suis garde ! Je suis le roi ici ! Et je n'aime pas que des idiots viennent semer le désordre, capito ?
    Une atteinte à l'ordre public ? En ma présence ? Ce n'est pas très judicieux. Ne joue pas avec ta vie !
    Ce que je déteste le plus, c'est quand des paysans écervelés me dérangent pendant mes rondes !
    Je ne te quitterais plus des yeux, petit agneau ! Et si tu t'éloignes du troupeau, le berger te remettra dans le droit chemin !
    Tu as assisté aux exécutions ? Haha ! C'est un moment très poignant, surtout quand on est aux premières loges.
  • Garde 5: Mais pour qui tu te prends ? Ici c'est mon quartier. Je n'ai qu'un mot à dire et tu finiras pendu à un arbre ! Tu veux parier ?
    Tu sèmes le désordre ? Nous, on est là pour maintenir l'ordre. Tu vois, tu es dans une position délicate, l'ami. Tu comptes t'en sortir ?
    Qu'est-ce qui t'arrive ? Ta femme n'est plus aussi entreprenante et tu as de l'énergie à revendre, c'est ça ?
    Tu trouves ça amusant ? Je pourrais peut-être te l'agrandir, ton sourire, avec un bon couteau. Moi, je trouverais ça amusant, héhéhé !
    Pezzo di merda ! Je n'ai pas envie de me salir les bottes avec tes entrailles. Mais ne m'y force pas ! Tu as bien compris ?
  • Garde 6: T'es pas très causant toi, hein ? Sois prudent, l'ami, je ne t'aime pas beaucoup et je trouverais bien l'occasion de te le montrer !
    Je t'ai déjà vu aujourd'hui, non ? Je sais pas… Un pleutre qui a peur de son ombre ? Ça me dit vaguement quelque chose.
    À tous les petits minables dans ton genre que j'ai rencontrés, j'ai donné le même conseil: reste à ta place et tu garderas ta virilité !
    J'ai quatre assassinats et deux vols à résoudre. Si je te coupais la langue, je pourrais t'accuser de tout. Je monterai même en grade !
    Si j'avais un moment, je prendrais le temps de mieux te connaître. Et crois-moi, tu ne m'oublierais pas de sitôt.
  • Garde 7: Je commence à me dire que ton visage serait moins laid s'il était plus rond, avec la langue qui pend et une corde autour du cou.
    Eh bien ! Encore un fauteur de troubles qui assouvit ses instincts bestiaux ! Ah, on va t'administrer un remède.
    Tu as de l'esprit, ça ne fait aucun doute. Moi aussi j'ai beaucoup d'humour. Tiens, par exemple, je vais t'arracher la colonne vertèbre après vertèbre.
    Tu ne vaut guère mieux qu'une bouse de vache. D'ailleurs, quand je t'aurais précipité du haut d'une tour, c'est à ça que tu ressembleras.
    Laisse-moi t'enseigner quelques rudiments de survie en milieu hostile: quand je suis de garde, tu ne fais rien sans ma permission !
  • Garde 8: Ha ! Tu sais ce qu'on fait aux individus dans ton genre ? On les enferme avec Bruno, notre âne. Il fait pas dans la douceur, lui.
    Les étrangers, je les déteste ! Vous vous croyez toujours supérieurs aux autres, mais ici c'est moi qui fais la loi !
    Tu m'as vraiment déçu et quand on me déçoit, il m'arrive de devenir violent, alors essaie de remonter dans mon estime.
    Alors, de quelle partie de ton corps veux-tu te séparer en premier ? Dis-le moi, je tâcherai de m'en souvenir.
    La dernière fois que quelqu'un s'est comporté comme ça avec moi, on a retrouvé des morceaux de son corps un peu partout.
  • Garde 9: Encore un saltimbanque qui s'est échappé d'une fête de village. Je hais les saltimbanques !
    J'en ai assez des individus dans ton genre! Tu débarques dans mon quartier et tu te crois tout permis !
    Tu connais maître Priuli , le grand artist ?. C'est incroyable ce qu'il arrive à faire avec de la peau humaine.
    Mon pauvre ami ! Tu as l'air tellement perdu que je n'ai pas envie de te faire de mal !
    Nous prenons le maintien de l'ordre très au sérieux. Cette ville est réputée pour son calme.
  • Garde 10: Tu tiens vraiment à ce que je sorte mon épée ? Ce sera la dernière chose que tu verras.
    Fais attention ! Après ton petit numéro, tu devrais t'estimer heureux d'être encore en liberté.
    Je l'avoue, ta seule présence m'exaspère ! Alors ne tente pas le diable ou bientôt tu brilleras par ton absence !
    Tu vas devoir obéir à nos règles ! T'as même pas prévu de quoi me soudoyer. C'est très imprudent !
    Ici c'est mon territoire. Tu vas respecter certaines règles, MES règles.

Détection

  • Archer 1: Tu n'as rien à faire là-haut, c'est interdit !
    Descends tout de suite !
    Hé ! Tu n'as pas le droit d'aller là-haut ! Va-t-en !
  • Archer 2: Tu n'as rien à faire là-haut, va-t-en !
    Descends, stronzzo !
    Tu descends ou tu meurs !

Escalades

Hérauts

Florence

  • Héraut 1: Luigi, le marchand de poisson du quartier Saint-Marc informe tous les habitants de la cité que nulle part ailleurs ils ne trouveront des produits aussi frais et bon marché !
    Votre attention ! Une fois que vous serez passés entre les mains de Baltasare, le tailleur, vous ferez mourir d'envie tous les citoyens de la cité ! Visitez son échoppe et voyez par vous-mêmes ce qu'un vrai artiste est capable de faire !
    Votre attention ! Sous quinzaine, un groupe de mercenaires va établir son camp dans les champs situés au nord-ouest de la cité.
    Le marchand de vin qui a laissé son chariot devant chez Vito le boucher, est prié de le déplacer avant le début de la procession de Santa Croce ce soir. S'il ne s'exécute pas, il devra payer une amende !
    Nous informons tous les membres de la corporation de la soie que la dernière cargaison de minerai du marchand Fidelio est de piètre qualité. Son cuivre contiendrait des impuretés et plusieurs membres se sont plaint de la qualité des bronzes obtenus !
  • Héraut 2: Votre attention ! La corporation des banquiers conseille de ne pas se rendre chez les Bentivoglio à Bologne ! En effet, l'un des membres de cette corporation s'est plaint des services de cet établissement et n'a toujours pas obtenu réparation !
    Attention ! La Seigneurie a appris que de jeunes hommes s'amusaient à escalader certains bâtiments de la ville. Cette activité n'est pas illégale en soit, mais elle n'est pas non plus sans risque. Rien de plus facile que de se casser une jambe !
    Voici les nouvelles de la journée: la récolte de blé n'a pas été bonne cette année. En conséquence, le prix a augmenté de douze florins par quintal. L'Arno a encore débordé près du Château Saint-Ange.
    Les habitants de Pise se sont rassemblés en masse pour défier une nouvelle fois Florence et afficher une nouvelle fois leur mépris. Les jeunes hommes de la ville auraient même montrés leur postérieur à notre honorable délégation!
    La Seigneurie va bientôt attribuer le chantier de construction du nouvel hôtel de ville qui sera érigée près de Santa Maria Novella ! Les personnes intéressées appartenant à la corporation florentine des charpentiers et des tailleurs de pierres, doivent soumettre leur candidature au Gonfaloniere !
  • Héraut 3: Votre attention ! La messe publique que devait célébrer le cardinal a été annulée en raison d'une épidémie de peste ! Prions pour le prompt rétablissement du cardinal et espérons que la mort noire ne ravagera que le petit village sans importance dans lequel il se trouvait.
    Votre attention ! Fra Donato souhaite rappeler à tous les chrétiens qu'ils doivent pratiquer la charité, même si les temps sont durs. Ils peuvent apporter leur contribution a l'entrée du prieuré, à tout moment, sauf les jours de fête !
    Avis à tous les jeunes hommes en âge de servir la cite ! La garde recrute des volontaires pour effectuer des patrouilles et constituer un corps de réservistes. Pourquoi devenir mercenaire quand on peut défendre l'honneur de la République ?
    Un message de maestro Corcini le médecin ! Les nouvelles variétés de sangsues rapportées des régions marécageuses des Indes peuvent soigner toutes les maladies. Vous aurez l'impression de rajeunir et vous vous sentirez revigorés !
    Cet avertissement s'adresse à tous les marchands étrangers se trouvant dans nos murs ! Notre glorieuse République, dans sa grande sagesse, a décidé de prélever une taxe nominale sur toutes les marchandises exportées. Ceci concerne tous les arts majeurs.
  • Héraut 4: Peuple de Florence ! Un message de la corporation des lainiers ! Puisse le festival de San Giovanni être un moment de joie et faire la fierté de notre ville ! Les maîtres de la guilde vous souhaitent à tous une année florissante !
    Votre attention ! Suite aux inondations en amont de l'Arno, une taxe a été votée pour couvrir les réparations. Tous les bateaux qui entreront dans le port devront l'acquitter et ceci en fonction de leur tonnage !
    Nous informons tous les respectés membres de la corporation des banquiers que leur réunion bisannuelle a dû être repoussée, le gonfaloniere devant régler au préalable quelques problèmes juridiques. La réunion se tiendra après l'exécution.
    Par ordre de la Seigneurie tous les marchands faisant le commerce de lainage avec l'étranger devront payer une taxe égale au centième des profits réalisés. Ceci permettra d'assurer l'entretien des armureries de la République.
    Cet avertissement concerne l'utilisation des fontaines de la République ! Merci de ne pas utiliser de teintures dans les sources d'eau ! Ces activités ne sont pas autorisées à l'intérieur de la cité. Les contrevenants devront payer une amende !


Notoriété
  • Héraut 1: Mes amis ! Il tue pour le plaisir, rien de tout cela n'est méthodique ! Sa prochaine victime, ce pourrait être votre père, votre fille, ou même VOUS !
    Tant que ce renégat ne sera pas pendu à l'une des fenêtres de la Seigneurie, cette cité ne connaîtra pas la paix !
    Ce blasphémateur doit être éliminé ! Il bafoue toutes les valeurs qui sont chères aux bons chrétiens ! Il les tourne en ridicule !
    Les crimes de cet homme sont si abjects qu'une récompense sera offerte à celui qui permettra son arrestation ou rapportera sa tête !
    Ne croyez pas ce qu'on raconte ! Cet assassin obéit à des instincts meurtriers en tout point abominables ! Il doit mourir !
  • Héraut 2: Un démon hante notre cité ! Il bafoue toutes les valeurs qui sont au cœur de nos vies ! Débarrassons-nous de cette créature du diable !
    Si vous voulez servir votre cité, aidez nos courageux gardes et aidez-les à capturer cet Assassin ! Et vous débarrasserez Florence d'un véritable fléau !
    Moi aussi, je connais la peur, mes amis ! Moi aussi je suis terrorisé de savoir qu'il est dans nos murs ! Mais si nous unissons nos forces, nous pourrons combattre ce démon !
    Osons-nous marchander avec le loup qui dévore nos brebis ? Non ! Ce meurtrier endurci ne mérite aucune considération ! C'est un véritable monstre !
    Craignez cette créature féroce et maléfique ! Cet Assassin tue tous ceux qui se mettent en travers de son chemin ! Il faut le mater sans attendre !

Venise

  • Héraut 1: Vous en avez assez d'être mal dans vos bottes ? Vous avez les orteils froids et mouillés à cause de la pluie ? Pas de temps à perdre, vous devez vous occuper de la santé de vos pieds ! Chez Faschio, vous trouverez les bottes qu'il vous faut !
    Votre attention ! Nous rappelons à tous les citoyens que certains pont de la cité sont en cours de restauration ! Nous sommes conscients de la gêne occasionnée, mais nous rappelons qu'il est inutile de s'en prendre aux ouvriers !
    Je m'adresse aux citoyens les plus respectables de la cité de Venise ! Je tiens à porter à votre attention qu'un bal masqué sera organisé dans le palais Dandolo dans une semaine ! C'est Dandolo lui-même qui présidera les festivités !
    Par ordre du doge, les pigeons ne transportant pas de message pourront être abattus librement par la population ! Une prime d'un ducat pour cent pigeons viendra récompenser les plus industrieux !
    Suite à la mort de l'ambassadeur portugais, le Conseil souhaite rappeler à tous les citoyens qu'il ne faut pas consommer le poisson pêché dans les canaux de la cité ! Il est également de leur devoir d'en avertir tous les visiteurs de notre République Sérénissime !
  • Héraut 2: Nous avertissons les citoyens que les récentes campagnes visant à défendre nos intérêts à l'étranger ont vidé les coffres de la République ! En conséquence, un impôt sera prélevé sur toutes les marchandises importées qui ne seront pas jugées indispensables !
    Votre attention ! Suite à l'incendie qui s'est déclaré pendant le festival de San Polo, le doge a décidé que les fabricants de feux d'artifice seraient désormais soumis à un contrôle et devraient se conformer à certaines normes ! Le décret est disponible auprès de la guilde !
    Nous informons les marchands faisant venir des épices d'Orient que de nouveaux tarifs leur seront imposés, ceci afin de financer les coûts de réparation de l'Arsenal ! Tous les marchands ne sont pas concernés ! Merci de consulter le texte du décret !
    J'informe tous les citoyens de notre République Sérénissime que, devant la multiplication des accidents et des noyades dans le Grand Canal, un décret a été adopté pour interdire la consommation excessive d'alcool sur les bateaux !
    Votre attention ! Les peines encourues par tout citoyen de Venise se livrant à l'usure ont été revues ! En conséquence, des amendements ont été ajoutés au texte de loi sur la colleganza ! Merci de les consulter !
  • Héraut 3: Toute activité commerciale est dorénavant interdite dans les territoires du sud, et ceci tant que le Saint Père n'aura pas fait connaître sa décision ! Les marchands agissant à titre privé peuvent poursuivre leurs activités sans craindre de représailles !
    Par décret du Conseil des Dix, tous les citoyens voulant agrandir leur cellier devront dorénavant obtenir une autorisation ! L'incident de San Polo ne doit pas se reproduire ! Les contrevenants seront punis !
    Votre attention ! Les récentes inondations des quartiers qui font face au Lido ont causé de nombreux dommages ! La prudence est recommandé aux abords des sites de construction ! Veuillez signaler tout dégât subi par les propriétés de la ville et soyez courtois avec les ouvriers !
    Votre attention ! Je tiens à porter à votre attention que le marchand Menardo de San Polo a été jugé coupable de trahison envers la République Sérénissime ! Il sera exécuté publiquement sur la place Saint-Marc dans deux jours à l'aube !
    Honorables citoyens ! Dans sa grande sagesse, le Conseil a autorisé la reprise des échanges commerciaux avec les villes des côtes de Barbarie ! Le nouvel accord signé avec le bey garantit votre sécurité !
  • Héraut 4: N'oubliez pas ! Dans la forge de Bertuccio, vous trouverez tout ce qu'il vous faut ! Des armes, des armures, des articles de serrurerie et de ferronnerie, mais aussi de la vaisselle ! Le style et la qualité au service des Vénitiens depuis trois générations ! Bertuccio, c'est à San Polo !
    Des nouvelles de l'étranger ! On parle d'agitation dans les rangs ottomans. Le Doge et le Conseil des Dix se réunissent aujourd'hui pour déterminer la conduite à adopter ! Il est déconseillé aux marchands de voyager sur la Mer Égée dans l'immédiat.
    Citoyens ! La Scuola di Santo Zola va commander de nouveaux tableaux pour décorer sa chapelle ! Ziorta Paccio n'étant plus disponible, toutes les personnes intéressées doivent se faire connaître !
    Attention ! Tous les voyageurs en provenance de la côte sud de la Dalmatie devront être examinés par un médecin, une épidémie de peste s'étant récemment déclaré dans cette région. Pour le bien de tous, veuillez consulter le plus vite possible !
    Votre attention ! Le San Pellegrino nous a signalé le naufrage d'un navire marchand: le Dédale ! Il aurait coulé avec tout son équipage au large de Thessalonique. La République exprime ses condoléances aux familles des victimes.
Notoriété
  • Héraut 1: Une société civilisée et éclairée comme la nôtre ne peut tolérer les actes de cet infâme criminel ! Il doit être éliminé !
    N'écoutez pas ceux qui tentent de justifier ses actes. C'est un meurtrier implacable qui se délecte de la souffrance de ses victimes.
    On dit qu'il a assassiné des familles entières, n'hésitant pas à tuer des innocents sous les yeux horrifiés de leurs parents ! Même les nouveaux nés n'échappent pas à sa folie meurtrière !
    Un misérable Assassin est parmi nous ! Il sème la terreur et la mort ! La peur s'est emparée de notre cité !
    Il faut arrêter ce maudit hérétique ! Tous les citoyens de Venise doivent unir leurs efforts et mettre un terme à ses agissements !
  • Héraut 2: Nous ne pouvons pas laisser dire que la noble Venise a abandonné ses courageux citoyens quand ils avaient le plus besoin d'elle ! Nous devons trouver cette menace et l'éradiquer !
    J'ignore qui est cet Assassin, mais il est en train de mettre notre cité à feu et à sang ! Il ne laisse dans son sillage que misère et dévastation !
    Ne vous laissez pas abuser par ceux qui vous parlent d'honneur, de déni de justice et de vengeance légitime ! Ce sont des balivernes ! Cet homme n'est qu'un fou et un Assassin !
    La seule loi qui s'applique aux crapules de son espèce, c'est celle de Dieu: tu ne tueras point ! Alors trouvons l'Assassin et faisons-lui ressentir la colère divine !
    Mes amis, je pleure de voir la réputation de notre fière cité souillée par un seul homme. Je frémis de colère en le sachant libre. Il doit payer ! Montrons-nous dignes de Venise et trouvons ce meurtrier !
  • Héraut 3: Venise ne tolérera jamais les agissements de ce lâche ! Nous devons trouver cet abominable suppôt de Satan et lui ôter la vie !
    Avis à la population ! Une belle récompense sera offerte à celui qui causera la mort de l'Assassin !
    Il faut arrêter l'Assassin ! Nous, fiers citoyens de la République, devons nous mobiliser pour débusquer ce fou et le tuer !
    Cet Assassin a déjà pris trop de vies ! Cette vague de crimes ne cessera que si nos braves citoyens viennent en aide à nos vaillants gardes !
    La population est sous l'emprise de la terreur, épouvantée par les actes ignobles d'un seul homme. Nous devons unir nos efforts et précipiter sa chute.
  • Héraut 4: J'ai entendu dire qu'il s'est introduit dans un couvent. Il aurait massacré la moitié des sœurs, puis abusé des autres avant de les tuer à leur tour !
    Il sème la terreur et jusqu'à maintenant, nous avons été incapables de l'arrêter ! Citoyens ! Cette cité a besoin de vous ! Aidez-nous à mettre fin à ses agissements !
    Une fois qu'il sera entre les mains de maître Priuli, il aura ce qu'il mérite et souffrira à son tour ! Mais d'abord, il faut le capturer !
    Un homme se promène librement dans nos rues et tue des innocents ! La folie s'est emparée de cet Assassin. Il faut l'arrêter !
    L'Assassin est dans ce quartier ! Il faut trouver ce monstre et lui ôter la vie ! C'est une vraie bête sauvage ! Empêchons-le de nuire !

San Gimignano

  • Héraut 1: Un message de la guilde des frères maçons et sculpteurs ! En raison de la pénurie de pierres, les travaux d'étayage de la porte de San Matteo ont été retardés. Si vous passez par là, veuillez faire preuve de prudence !
    Nous informons les membres de la guilde des forgerons susceptibles d'utiliser de la pierre ou du bois qu'ils seront eux aussi bientôt touchés par la pénurie. Ce mois-ci, seul un tiers des commandes pourront être honorés.
    Votre attention ! Par ordre de l'honorable Conseil de Florence, la dîme prélevée sur la récolte sera étendue à tous les boisseaux pairs supérieurs à la dizaine. Et trois quattrini seront versés pour cent mesures de vernaccia !
    Par décret de la Seigneurie de Florence, tous les citoyens de San Gimignano devront respecter les normes de fabrication des pièces de monnaie pour préserver la pureté et le poids de celles-ci ! Ceux qui transgresseront cette obligation seront sévèrement punis !
    Avertissement à tous les éleveurs de chevaux, les valets d'écurie et les troupes de cavalerie ! Une épidémie de fièvre a récemment touché notre cheptel équin ! La surveillance des bêtes est recommandée par le Conseil !
Notoriété
  • Héraut 1: L'assassin ! L'assassin est dans nos murs ! Faites confiance aux gardes, ne prenez pas de risques ! Il faut à tout prix l'arrêter.
    Prenez garde à l'infâme Assassin ! Il fait régner la terreur et couler le sang. Il faut à tout prix l'arrêter !
    L'Assassin est ici, hâtez-vous mes amis ! Mettez vos familles à l'abri, barricadez-vous et ne ressortez que quand son ombre n'hantera plus ces lieux.
    Votre attention ! Votre attention ! Citoyens, soyez vigilants ! Un criminel notoire aurait été aperçu dans les environs.
    N'écoutez pas ceux qui vous disent qu'il ne fait que défendre son honneur ! Ce meurtrier sème la mort partout où il va !

Forlì

  • Héraut 1: Offre de récompense ! Toute personne sachant où se trouve le doigt volé de Santa Chiara est prié de se manifester. Notre évêque lui accordera dispense et pardon ainsi que des contreparties spirituelles dans l'autre monde.
    Un message à l'attention de tous les membres de la Fraternité de San Paolo ! Nos fonds ayant été dilapidés par l'ancien recteur, qui a depuis été exécuté, la fête annuelle qui devait se tenir dans le grand hall a dû être annulée.
    Voyageurs, votre attention ! Des bandits ont été aperçus sur la route de Bologne ! On dit qu'il s'agirait de valets gascons privés d'emplois. Soyez prudents ! Essayez de traverser aux heures des repas, sinon, prévoyez beaucoup de vin !
    Avis à la population ! Les récentes campagnes et l'épidémie de peste ayant décimés la population d'hommes valides, les compagnies de fantassins offrent trois quatrinis supplémentaires aux nouvelles recrues.
    Excommunication ! La Confrérie de la misère de la Flagellation et de la Pauvreté de Monte Pogiolo met une nouvelle fois nos âmes en péril ! En refusant de payer la dîme, ils ont fortement mécontenté sa Sainteté le pape !
Notoriété
  • Héraut 1: Ne laissez personne défendre ce misérable criminel ! Ce n'est pas un héros ! Il tue sans raison pour le plaisir, il est monstrueux !
    Ce meurtrier démoniaque échappé des Enfers, celui dont vous avez tous entendu parler, est ici, à Forlì ! Il est impitoyable ! Il se nourrit de votre terreur.
    L'Assassin est ici ! Forlì est menacée ! Courez vous réfugier chez vous, protégez ceux que vous aimez, assurez-vous que vos biens sont sous bonne garde !
    Notre cité ne peut tolérer la présence de ce scélérat, de cet odieux criminel ! Unissons-nous ! L'avenir de Forlì en dépend !
    Cet Assassin, par sa seule présence, souille jusqu'aux pierres de notre cité ! Si nous ne parvenons pas à le terrasser, Dieu nous punira !

Ménestrels

C'est le diable qui rôtit
Au moment de perdre la vie
Car tout ces chiens devront périr
Avant de sombrer dans l'oubli

Il a accompli de glorieux exploits
Pour tous nous sauver
Qu'il exécute ceux qui nous menacent
Qu'il les fasse succomber !

Gloire à notre champion
Qui par sa présence nous honore
À ceux qui nous accablent
Il donnera la mort !

Ayons le cœur empli de joie
Car il est parmi nous
Réjouissons-nous voici son pas
Et devant lui prosternons-nous !

Gardes, prêtres, politiciens
Arrivistes et menteurs effrontés
Pour rétablir la justice
Ces obstacles il devra surmonter !

Il se meut dans la pénombre
Ses nerfs sont d'acier
Même quand l'ennemi est en surnombre
Il est sûr de trépasser !

Tonnez l'élu du peuple
Le sauveur de nos rues
Quiconque croise sa route
A toutes les chances d'être vaincu !

Il inflige la mort à ses ennemis
Et n'abandonne jamais ses alliés
Et si l'un d'eux par malheur le trahit
Le fil de ses jours sera tranché !

C'est un grand seigneur
Aux innombrables prouesses
Les gardes peuvent avoir peur
Il va leur botter les fesses !

Quand le champion ici s'attarde
Au comble de la joie nous sommes
Lui seul peut protéger les nôtres
En voilà un grand homme !

Cet homme illustre protège les pauvres
Contre les puissants
Il donne de l'espoir aux femmes
Certaines même veulent en faire leur amant !

Justice, justice
C'est en ton nom qu'il vient à nous
Nous allons danser et chanter
Et les gardes il mettra à genoux !

Portez-lui une cruche de vin
Car il défend notre cause de tout son cœur
Ne le laissez pas souffrir en silence
Aidez-le dans son dur labeur !

Panse tes blessures, notre seigneur
Ton corps n'aura pas été marqué en vain
Si tu endures ces souffrances
C'est pour nous offrir de meilleurs lendemains !

Puisse la fortune favoriser notre héros
Et que sa colère gronde
Il débusquera ces infâmes scélérats
Et les enverra dans l'autre monde !

Sur les toits un héros
Contre les forces du mal s'interpose
Le craindre vous ne devez pas
Car il défend une noble cause !

Quand le pays vit des heures sombres
Notre homme sort discrètement de l'ombre
Et apprête son châ-ti-ment !

Le jour il affûte sa lame
Et à la nuit tombée il frappe
Le sort de ses ennemis est scellé
Car en ce monde nul ne lui échappe !

Fuyez, fuyez, maudites sentinelles
Aux mensonges il ne supporte pas
Courez, courez, vous passerez tous
De vie, de vie à trépas !

Des amis et des hommes vils
Il verse le sang et coupe la tête
Il cessera de faire justice
Quand certaine sera leur défaite !

C'est le Seigneur qui nous l'envoie
Pour sonner le glas des sentinelles
Quand leurs corps seront pâles et froids
Nous entonnerons une ritournelle !

Hommes d'honneur, levez votre verre
Au héros de notre temps
Buvez à la santé de notre protecteur
Qui sans nul doute brillera au firmament !

Oyez, braves gens, écoutez l'histoire
D'un justicier solitaire
Il fait fi des forces du Mal
Et envoie ses ennemis au cimetière !

Quand ils entendent son nom
Les tyrans se mettent à trembler
Quand le chasseur s'élance d'un bond
Ils savent que leur heure a sonné !

Tralala ils n'ont qu'à bien se tenir
Ou ils exhaleront leur dernier soupir
Tralala ils n'ont qu'à mieux se comporter
S'ils ne veulent pas succomber !

Boutiques

Forgerons

  • Forgeron 1: Venez, mes amis ! Cette semaine, tous mes prix sont sacrifiés.
    Je peux aussi vous proposer tout un tas d'invendus en provenance de la forge de mon frère ! À des prix imbattables !
    Mes prix sont si bas que vous n'en croirez pas vos yeux ! Venez voir, vous ne serez pas déçus !
    Vous ne trouverez pas de meilleurs prix qu'ici ! Regardez mes articles et jugez par vous-mêmes !
  • Forgeron 2: Je ne sais pas ce que vous cherchez, mais je l'ai forcément. Ou je peux vous le commander.
    Mes amis, prenez le temps de regarder ! Vous ne trouverez pas meilleur équipement dans tout le quartier ! Enfin, je crois…
  • Forgeron 3: Je propose des armes d'excellence qui siéront aux plus exigeants d'entre vous !
    Mon art est au sommet de sa qualité ! Vous ne trouverez pas mieux ailleurs, je vous le garantis !
    Vous souhaitez acquérir des articles de qualité à un prix abordable ? C'est ici que ça se passe !
  • Forgeron 4: Chers clients ! Mes prix sont tout simplement incroyables ! Vous allez me prendre pour un fou !
    Approchez mes amis ! Je vends tous mes articles à prix réduit ! Vous ne ferez que des bonnes affaires, je vous le garantis !
    Venez, mes amis ! La qualité pour un prix modique, c'est possible ! Je me saigne aux quatre veines pour y parvenir !

Docteurs

Tailleurs

Provocations

  • Ezio: Plus vite ! Roh ! J'ai un rendez-vous galant !
    Tu veux ouvrir le bal ?
    J'ai toujours détesté ces moments-là… Est-ce que j'attaque ? Est-ce que tu attaques ?
    Je déteste ces moments-là… Est-ce que je fais le premier pas ? Est-ce que j'attends ?
    Alors, tu attends l'autorisation de ton chef ?
    Cette fois-ci, ta mère ne pourra pas t'aider.
    Hé, gros porc !
    Allez, viens gros porc !
    Affronte-moi, porco !
  • Machiavelli: Ces attaques sont trop désordonnées. Tu devrais avoir honte de toi.
    On devrait peut-être arrêter. On reprendra quand tu auras appris à te battre.

Assassin's Creed: Brotherhood

Bousculade

  • Femme 1: Manigoldo ! Qu'est-ce qui vous prend ?
    Vous n'avez pas honte ?
    O Dio ! Cet endroit était mieux fréquenté, avant !
  • Homme 1: C'est quoi votre problème ?
    Respectez les autres, idiota !
    Pas la peine de montrer les dents.

Discussions

Un homme soliloquait.

  • Homme 1: Je ne sais pas si je vais aller à la fête de ce cardinal français. Je le trouve franchement odieux et en plus, il sent mauvais. Et la dernière fois, la nourriture était infecte. Beurk ! Oh, des choses pareilles, on ne devrait pas les mettre dans la bouche.
    T'as essayé cette nouvelle mixture ? Celle qui vient d'Orient ? Je crois qu'ils appellent ça du "caf". Ce n'est pas facile à trouver, mais mon négociant égyptien en vend parfois. C'est assez particulier, et surtout affreusement cher.
    J'ai l'intention d'acheter une petite villa près de la via Toscana. Je passe souvent par là lors de mes déplacements. Ça me permettrait de faire une halte et de me reposer. Ça serait vraiment très pratique. Je pensais à Bolsena. Vous connaissez ?
    Vous avez vu ce que vendait ce marchand espagnol, ce matin, au marché ? Des "tom" quelque chose. On aurait dit des pommes dorées. Il a dit qu'elles venaient du Nouveau Monde. Je n'ai pas voulu goûter. Il ne faut jamais faire confiance à un espagnol, surtout quand il s'agit de nourriture.
    Aujourd'hui, j'ai vu un tedesco qui avait un objet extraordinaire. C'était une horloge, comme celle de la tour, mais de la taille d'un poing. Il la portait sur lui. Elle avait l'air cassée, mais il disait qu'elle fonctionnait, autrefois.

Un autre.

  • Homme: Ces Toscans sont de vrais rapaces ! Ils sont prêt à vous vendre de l'urine de cochon en faisant passer ça pour du Montalcino! Avec moi, ça ne prend pas ! Dans ma boutique il n'y a que du vin Montepulciano et d'Umbria, et mes clients sont ravis !
    Je vais acheter une nouvelle selle à mon beau-frère. J'ai plusieurs voyages à faire. Apparemment ses produits sont de qualité. Il se trouve à l'est du Parione. Si c'est vraiment intéressant, je vous le ferais savoir.
    Cristo no ! Ma femme ne boit pas une goûte de vin. Ça lui donne mal à la tête. D'ailleurs, c'est mieux ainsi sinon elle dilapiderait toute ma fortune. Elle dit que l'alcool la rend plus engageante… si tu vois ce que je veux dire.
    Pour être honnête j'ai trouvé la dernière cuvée trop tannique et assez courte en bouche. Il m'en reste plusieurs barriques, je vais essayer de les vendre à l'abbé. De toute façon il faut que je fasse de la place dans mon entrepôt.
    Cette année le blanc d'or Vieto était délicieux. D'ailleurs il m'a permis de réaliser de jolis profits et d'acheter un nouvel entrepôt dans le Rippa. Tout le monde adore ce vin. Un vrai nectar, je vous assure.

Un autre.

  • Homme: Je ne peux pas rester, je dois m'occuper d'une livraison de vin pour un vieux client. Les marchands de Monti lui ont vendu une mixture imbuvable. Ce sont tous des incompétents, des charlatans, même !
    Ah, je suis heureux de voir que cet endroit revit enfin ! À vrai dire, je commençais à désespérer… Il semble que les choses redeviennent comme avant. Tant mieux ! J'espère que pour nous, ce sera un nouveau départ !
    On m'a dit que la grêle avait endommagé les vignes au nord de Sienne. Si c'est vrai, leur réputation va en prendre un coup. Je me dis que c'est peut-être le moment de négocier avec ceux qui sont passés entre les gouttes.
    En fait, je ne suis pas mécontent d'avoir du travail en plus. Avec toutes mes allées et venues, entre les clients, les négociants et les producteurs, c'est à peine si j'ai encore du temps à consacrer à ma femme !
    On m'a parlé des exploits de ton neveu ! Félicitations à ta famille. Quant à moi, je suis trop occupé pour me lancer dans de telles aventures. On fait souvent appel à moi et… l'année dernière a été si mauvaise.
    Dis à ton oncle que j'aimerais bien lui rendre visite. Avec quelques produits à déguster, bien sûr. Il y a longtemps que je veux entrer dans la guilde et si quelqu'un peut m'y aider, c'est bien lui.
    Les pèlerins fréquentent à nouveau notre église. J'ai remarqué qu'ils avaient souvent besoin de boire ou de manger et qu'ils adoraient rapporter toute sorte de souvenirs chez eux. J'ai donc décidé de subvenir à leurs besoins et j'ai déjà engagé deux assistants.
    Ils vont construire une nouvelle auberge à la place de celle qui a brûlé ! C'est ce que j'appelle une excellente idée ! Les pèlerins de passage pourront y passer la nuit et puis s'ils restent plus longtemps dans le quartier, ils achèteront encore plus de souvenirs !
    Ces romatteti nous épuisent ! Les pèlerins arrivent de partout ! Certains viennent même de Suisse ou d'Angleterre ! J'apprends de nouveaux mots tous les jours… Toutes ces langues, ça me fait tourner la tête, vraiment, j'en peux plus !
    La visite du pape est une très bonne chose! C'est le signe que les choses s'améliorent ici. L'année dernière, ces cardinaux nous évitaient comme la peste, comme si nous n'étions pas dignes de la parole de Dieu. Cette année, ils vont voir comment nous avons changé !

Un autre.

  • Homme: C'est fait, tout est organisé ! Je vais donner la main de ma fille au représentant du pape chargé de la reconstruction des vieux quartiers ! Dans les années à venir, cela pourrait me permettre de décrocher de nombreux contrats. Et oui, j'ai pensé à tout !
    Qu'est-il arrivé au vieux meunier et à sa femme ? Est-ce qu'ils auraient quitté la ville pendant la crise ? Oh, si j'avais su, je leur aurais bien proposé de racheter leur moulin. Il est bien placé, plutôt bien équipé… c'était une bonne affaire. Franchement, j'aurais pu me laisser tenter !
    J'ai demandé à mon frère de s'occuper de notre site d'exploitation. C'est notre père qui nous a formé tous les deux, mais il a toujours mieux maîtrisé ces techniques que moi. Avec lui, au moins, je sais que notre affaire est entre de bonnes mains.
    Cette semaine, nos mines vont enfin pouvoir s'agrandir. Depuis quelque temps, je dors très très mal. Je pense que cet événement devrait apaiser mes inquiétudes. Et cela vaudrait mieux, car il me reste tout juste de quoi corrompre les magistrats locaux.
    On ne peut pas vraiment dire que tout soit pour le mieux, mais je dois reconnaître que les affaires ne vont pas si mal. J'ai recontacté les associés que j'avais à l'extérieur de Rome et pour l'instant je n'ai pas à me plaindre. Plaise à Dieu que cela continue.
    Non, en fait je travaillais comme messager pour l'un des nombreux services de la chambre apostolique. Vous seriez surpris de savoir combien de courriers commerciaux le Vatican envoie tous les jours.
    Je ne me plains pas, j'aime voyager et rencontrer des gens. Et puis c'est l'occasion de goûter des cuisines différentes, assez étonnantes parfois, je dois l'admettre. Certes, ce n'est pas très bien payé, mais j'ai connu pire !
    J'ai acheté une selle dans cette nouvelle échoppe du Parione. Incroyable! Cet homme est un génie, un maestro ! Si j'arrive à économiser, je prendrai un modèle de qualité supérieure, en cuir de veau. Après tout, je passe le plus clair de mon temps à cheval.
    La semaine dernière, à ma grande surprise, le pape m'a demandé de me rendre à Assises. Tous ses hommes de confiance étaient absents, un problème à régler avec un hérétique, visiblement. Un franciscain qui a fini sur le bûcher…
    Je n'étais jamais allé à Naples mais on m'avait dit que ses habitants étaient violents et grossiers. Finalement, il ne faut jamais croire ce qu'on raconte. Jamais depuis que je voyage je n'ai rencontré des gens aussi chaleureux et accueillants. Il ne faut jamais juger les autres avant de les connaître.

Deux autres

  • Femme: Et dire qu'il y a peu je te disais que la vie était dure et que je ne voyais rien se profiler de bon. Regarde où nous en sommes ! Nous n'avons jamais été si occupés ! Et je dois dire que je préfère ceci à l'inverse.
    Le fils de ma sœur va ouvrir sa propre auberge, un peu plus bas dans la rue. Nous avons promis de l'aider. Mon mari ne jure que par lui. Ila décidé de lui apprendre le métier. Je suis sûre qu'avec l'aide de Dieu, il y parviendra.
    Tu as entendu le nunzio ? Ils ont décidé d'établir une liste officielle des endroits de la ville recommandés pour les pèlerins. Ça pourrait être bon pour les affaires. Il ne reste plus qu'à faire bonne impression devant l'inspettore.
    Nous cherchons des employés qui pourraient travailler dans une cuisine ou une écurie. Bientôt, j'aurais aussi besoin d'un nouveau domestique pour servir à table. Celui qui vient de Padoue ne fait pas l'affaire.
    Depuis que la locanda a rouvert, nous n'avons plus un moment à nous. Ah si seulement ça avait toujours été ainsi. Nous aurions pu garder nous filles auprès de nous. Mais je pense qu'elles ne sont pas malheureuses au couvent.
  • Homme: Il paraît que ton frère travaille au Conseil de Rione. Eh ben… En voilà une promotion ! Félicite-le de ma part pour sa réussite et n'oublie pas de transmettre mes salutations à ta mama !
    Je suis très occupé mais je ne me plains pas ! C'est un métier difficile, mais honnête. Et je gagne bien ma vie ! J'apprends beaucoup de choses en travaillant avec le Maestro ! Peut-être que dans quelques années, ce sera moi le padrone ! Ben quoi, on peut toujours rêver.

Hérauts

  • Héraut 1: Nous rappelons à tous les pèlerins qu'il est recommandé d'éviter les ponts et les tavernes du quartier de Rippa après le coucher du soleil. Si les gardes tentent de contenir les troubles qui agitent depuis peu cette partie de la ville, ils ne peuvent en aucun cas garantir votre sécurité !
    Les nouvelles d'Orient sont mauvaises ! Les Turcs resserrent leur emprise sur le royaume du Montenegro ! Il semblerait qu'une gigantesque bataille se déroule en ce moment-même, mais nos informateurs ont pris la fuite avant de confirmer l'ampleur des combats.
    Nous demandons aux spectateurs de ne plus intervenir pendant l'écartèlement des condamnés. Ercole compte parmi les plus anciens bourreaux de Rome, aussi vous comprendrez qu'il lui a été particulièrement difficile de voir sa victime mourir aussi rapidement mercredi dernier.
    Ceci est un message adressé aux mercenaires et aux aventuriers espagnols établis près des remparts de Rome. Désormais, les gardes n'accepteront plus de se laisser injurier. Nous vous remercions de rester courtois avec eux, sans quoi ils répliqueront eux aussi par des injures.
    Dans une déclaration solennelle, le roi de France a indiqué que la gastronomie milanaise devrait s'aligner sur les critères d'excellence français et ce, avant son arrivée. Quant aux réserves de vin, elles restent confisquées par le souverain jusqu'à nouvel ordre !
  • Héraut 2: Le cardinal Soderini a demandé qu'une piazza soit aménagée devant son palais dans le Ponte, pour que tous les Romains puissent en profiter. Toutes les demeures déjà bâties sur le site doivent être évacuées sur-le-champ. S'ils le souhaitent, les propriétaires peuvent adresser une pétition au notaire du cardinal !
    Les mendiants présentant une certaine surcharge pondérale, de même que ceux qui ont du mal à se déplacer sans assistance, sont priés de ne plus faire la quête à l'entrée des églises. La nouvelle réglementation impose désormais une distance minimale de trois cents mètres. Notez qu'une messe sera dite demain en hommage aux victimes de l'incendie de San Cirio.
    L'évêque Cibo de Foligno informe la population qu'un miracle vient de se produire dans son église. En effet, en pleine célébration de l'eucharistie et en présence de nombreux témoins, la statue de la Sainte-Vierge aurait recraché des miettes de pain.
    L'ancienne tannerie a accepté de recevoir une indemnité pour fermer et rouvrir un peu plus loin, de l'autre côté du Tibre, à deux pas du Campo Marcio. Le Consiglio Rionale tient à remercier le tanneur et lui souhaite beaucoup de réussite dans ses nouveaux locaux !
    Le Consiglio demande à celui qui se sert des bâtiments du quartier comme terrain de jeu personnel de faire attention aux cordes à linge. De nombreuses plaintes ont déjà été déposées, et Dieu sait que les chemises blanches sont diablement difficiles à ravoir. Par respect pour les ménagères, nous espérons que l'incident est clos.
  • Héraut 3: Avis à la population ! La famille Orsini vous invite à participer aux jeux qui se dérouleront ce dimanche dans la plaine qui borde San Paolo Fuori le Mura ! Plusieurs lots prestigieux récompenseront nos champions ! Notre plus vaillant cavaliere repartira avec quatre milles scudi d'or et Dona Lucia Orsini !
    Votre attention ! La famille Colonna organisera un grand tournoi ce dimanche sur les terres de San Lorenzo Fuori le Mura ! Des prix prestigieux seront décernés aux vainqueurs ! Une bourse de deux milles scudi d'or récompensera notre meilleur chevalier ! Bonne chance à tous !
    Le Consiglio Rionale recommande aux pèlerins présents dans notre belle cité d'être prudents lorsqu'ils marchent dans les rues, plus particulièrement lorsqu'ils approchent des systèmes d'évacuation des excréments des habitations. À ce sujet, le conseil adresse ses plus plates excuses à la Duchessa di Alba et lui souhaite une bonne continuation !
    Suite à l'augmentation du nombre de cas de malaria au Camp Marcio, les travaux de rénovations et de ravalement de Santa Maria del Popolo seront suspendus jusqu'à nouvel ordre. L'évêque demande aux pèlerins d'éviter ce secteur pour les jours à venir !
    Agostino Chigi, le banquier de Sienne, vous fait savoir qu'il organisera une grande fête dans sa villa pour faire étalage de sa fortune colossale et pour célébrer les profits substantiels générés par les emprunts des familles Colonna et Orsini !
  • Héraut 4: Uditte, uditte ! À tous les habitants et visiteurs de Rome, méfiez-vous des chutes d'objets aux abords des chantiers de constructions. Nous adressons nos sincères condoléances à tous les citoyens britanniques pour la mort tragique de leur ambassadeur !
    Avis à la population ! Il est fortement déconseillé de boire l'eau du Tibre au sud du Campo Marcio ! En effet, cette eau pourrait être à l'origine de la récente épidémie de syphilis !
    Un médecin flamand a fait une découverte capitale qui intéressera ceux d'entre vous qui sont retenus chez vous par une attaque de goutte. Il a mis au point un traitement miraculeux, obligeant toutefois les malades à avaler de grandes quantités de bière. Maestro Jan Tenyin Huysse, vous accueille tous les jours aux heures ouvrables à l'hôtel de la guilde.
    Le Saint-Siège a entériné le nouveau code de conduite vestimentaire ainsi que les sanctions condamnant toute provocation considérée comme grave en public. L'une des toutes nouvelles dispositions concerne la longueur des manches. Mesdames, vous êtes priées de ne plus découvrir vos bras.
    Ce message s'adresse aux futurs spécialistes des arts charnels. Les permis de travail sont exclusivement délivrés par le Conseil. Nous vous rappelons qu'exercer dans l'illégalité constitue un grave délit et que les coupables seront flagellés en public !
  • Héraut 5: Une grande procession va bientôt avoir lieu en l'honneur de San Vincenzo di Vernazzano et traversera plusieurs quartiers de notre ville. Nous vous invitons à consulter le parcours affiché sur la porte de votre église. Cette procession passera forcément près de chez vous, alors venez nombreux !
    Avis aux membres de la guilde des architectes ! Maestro Jan Kempen de Depht, architecte de son état, organise un séminaire vendredi prochain. Il donnera une conférence sur les ponts modernes et les techniques d'endiguement.
    La Camera Rionale demande aux habitants de ne plus jeter aveuglément leurs déchets par les fenêtres, même si ces derniers ont été soigneusement emballés. Par ailleurs, veuillez noter que le camerlingue se servira dans les caisses de la ville pour faire remplacer son pourpoint.
    À sa propre demande, et parce qu'il s'est livré de lui-même aux autorités, le condottiero Simone Occhibianchi sera exécuté par strangulation et non par pendaison comme l'exige la tradition dans les affaires de haute trahison. Nous vous donnons rendez-vous demain, au Campo dei Fiori !
    Le Senato di Roma lance un appel au bon sens des citoyens qui pillent les briques et le marbre des vestiges architecturaux de notre belle ville. Récemment, c'est toute une section du Colisée qui s'est effondrée, tuant un chaton et provoquant la colère du sénateur De Rossi !
  • Hérauts 6: Le Consiglio Rionale tient à informer nos aimables concitoyens que l'ivresse sur la voie publique et le racolage ne sont tolérés que sous certaines conditions et uniquement les jours de fête. Toute infraction grave sera aussitôt sanctionnée ! Le Consiglio vous remercie de votre attention et vous souhaite une excellente journée !
    Devant la recrudescence d'animaux de trait en ville, les artisans devant acheminer des marchandises lourdes sont invités à emprunter les rues principales chaque fois que c'est possible, ce afin d'éviter l'encombrement des ruelles qui nuit considérablement au commerce. Merci de votre compréhension !
    Nous demandons aux pèlerins de signaler tout accident, désagrément mineur ou refus d'hospitalité au personnel du bureau des réclamations du Vatican ! Pour les affaires plus graves, merci de vous adresser à un membre de la Guardia, qui prendra en charge vos demandes dans les plus brefs délais ! Nous espérons que vous passerez un excellent séjour parmi nous.
    Suite à la disparition tragique de son seul et unique employé, l'évêque Moretti, le bureau des réclamations du Vatican sera exceptionnellement fermé pour une durée indéterminée. Nous vous remercions de votre compréhension.
    Le Saint-Père, dans sa grande mansuétude, a béni l'initiative visant à augmenter toutes les impositions perçues par l'Église. En effet, les temps sont durs, et la chrétienté doit pouvoir compter sur des coffres bien remplis.
  • Héraut 7: Ce message s'adresse à ceux qui font une cure thermale dans les sources chaudes de Ferentino ! Une augmentation inexpliquée de la température de l'eau ayant été constatée, tous les établissements sont fermés jusqu'à nouvel ordre !
    N'étant plus en mesure d'accueillir ses aimables curistes, le village de Ferentino a décidé d'organiser une soirée pâtes en plein air ! Fait exceptionnel, les pâtes seront directement cuites dans l'eau chaude des célèbres sources. Vous êtes priés d'apporter votre couvert !
    Il est recommandé aux pèlerins qui viennent d'arriver à Rome d'éviter les ponts de la ville à la nuit tombée. Récemment, des troubles ayant opposés des bandes armées au conduit au décès de plusieurs de nos fidèles visiteurs. Enfin, il est conseillé d'éviter les vêtements de certaines couleurs dans les quartiers concernés. Nous vous demandons de vous montrer extrêmement prudents !
    Les ménestrels déambulant dans l'enceinte de la ville sont priés de fredonner des airs populaires aux pèlerins de passage. Nous vous rappelons qu'il est interdit de donner à boire ou à manger aux musiciens. Tout contrevenant s'expose à des poursuites judiciaires.
    Récemment, de la fausse monnaie a envahie les marchés de notre cité. Les différents conseils locaux et la plupart des échoppes adhérant à une guilde ont adopté plusieurs mesures pour lutter contre ce terrible fléau. Nous vous rappelons que l'usage de fausse monnaie est passible de sanctions très lourdes. Vous voilà prévenus !

Notoriété

  • Héraut 1: Moi aussi, je connais la peur mes amis ! Moi aussi je suis terrorisé de savoir qu'il est dans nos murs ! Mais si nous unissons nos forces, nous pourrons combattre ce démon !
    Si vous voulez servir votre cité, aidez nos courageux gardes. Aidez-les à capturer cet Assassin et vous débarrasserez Rome d'un véritable fléau !
    Oserons-nous marchander avec le loup qui dévore nos brebis ? Non ! Ce meurtrier endurci ne mérite aucune considération. C'est un véritable monstre !
    Un démon hante notre cité ! Il bafoue toutes les valeurs qui sont au cœur de nos vies. Débarrassons-nous de cette créature du diable !
    Craignez cette créature féroce et maléfique ! Cet Assassin tue tous ceux qui se mettent en travers de son chemin ! Il faut le mater sans attendre !
  • Héraut 2: Avis à la population ! Une belle récompense sera offerte à celui qui causera la mort de l'Assassin !
    Il faut arrêter l'Assassin ! Nous, fiers citoyens de Rome, devons nous mobiliser pour débusquer ce fou et le tuer !
    Cet Assassin a déjà pris trop de vies. Cette vague de crimes ne cessera que si nos braves citoyens viennent en aide à nos vaillants gardes !
    La population est sous l'emprise de la terreur, épouvantée par les actes ignobles d'un seul homme ! Nous devons unir nos efforts et précipiter sa chute !
    Notre cité éternelle ne tolérera jamais les agissements de ce lâche ! Nous devons trouver cet abominable suppôt de Satan et lui ôter la vie !
  • Héraut 3: Ne vous laissez pas abuser par ceux qui vous parlent d'honneur, de déni de justice et de vengeance légitime ! Ce sont des balivernes ! Cet homme n'est qu'un fou et un Assassin !
    Amicci ! Je pleure de voir la réputation de notre fière cité souillée par un seul homme. Je frémis de colère en le sachant libre ! Il doit payer. Montrons nous digne de Rome et trouvons ce meurtrier !
    Nous ne pouvons pas laisser dire que Rome a abandonné ses courageux citoyens quand ils avaient le plus besoin d'elle ! Nous devons éradiquer cette menace à tout prix !
    La seule loi qui s'applique aux crapules de son espèce, c'est celle de Dieu : tu ne tueras point ! Alors trouvons l'Assassin et faisons-lui ressentir la colère divine !
    J'ignore qui est cet Assassin mais il est en train de mettre notre cité à feu et à sang ! Il ne laisse dans son sillage que misère et dévastation !

Médecins

  • Médecin 1: Ne négligez pas votre santé ! Rien n'est plus important, à part peut-être votre âme, et encore !
    Mes sangsues sont de premières fraîcheur ! Avec elles, vous pouvez dire adieu à toutes vos souffrances !
    L'alignement des étoiles est parfait ! C'est le moment ou jamais de rétablir l'équilibre de nos humeurs.
    Quand avez-vous vu un docteur pour la dernière fois ? Ou senti la douce morsure de la sangsue ?
    Laissez-moi vous soignez ! Ugo m'a prêté une relique de San Frediano ! Elle est très efficace !
    Je vous propose les dernières découvertes médicales ! Les formules alchimiques les plus récentes et les invertébrés les plus gluants !
  • Médecin 2: À quoi bon jouer avec votre santé ? Passez me voir régulièrement, je vous ausculterai !
    Par ici les potions, par ici les poisons !
    Averroès était un médecin païen et infidèle, certes ! Mais il était aussi et surtout un incomparable guérisseur ; et j'ai appris toutes ses techniques !
    Ces remèdes traditionnels sont les trésors de la sagesse arabe… héhé la santé n'a pas de prix !
    Venez mes amis ! J'ai des sangsues toutes fraîches !
    Approchez mes amis ! Une saignée chaque semaine, c'est la garantie d'une bonne santé !
  • Médecin 3: Venez, venez, ne soyez pas timides !
    Vous avez contracté la malaria ? Ne paniquez pas ! Respirez cette poudre de moustique, vous m'en direz des nouvelles !
    Ne soyez pas timides, approchez !
    Allez, approchez !
    Je peux également ouvrir les furoncles, crever les pustules et traiter toute infection de l'épiderme. Parfaitement !
    J'ai un nouveau remède à base de plomb très efficace contre la syphilis !
  • Médecin 4: Il n'est pas de souffrance que je ne puisse apaiser.
    Qu'est-ce qui vous fait souffrir mon ami ?
    Ici nous soignons tout le monde, sans discrimination !
    Je peux ressouder les os, recoudre les blessures, appliquer les cataplasmes, et même améliorer les humeurs.
    Au moindre petit bobo, ayez le bon réflexe : faites appel à un professionnel !
    Avez-vous besoin d'une assistance médicale ?
  • Médecin 5: Besoin d'une saignée ? J'ai des sangsues toutes fraîches !
    Avec mes sangsues, le bien-être est absolu !
    Il est temps que vous preniez soin de votre santé, mon ami !
    Essayez mes décoctions de mollusques broyés ! Elles soignent toutes les rages de dent.
    J'ai un élixir fait à partir de plomb et de betterave, idéal pour le foie !
    L'ami, je peux soigner vos oignons ! L'urine de mouton et les cataplasmes de romarin font des miracles !

Ezio consulta les articles sans rien acheter.

  • Médecin 1: Vous savez où me trouver en cas de besoin.
    Très bien, alors à plus tard.
    Revenez me voir si vous avez besoin d'aide.

Forgerons

  • Forgeron 1: Dans mon échoppe, vous trouverez uniquement des moulages et des jointures de qualité supérieure, croyez-moi !
    La réputation de nos articles n'est plus à faire. Nos armures et nos prix sont dignes d'un empereur.
    Nos articles sont fabriqués dans les meilleurs forges du pays ! Si vous aimez le luxe, vous êtes au bon endroit !
    Entrez entrez, chers clients ! Ici vous ne trouverez que du haut-de-gamme, et la qualité du service est irréprochable !
    Ici, nous travaillons le métal avec un talent et un savoir-faire inégalé. Voyez par vous-mêmes !
    J'ai servi des ducs, des princes, des rois… Seuls les grands de ce monde fréquentent cette boutique.
    Noble Seigneur, nos prix sont certes élevés, mais ici la satisfaction est garantie !
  • Forgeron 2: Vous ne trouverez pas de meilleurs articles dans les autres échoppes ! Nos armes sont solides et nos armures résistantes !
    Nous sommes fiers de proposer des articles d'excellente facture à des prix raisonnables !
    Chez moi, la ferronnerie est un art ! Je vends toute sorte d'armes, de confection très soignée !
    Allez ! Pour fêter la fin de la saison, si vous achetez une bardiche aujourd'hui, nous vous la livrons gratuitement à votre domicile !
    Nous sommes une maison honnête qui pratique des tarifs honnêtes !
    Allez ! Venez essayer mes articles ! Mes armes sont d'excellente facture. Elles ne vous abandonneront pas dans le feu du combat !
    Mesdames, surtout n'allez pas croire que je vous ai oublié ! Marmites, chaudrons, crachoirs… Ah oui ! Vous n'avez que l'embarras du choix !
  • Forgeron 3: Le mois dernier encore, le visconte m'a commandé trois cents sabres pour sa cavalerie ! Trois cents !
    Qualité ne rime pas forcément avec cherté… Sauf chez moi ! Que voulez-vous, la qualité a un prix. On y peut rien !
    C'est un immense honneur de vous recevoir dans ma boutique. Les clients exigeants ne viennent jamais ici par hasard !
    Ici vous ne trouverez que des articles de qualité, je m'y engage ! Mes prix reflètent le travail minutieux de mes talentueux employés !
    À tous ceux qui trouveraient mes articles trop chers, je répondrai que la qualité a un prix ! Car je ne vends pas de la camelote, moi !
    J'ai ici de quoi convaincre ces envahisseurs barbares venus d'Orient de se convertir en douceur à la parole de Dieu !
    Votre balcon est un peu triste ? Votre portique manque de fantaisie ? J'ai toute sorte d'articles d'ornements à vous proposer.
  • Forgeron 4: Venez mes amis ! La qualité pour un prix modique c'est possible ! Je me saigne aux quatre veines pour y parvenir.
    Mon talent est incontestable ! Vous en aurez pour votre argent. À ce prix là, il serait dommage de s'en priver.
    Approchez mes amis ! Je vends tous mes articles à prix réduits. Vous ne ferez que des bonnes affaires, je vous le garantis !
    Chers clients, mes prix sont tout simplement incroyables ! Vous allez me prendre pour un fou !
    J'ai récemment trouvé de nouveaux fournisseurs. Toutes les économies que j'ai réalisées, c'est vous qui en profitez.
    Il faudrait être fou pour passer devant mon échoppe sans s'arrêter. Non, ne vous méprenez pas, je n'ai pas dit que vous étiez fou.
    Venez, ne soyez pas timide ! Cette hache de guerre vous plait, je l'ai vu tout de suite ! Laissez-vous tenter, vous en aurez pour votre argent.

Ezio consulta les articles, mais n'acheta rien.

  • Forgeron 1: Je vous trouve un peu trop rustre pour mes produits raffinés.
    Oui, je ne sers que l'élite.
    Vous n'avez pas de quoi vous offrir mes articles.
  • Forgeron 2: Une autre fois, peut-être ?
    Ce n'est que partie remise.
    À une prochaine fois !
  • Forgeron 3: À bientôt, j'espère. Ciao !
    Ce sera pour la prochaine fois !
    Si vous changez d'avis, nous sommes ouverts presque tous les jours.

Tailleurs

  • Tailleur 1: Jetez un coup d'œil sur les derniers modèles dessinés par le plus génial des créateurs: moi !
    Ici, nous ne suivons pas la mode, c'est la mode qui nous suit !
    Notre devise: "Un client bien habillé en ramène deux !"
    Oh, ces bottes sont totalement démodées ! Si vous permettez, j'ai exactement ce qu'il vous faut !
    Si je puis me permettre, une petite touche de satin mettrait votre personnalité en valeur !
  • Tailleur 2: Venez, mes amis ! Ma marchandise est exceptionnelle !
    Faites plaisir à votre corps ! Offrez-lui des sous-vêtements qui le respectent ! Accordez-lui un peu de douceur.
    Et pour ces dames, j'ai ici tout un choix de châles, d'écharpes et de foulards de première qualité !
    Nous vendons exclusivement des articles en laine, en soie ou en cuir ! Satisfaction garantie !
    Entrez, même si vous n'achetez rien. Juste pour le plaisir des yeux !
  • Tailleur 3: Il vous suffit de jeter un œil sur ma marchandise pour voir que je ne mens pas !
    Je vends les plus beaux habits de la ville, confectionnés dans les tissus les plus nobles.
    Admirez l'élégance du style ! Portez mes vêtements et votre famille sera fière de vous !
    J'ai aussi de nombreux accessoires… Y compris ceux dont vous n'avez pas l'utilité.
    Approchez ! Vous n'en croirez pas vos yeux ! Notre maison peut se targuer d'une expérience inégalable !
  • Tailleur 4: Mes chers clients, ne soyez pas timides ! Je suis à votre entière disposition !
    La qualité de nos finitions est reconnue dans le monde entier. C'est notre griffe !
    Laissez-moi renouveler votre garde-robe et vous ferez des envieux dans les salons !
    Pourquoi hésiter ? Je lis dans vos yeux que vous en mourez d'envie !
    Venez mes amis ! Ici le client est roi… Et moi je suis l'empereur !

Ezio consulta les articles sans rien acheter.

  • Tailleur 1: Ça ne coûte rien de regarder ! Au revoir !
    Alors à une prochaine fois !
    Vous avez besoin de réfléchir ? Je comprends.
  • Tailleur 2: Si vous changez d'avis, je suis ouvert presque tous les jours.
    Dans ce cas, à bientôt, mon ami !
    Une autre fois, peut-être ?

Marchands d'art

  • Marchand 1: Ne dites rien, j'ai deviné ! Vous êtes en quête d'un trésor ? Vous avez frappé à la bonne porte ! Je vous propose les chefs d'œuvres de Maestro Baldassare Baldolini lui-même ! Vous n'avez jamais entendu parler de lui, mais croyez-moi, il a de l'avenir !
    Entrez, mes amis, entrez ! J'ai ici les partitions d'œuvres composées par de jeunes talents prometteurs. Leurs noms ne vous sont pas encore familiers, mais quand les commandes du clergé afflueront, ils seront aussi célèbre que leurs prédécesseurs !
    Vous avez la folie des grandeurs ? Je vous propose ce calvaire en treize panneaux de Gianluigi Pantaleoni Il Grosso ! Bon, c'est vrai, il est malheureusement incomplet, mais s'il l'était, il ne serait pas abordable…
    Attenzione ! Attenzione ! C'est le moment de faire des affaires ! Je vends pour une bouchée de pain deux magnifiques statues que j'ai mises au jour dans mon propre jardin ! Il ne leur manque que les bras.
    Ce jour est béni des dieux ! Deux artistes au talent rare et au style inimitable viennent de rejoindre mon atelier ! Nous sommes en mesure de vous proposer des œuvres grandioses à prix cassés !
    Soyez les bienvenus dans ma modeste galerie ! Les amateurs d'art y trouveront leur bonheur et les pénitents en quête d'absolution ne seront pas en reste : mes peintures sacrées sont si belles que ceux qui en feront l'acquisition seront lavés de tous leurs péchés !
    Ce magnifique portrait du pape Grégoire est une véritable antiquité et je le prouve ! Bois fissuré par ici, couleur délavée par là, trace de moisissure ici et là… Oh, je me demande si je ne ferais pas mieux de le jeter…
  • Marchand 2: Venez, mes amis ! Peu importe vos goûts en art, j'ai forcément quelque chose qui vous conviendra ! Cette semaine, et cette semaine uniquement, pour tout achat d'un triptyque ou d'un retable, le deuxième article est offert par la maison ! Profitez-en cette semaine seulement !
    Avez-vous pensé à orner votre jardin d'une statue ? À accrocher un tapis sur vos murs ? J'ai toutes sortes d'objets décoratifs à vous proposer ! N'hésitez plus, vivez dans le faste, vous aussi ! Vous le valez bien !
    Si vous achetez deux triptyques ou plus, nous vous offrons une fresque pour une petite chapelle ! Et si vous faites l'acquisition de deux triptyques, d'un retable et d'un portrait, vous pouvez garder notre peintre pendant toute une semaine !
    Les clients se sont déjà arrachés nos paysages, mais je peux vous proposer des scènes de genre très réalistes. Vous souhaitez immortaliser celle qui fait battre votre cœur ? Aucun problème ! Nos portraitistes comptent parmi les plus doués de leur génération !
    Vous avez été nombreux ces temps-ci à me commander des œuvres de notre vénéré et regretté Ghirlandaio ! Aussi ai-je demandé à mes meilleurs copistes de reproduire quelques-uns de ses travaux les plus remarquables. Je suis sûr qu'ils vous plairont !
    Vanucci ! Di Betto ! Alberti ! Bondone ! Sansio ! Buonarroti ! Bon, d'accord, ce ne sont encore que d'illustres inconnus, mais tous sont extrêmement talentueux, voyez par vous-mêmes ! Alors on se laisse tenter ? Allez, faites un petit effort, il n'y a pas qu'Alfredo di Chiusi dans la vie !
    Attenzione ! J'ai décidé d'ouvrir au public ma galerie personnelle ce lundi et ce lundi uniquement ! Ayant succombé à un cas extrêmement grave de syphilis, le cardinale qui devait acheter l'intégralité de ma collection s'est finalement désisté, à mon grand regret.
  • Marchand 3: Vous cherchiez quelque chose ? Ne cherchez plus ! Je vous propose les œuvres des artistes les plus en vues de Florence, Venise, Sienne, Urbino et j'en passe ! Et oui, car voyez-vous, j'ai voyagé dans toute l'Italie pour satisfaire mes clients les plus exigeants !
    Regardez-moi cette beauté ! C'est l'un des derniers chefs d'œuvres peint par Ghirlandaio avant de s'éteindre ! Qu'il repose en paix. Admirez les contours du visage de la Madonna. Quelle délicatesse ! Ah, et cette palette de couleurs !
    Je peux vous proposer les dernières œuvres fraîchement sorties de l'atelier de Perugino ! Mes amis, j'ai moi-même fait le voyage jusqu'à Florence pour sélectionner ce qu'il y a de mieux pour mes clients préférés ! Ah, quand on aime, on ne compte pas. Qu'en pensez-vous ? Magnifique, n'est-ce pas ?
    J'ai ici une Adoration de Montegna que je consens à vous céder pour un prix modique ! La toile est légèrement déchirée sur le côté, mais quand vous l'aurez accrochée dans la chapelle familiale, vous oublierez vite ce petit défaut !
    Approchez, mes amis ! Venez admirer les dernières peintures, sculptures et tentures fraîchement sorties de nos ateliers ! Et je cède mes articles pour un prix modique ! C'est le moment où jamais d'en profiter.
    Mes chers amis, ici vous ne trouverez pas des œuvres, mais des chefs d'œuvres ! Et si vous n'êtes pas entièrement satisfait de votre achat, sachez que vous avez la possibilité de l'échanger gratuitement ! Sous certaines conditions, cela va de soi…
    Baldovinetti lui-même a peint cet authentique chef d'œuvre ! Il a été cédé au grand Domenico, mais à sa mort, j'ai convaincu sa famille de s'en séparer, et aujourd'hui, mes très chers clients, vous pouvez l'acquérir pour un prix très abordable !
  • Marchand 4: J'ai soigneusement sélectionné pour vous toute une série d'œuvres qu'on doit à de jeunes peintres encore inconnus du grand public. Leur talent est absolument remarquable, alors pourquoi payer plus cher ailleurs ?
    L'art connaît une période de décadence sans précédent, je vous le dis ! Pinturicchio n'est qu'un imposteur mais, fort heureusement, de nouveaux talents font leur apparition et je possède une petite collection qui ravira ceux qui ont soif de nouveautés !
    N'écoutez pas ces soi-disant experts qui chantent les louanges de Botticelli ! Dans dix ans à peine, tout le monde l'aura oublié, faites-moi confiance ! En art, il faut s'en tenir aux valeurs sûres.
    Vous allez me dire que je suis tombé sur la tête, et vous n'aurez pas tort ! Pour toute toile d'un maître lombard achetée, la deuxième est offerte ! Offre limitée, voir conditions en magasin.
    Cette semaine, et cette semaine seulement, je vous propose de découvrir l'œuvre étonnante de Liberale da Verona et de son étudiant Carotto ! Ce style novateur n'a pas encore déferlé sur Rome et l'avant-gardisme.
    Approchez ! Approchez ! Vous cherchez des fresques, des statues, des portraits, des œuvres sacrées ? Vous avez frappé à la bonne porte ! Allez-y, entrez, et voyez par vous-mêmes !
    Et surtout, n'oubliez pas de visiter mon atelier sur les quais de Rippa. J'y conserve de magnifiques statues et aussi des tapis de toute beauté. Faites-moi confiance, mon frère est toujours aux petits soins pour mes clients.

Ezio consulta les articles mais n'acheta rien.

  • Marchand 1: À très bientôt. Ciao !
    J'aurai peut-être quelque chose pour vous la prochaine fois.
    À une prochaine fois !

Banquiers

  • Banquier 1: Alors…Cinq, sept, neuf… Oui, pourquoi pas ?
    Mais oui, bien sûr, je vais y penser…
    Alors, si j'ajoute ça…voyons… Oui, c'est bon !
  • Banquier 2: Il y a bien quelqu'un qui va devoir régler la note, sinon je vais perdre mon travail…
    Alors…Des intérêts de cinq virgule six pour cent…
    Ah la la la la, le cardinal…Je ne sais pas quoi faire !
  • Banquier 3: Ah bah vraiment, il n'y a rien à faire… Ça ne tombe pas juste…
    Voyons un peu ça… Ah, quel désordre…
    Ah très bien j'ajoute ça… Si on enlève le compte… Ah le mois dernier c'était quand même plus élevé…Bah, il faudra s'en contenter !
  • Banquier 4: C'est toujours pareil, c'est toujours moi qui vais me faire avoir…Ça ne change pas !
    Alors, ça là…d'accord. Et pour le reste ? Ah non, ça ne colle pas !
    L'erreur vient peut-être de là… Si je… Ah, non !

Assassin's Creed: Revelations

Discussions

Un homme soliloquait.

  • Homme: Je me suis arrangé pour que mon fils épouse la fille du mufti. Il a déjà reçu d'autres offres, mais j'ai eu l'occasion de lui parler longuement et j'ai bon espoir. C'est un homme d'honneur, je sais qu'il ne trahirait pas ma confiance !
    Espérons que le récent changement d'administration s'inscrive dans la durée. Je n'aimerais pas revivre les humiliations que nous infligeait ce chien de commandant byzantin. J'aurais tant aimé avoir la chance de le tuer moi-même, mais bon…
    Toute la ville s'arrache tes teintures, on dirait. Les affaires marchent bien depuis que les gardes byzantins ont déserté le quartier. Allons, ne sois pas modeste ! J'ai vu la file d'attente devant ta boutique, vendredi dernier, et j'ai remarqué que tu étais en rupture de stock depuis trois jours.
    Je suis assez content de la tournure des événements. Les dignitaires du Doge ont apprécié le banquet et les accords commerciaux qu'ils ont signé profiteront à tous.
    Le nouveau Conseil va reconstruire l'auberge sur le site de celle qui a brûlé. Il était temps, avec tous ces voyageurs qui traversent le quartier. Plus ils resteront dormir, et plus j'aurais le temps de leur vendre mes marchandises.
    Qu'est-ce que tu deviens ? Je n'ai pas vu tes enfants depuis des semaines ! Je suis tellement occupé. Est-ce qu'ils courent toujours partout ? Oh, et où en es-tu avec l'extension de ta boutique ?
    Les choses vont bien mieux depuis que le bazar a rouvert ! J'ai le meilleur baclava de la ville et les clients affluent de tous les côtés. J'envisage de proposer à mon jeune frère de venir m'aider.
    J'ai rencontré un imam fascinant ! L'autre jour, en rentrant du travail, je passais près de la muraille et je l'ai entendu discourir sur des sujets passionnants. D'ailleurs, tous les gens qui étaient là buvaient ses paroles !
    Tu pourras amener Altan à l'école, demain et mercredi ? Je dois partir rejoindre ma caravane à l'aube. Je serais absent une grande partie de la semaine. Nous avons beaucoup de travail maintenant que les marchands ont repris leurs activités.
    J'ai entendu dire que ton fils travaillait pour cet architecte italien, celui qui restaure l'église vénitienne, près des quais. Quand il aura terminé, dis-lui de venir me voir. Il a toutes les qualités pour le travail que je veux lui proposer. Il est jeune, honnête, et pas encore trop cher !
    Ma femme insiste déjà beaucoup pour que j'achète une nouvelle maison. Moi, j'ai comme l'impression que la famille va s'agrandir. Oh, je n'ai pas encore pu mettre beaucoup d'argent de côté, mais au rythme où vont les choses, ça ne devrait pas tarder.
    J'ai remarqué que les pèlerins retournaient dans les vieilles églises. J'ai aussi remarqué qu'ils avaient souvent faim et soif et qu'ils cherchaient des souvenirs à rapporter chez eux. J'ai commencé à leur fournir tout le nécessaire ! J'ai même dû embaucher deux assistants ! Quelle joie de voir la vie reprendre son cours normal dans le quartier. Les choses devenaient vraiment difficiles. Et à présent nous redécouvrons la gloire d'antan. Ah, pourvu que ça dure…
    La paix n'a jamais été obtenue par la contrainte, mais bien par le dialogue, l'échange et le compromis. Et pour ça, il faut avoir confiance en la nature humaine. Notre nouveau Conseil semble adhérer à ces principes, pourvu que ça dure !
    Tu connais le vieux moulin près de Balat ? Le rabbin envisageait de le vendre après la mort du vieux meunier qui le louait. Il veut aussi prendre sa retraite alors, je lui ai fait une offre bien en dessous de sa valeur. Bien sûr, il a ri ! La négociation promet d'être amusante, mais il finira par vendre !
    C'est peu de choses, mais je me dis que je me rends utile. La paix amène son lot d'opportunités, tout comme la guerre. Depuis que je ne suis plus assigné à résidence par les gardes byzantins et que je peux à nouveau gérer mon affaire, les demandes affluent !
    Je n'ai pas une minute à moi, en ce moment, mais je ne me plains pas ! C'est un travail difficile, mais honnête, et bien payé ! Je préfère ça à l'oppression et à la famine à laquelle les gardes byzantins nous avaient condamnés.
    J'ai des crampes aux mains et du miel plein les doigts ! Oh, il faut dire que le travail ne manque pas. Ah tu n'imagines pas le nombre de pâtisseries que nous vendons chaque jour ! Haha ! Ah, c'est bien la preuve que le quartier est en train de reprendre vie !
    Je cherche de l'argent. Tu crois que je pourrais demander à ce banquier italien près du fournil ? Il est très respecté. Si je pouvais acheter l'un de ses entrepôts vides, je doublerais mes bénéfices en un rien de temps !
    Tu veux bien veiller sur mon père en mon absence ? Je dois partir quelques jours, ils ont besoin de moi à la carrière. Je dois accompagner l'architecte pour choisir le granit qui sera envoyé sur le chantier.
    Dit à son excellence que je serais heureux de le voir demain. Bien sûr, je lui apporterais mes meilleurs échantillons. Cela fait longtemps que je cherche à développer mon affaire et j'apprécierais infiniment que tu m'aides à me faire connaître.
    J'ai entendu dire que ton frère travaillait pour l'administration du quartier. Il en a fait du chemin ! Qui l'eut cru ? Félicite-le pour moi et n'oublie pas également de saluer ton père, bien sûr !
    Je dois me rendre au port sans tarder ! C'est un tel soulagement de ne plus avoir à payer la taxe pour les gardes byzantins. Que le diable les emporte ! Mon commerce ne s'est jamais aussi bien porté que depuis qu'ils sont partis !
    Tu crois que le nouveau bey a l'intention de maintenir les choses en l'état ? Ses lois sont bien plus favorables que celles de nos anciens maîtres. Les affaires n'ont jamais été aussi florissantes.
    Je vais bientôt recevoir la visite de mon cousin. Il vit de l'autre côté du fleuve, où il tient une boutique comme la mienne. Je vais lui proposer de devenir mon associé. En travaillant ensemble, nous devrions pouvoir améliorer nos bénéfices.
    Ma femme a une voix stridente, perçante. C'est drôle, mais j'ai tellement de choses à faire que je ne la vois presque plus. Sa grossesse la rend à la fois agitée et somnolente. Dieu sait que je l'aime… mais cet éloignement me fait du bien.
    Je veux décrocher ce contrat avec le bey ! Il a l'intention de faire construire un nouveau centre administratif ! Les vieux bâtiments devront être réquisitionnés et transformés. Avec un tel contrat, ma réputation serait faite !
    J'ai entendu dire qu'ils allaient bientôt rouvrir le moulin. Dans ce cas, ça voudrait dire qu'on pourrait faire revenir la plupart des marchandises de la caravane ici. Ça nous permettrait de ne pas être toujours partis. Je pourrais aller travailler à deux pas de la maison !
    Avec les pirates qui sillonnent les côtes, les pèlerins sont de plus en plus nombreux à éviter de prendre la mer pour aller en Terre Sainte. Ils passent par ici et ils en profitent pour s'intéresser aux reliques byzantines. Mon commerce s'en porte à merveille !

Bousculade

  • Homme 1: Je rentrais tout simplement chez moi.
    Non, ne faites pas ça ! Je m'en vais.
    Oh, pardon, je vous gêne. Je m'en vais, haha.
  • Homme 2: Je n'ai rien à faire ici, je file !
    Pourquoi toujours moi ? Déjà à l'école, c'était moi que les enfants persécutaient.
    Haha, c'était très amusant… Bon eh bien… à bientôt !
  • Homme 3: Ne me faites pas de mal pitié !
    Je ne suis rien du tout… Ignorez-moi !
    Non arrêtez ! Je n'ai rien fait !
  • Femme 1: Vous croyez peut-être qu'on apprécie votre sauvagerie ?
    Hé ! Faut-il que j'appelle la patrouille ?
    Quel démon a bien pu s'emparer de vous ?
  • Femme 2: Il serait temps d'apprendre ce qu'est le respect !
    Arrêtez ! Qu'est-ce qui vous prend ?
    Vous pouvez me dire à quoi vous jouez ?
  • Homme 4: Ce n'est pas un spectacle très réjouissant !
    Hé là ! Faites un peu attention !
    Hé ! Inutile de vous énerver.
  • Homme 5: Hé ! Un peu de respect ne vous ferait pas de mal !
    C'est quoi votre problème ?
    Inutile d'être aussi désagréable !
  • Homme 6: Hé ! Qu'est-ce que ça veut dire ?
    Vous avez perdu la tête ? Allez vous en !
    Arrêtez ça ! Qu'est-ce qui vous prend ?
  • Femme 3: Ça vous amuse, peut-être ? Allez vous en !
    Y'a-t-il une raison d'être aussi déplacé ?
    J'ai fait quelque chose qui vous a contrarié ?

Médecins

  • Médecin 1: Mes sangsues sont de première fraîcheur ! Elles vous débarrasseront de vos souffrances !
    Quand avez-vous vu un médecin pour la dernière fois et pris le temps de vous occuper de vous ?
    Ne négligez pas votre santé ! Rien n'est plus important, à part peut-être votre âme !
    Les dernières découvertes médicales ! L'alchimie et mes potions les plus exotiques sont ici pour vous !
    Je suis les principes de l'école d'Ibn Rouchid ! Par mes mains, c'est le maître lui-même qui vous soigne !
    Venez vous faire soigner ! Je mets les tout derniers traitements au service de votre santé !
  • Médecin 2: Avez-vous besoin de l'aide d'un médecin ?
    Il n'est pas de souffrances que je ne puisse apaiser.
    Venez donc vous refaire une petite santé !
    Au moindre petit tracas, ayez le bon réflexe : faites appel à un professionnel !
    Je peux ressouder les os, recoudre les blessures et appliquer les cataplasmes !
    Qu'est-ce qui vous fait souffrir mon ami ?
  • Médecin 3: Même Ibn Rochd ne vous aurait pas mieux soigné ! Je sais appliquer toutes ses méthodes !
    Venez, approchez ! Il n'est jamais trop tard pour prendre soin de sa santé.
    Ici vous trouverez tout ce qu'il vous faut ! Des traitements traditionnels et des sangsues toutes fraîches !
    Par ici les potions ! Par ici les poisons !
    Tous nos remèdes ont été testés ! Ils ont tous été concoctés à partir du meilleur plomb !
    Venez ! Il ne faut surtout pas négliger votre examen annuel, c'est important !
  • Médecin 4: Venez, approchez ! On ne joue pas avec sa santé !
    Je soigne tout le monde !
    Ne soyez pas timide, approchez !
    Je soigne aussi les furoncles, les pustules et toute sorte d'infection de l'épiderme.
    J'ai un traitement au mercure pour la migraine !
    Des problèmes de fertilité ? J'ai de l'onguent de grenade et de la gelée de scorpion !
  • Médecin 5: N'ayez aucune crainte ! Laissez-moi vous soigner.
    Si vous avez besoin d'aide, vous êtes le bienvenue !
    Je soigne tous les malades et tous les blessés.
    Je peux même vous opérer directement sur place.
    Aucune innovation médicale n'a de secrets pour moi !
    Laissez-moi vous soigner, n'hésitez pas !
  • Médecin 6: Il est temps que vous preniez soin de votre santé, mon ami !
    J'ai du salpêtre et du soufre pour en finir avec les douleurs d'oreille !
    Essayez mon cataplasme à la coriandre et au citron ! Il est idéal pour les rhumatismes et les salades !
    Chassez la mauvaise haleine avec de la mousse des marais et des cataplasmes à l'ail !
    Traitements ! Soins préventifs ! Sangsues toutes fraîches !
    Les sangsues: la technologie au service de la médecine !

Ezio consulta les articles sans acheter.

  • Médecin 1: Bien, une autre fois.
    Comme vous voudrez. Une autre fois, peut-être ?
    Revenez me voir si vous avez besoin de moi.
  • Médecin 2: Très bien, à plus tard, peut-être.
    Je suis là, si vous avez besoin de moi.
    Repassez me voir afin d'éviter la gangrène.
  • Médecin 3: Entendu, laissons faire la nature.
    Si vous changez d'avis, je ne bouge pas d'ici !
    N'hésitez pas à revenir me consulter si vous avez besoin de moi !

Forgerons

  • Forgeron 1: J'ai ici des lames d'une finesse inégalée ! Parfaites pour tuer les Mamelouks !
    Je propose également de nombreuses armures, des plus légères aux plus impénétrables !
    Qualité ne rime pas forcément avec cherté… Sauf chez moi !
    C'est un immense honneur de vous accueillir chez moi. Les clients exigeants ne viennent jamais ici par hasard !
    Je n'ai que des produits de qualité, je m'y engage ! Mes prix reflètent le travail minutieux de mes talentueux ouvriers !
    À ceux qui trouveraient mes articles trop chers, je répondrai que la qualité a un prix, car je ne vends pas de la camelote, moi !
    Le mois dernier encore, le gouverneur de Bolu m'a commandé deux cents lances pour sa cavalerie !
  • Forgeron 2: J'ai ici des lances plus acérées qu'un rasoir. Idéales pour les sangliers. Je crois qu'elles sont là…
    Mes amis, arrêtez-vous un instant dans mon échoppe. Mes articles sont de grande qualité, enfin je crois…
    Je peux vous proposer des armes puissantes et des armures impénétrables. Si toutefois j'arrive à remettre la main dessus…
    Je peux vous proposer un grand choix d'épées ! Enfin, celles que je n'ai pas expédiées par erreur à un client…
    Je ne suis pas très organisé, c'est vrai, mais je connais mon métier. Donnez-moi un instant, mes amis…
    Admirez ce superbe article de ferronnerie…Euh, quelqu'un a vu mon assistant ? Il était là il y a une minute…
    J'ai forcément ce qu'il vous faut. Je dois juste me rappeler où je l'ai rangé.
  • Forgeron 3: Nous sommes fiers de proposer des articles d'excellente facture à des prix raisonnables !
    Allez ! Pour fêter la fin de la saison, achetez dix protections pour votre monture, recevez-en une en cadeau !
    Et pour régalez tout le monde, j'ai aussi des marmites, des chaudrons et bien d'autres merveilles encore !
    Nous sommes une maison honnête, qui pratique des tarifs honnêtes.
    Venez essayer mes articles ! Mes lames sont d'excellente facture ! Elles sont aussi solides que fiables !
    Chez moi, la ferronnerie est un art ! Je vends toute sorte d'arme, de confection très soignée.
    Nous fabriquons ce qu'il y a de mieux ici ! Nos armes sont solides et nos armures résistantes !
  • Forgeron 4: Venez, mes amis. Cette semaine, tous mes prix sont sacrifiés !
    Venez profiter de mes remises ! Ma femme me dit que j'ai perdu la tête, mais ce n'est que de la générosité !
    Vous ne trouverez pas de meilleurs prix qu'ici ! Regardez mes articles et jugez par vous-même !
    Mes prix sont si bas que vous n'en croirez pas vos yeux ! Venez voir, vous ne serez pas déçu !
    Si vous cherchez des affaires, je propose les stocks de l'année dernière à des prix imbattables !
    Ne laissez pas une bonne affaire vous échapper ! Venez jeter un coup d'œil ! Je vous promets que vous ne le regretterez pas !
    Ici, vous trouverez la meilleure qualité au meilleur prix ! Les bonnes affaires ne manquent pas, mes amis !
  • Forgeron 5: Je propose des armes d'excellence qui siéront aux plus exigeants d'entre vous !
    Je suis un maître dans mon domaine ! Vous ne trouverez pas mieux ailleurs, je vous le garantis !
    Vous souhaitez acquérir des articles de qualité à un prix abordable ? C'est ici que ça se passe !
    Ici, pas de cuir moisi ni de cottes de mailles rouillées. Je ne vends que de la qualité, je vous le garantis.
    Pourquoi ne pas vous arrêtez et prendre le temps de jeter un œil ? J'ai forcément ce que vous cherchez !
    Nous avons tout ce qu'il faut pour sécuriser vos foyers ! Trouvez les meilleurs loquets et verrous à des prix imbattables !
    Nous vous proposons un service d'outillage ambulant pour répondre à tous vos imprévus.
  • Forgeron 6: Entrez donc, chers clients ! Mes prix sont un peu élevés, mais je propose des garanties à vie !
    Mes amis, nos prix sont certes un peu élevés, mais ici, la satisfaction est garantie !
    J'ai servi des pachas et des princes ! Seuls les grands de ce monde fréquentent cette boutique.
    La réputation de nos articles n'est plus à faire ! Nos armures et nos prix sont dignes d'un sultan !
    Nos articles sont fabriqués dans les meilleures forges du pays. Si vous aimez le luxe, inutile de chercher plus loin !
    Ici, nous travaillons le métal avec un talent et un savoir-faire inégalés. Voyez par vous-mêmes !
    Dans mon échoppe, vous trouverez uniquement des moulages et des jointures de qualité supérieure.

Tailleurs

  • Tailleur 1: Faites plaisir à votre corps, offrez-lui des sous-vêtements qui le respecte ! Accordez-lui un peu de douceur !
    Venez, mes amis ! Ma marchandise est exceptionnelle !
    Entrez, même si vous n'achetez rien, juste pour le plaisir des yeux !
    Nous vendons exclusivement des articles en soie et en cuir. Satisfaction garantie !
    Et pour ces dames, j'ai un choix de châles, d'écharpes et de foulards de première qualité !
  • Tailleur 2: Nombreux sont ceux qui ont du goût, mais aucun style ! Laissez-moi vous conseiller !
    Personne n'affile la soie mieux que moi. Ni à Ispahan ni à El-Kahira !
    Profitez de mes offres uniques et garanties ! Ma réputation d'excellence vous protège de tout regret.
    Qui peut résister au confort de la véritable qualité ? Sûrement pas vous…
    J'ai également de nombreux accessoires, tous issus de mon talent légendaire.
  • Tailleur 3: Si je puis me permettre, une petite touche de soie mettrait votre personnalité en valeur.
    Notre devise: "Un client bien habillé en ramène deux !"
    Ces bottes sont totalement démodées. Si vous permettez, j'ai exactement ce qu'il vous faut.
    Jetez un coup d'œil sur les derniers modèles dessinés par le plus génial des créateurs: moi !
    Ici nous ne suivons pas la mode, c'est la mode qui nous suit !

Libraires

  • Libraire 1: Soyez les bienvenus dans ma modeste librairie ! Les étudiants y trouveront à coup sûr des merveilles ! Héhé ! J'ai toutes les œuvres imaginables !
    Entrez, mes amis, entrez ! J'ai ici les œuvres de jeunes copistes très prometteurs ! De la philosophie grecque, des romans épiques ! Vite, avant que tout ne disparaisse !
    Ne dites rien, j'ai deviné ! Vous désirez découvrir toutes les œuvres saintes que je possède ! C'est le travail incroyable de moines qui s'y sont consacrés des années durant !
    Avis à tous les amateurs de bonnes affaires ! J'ai deux versions des Œuvres Complètes d'Aristophane ! Elles sont très anciennes, mais vu leur état, je les vends pour une bouchée de pain !
    Cette étude platonique des Dialogues, de Socrate, est tout à fait… illisible et abîmée, sans parler de son odeur de moisi. Bon, tant pis, je crois que je vais la jeter.
    Ce jour est béni des dieux ! Deux scribes au talent rare et au style inimitable viennent de rejoindre mon atelier ! Nous sommes en mesure de vous proposer des œuvres grandioses à des prix très raisonnables !
    Je propose même une version complète et modernisée de l'Organon d'Aristote ! Ces six tomes reliés en vélin de qualité supérieure sont l'œuvres du grand Sivas d'Athènes !
  • Libraire 2: Caractères amovibles, presse mécanique ? Ha ! Fumisteries venues de l'Occident. Rien ne remplace le talent du scribe et du graveur sur bois de notre établissement !
    Je propose les travaux de composition, de reliure et de copie les plus peu chers de toute la ville ! J'offre aussi des rabais considérables sur les commandes groupées !
    Ma boutique fera le bonheur de tous les amateurs de livres ! Ma collection compte une très grande variété d'œuvres, et cette semaine seulement, un livre de prières sera offert pour tout livre religieux acheté !
    Nous avons vendu toutes les saintes Écritures, mais je prends commande auprès des moines pour l'année prochaine ! Dépêchez-vous de passer commande pour bénéficier d'un rabais non négligeable !
    J'ouvrirai ce lundi ma bibliothèque personnelle au public ! Le patriarche qui devait m'acheter mes traités les plus rares est malheureusement décédé sans prévenir.
    Archimède ! Euclide ! Diogène ! Xénophon ! Pythagore ! Hérodote ! Empédocle ! Anaximandre ! Vous cherchez un volume ? Nous l'avons !
    Vous avez été nombreux, ces jours-ci, à me commander l'histoire héroïque d'Excenna, la reine guerrière. Aussi ai-je demandé à mes associés de vous en préparer de nombreuses copies.
  • Libraire 3: Venez vous procurer tous les livres dont vous rêvez ! Nous avons les dernières parutions en poésie et en prose ! Le tout à un prix défiant toute concurrence !
    Vous cherchiez quelque chose ? N'allez pas plus loin ! Chez moi, vous trouverez les plus grandes œuvres d'Al Andalus, d'Al Jazir, d'El Kahira, de Bagdad ou d'Ispahan !
    La sagesse grecque, la pensée arabe, le pragmatisme turc, la splendeur perse, la décadence romaine... Vous n'avez qu'à choisir ! Tous les esprits avides de savoir trouveront leur bonheur ici !
    Malgré les tensions politiques actuelles, j'ai reçu des œuvres de la nouvelle école de philosophie d'Ispahan ! J'ai visité la cour d'Ismail et j'en suis revenu plein de sagesse !
    Je vends un traité médical du grand Ibn Rouchd à un prix ridiculement bas ! Il lui manque quelques pages vers la fin, mais à part ça, il est impeccable !
    Admirez cette copie de l'Incohérence d'Al-Ghazali ! Quelle finesse dans la calligraphie ! Et ce filigrane argenté... Cette reliure à charnière... Une pure merveille !
    Les connaissances pharmaceutiques du grand Al-Razi sont regroupées dans ce superbe manuel ! C'est le cadeau idéal pour un jeune médecin ou un vénérable sage !
  • Libraire 4: Avis aux gens lettrés ! J'ai de bonnes affaires pour vous ! Que vous recherchiez des œuvres spirituelles, éducatives, pratiques ou divertissantes, n'hésitez plus ! Chez nous, il y en a pour tous les goûts !
    Des manuels militaires d'Extrême-Orient, d'Occident, des steppes nomades et du sud ! Les commandants les plus rusés étudient toutes les stratégies pour mieux cerner leurs ennemis avant d'envoyer leurs janissaires !
    La poésie locale est en danger, mes amis ! Nous lirons bientôt tous ces horribles vers safavides... Même si je propose un nouvel ouvrage excellent par un certain Muhibbi !
    Et surtout, n'oubliez pas de visiter mon atelier sur les quais d'Uskudar ! J'y conserve toutes sortes de papiers et d'accessoires et je propose des rabais aux écoles, aux mosquées, aux tribunaux et aux administrations !
    Délectez-vous de superbes transcriptions d'œuvres anciennes grecques, romaines, arabes et perses ! Pourquoi payer cher pour un vieux livre à peine lisible alors que vous pouvez acheter une nouvelle édition en turc ottoman ?
    Cette semaine, et cette semaine seulement, je vous invite à découvrir l'œuvre magnifique de Mowlana ! Je propose désormais une nouvelle édition en dix volumes à un prix abordable ! Profitez-en !
    Vous allez me dire que je suis tombé sur la tête, et vous n'aurez pas tort ! Pour tout achat d'un livre de 50 pièces, un pamphlet des derniers vers de Muhibbi vous sera offert !

Banquiers

  • Banquier 1: Non, non… c'est inacceptable, il ne peut pas nous faire une telle proposition !
    Oui, oui… très intéressant cette proposition. Voyons voir.
    Il nous en doit encore vingt-trois milles, il nous en a remis quinze milles, donc d'ici six mois…
  • Banquier 2: Si l'on ajoute trois à cela, ça fait un total de quinze…divisé par deux…
    Et dans ce cas-ci, loué la fin du mois…
    Et dans ce cas-ci trois plus quinze…

Vendeurs au marché noir

  • Vendeur 1: Ça vient des coins les plus dangereux de la ville !
    Ça vient tout juste d'arriver !
    Vous ne trouverez pas ces merveilles ailleurs !
    Je vends des articles illicites !
  • Vendeur 2: Je propose des affaires exceptionnelles !
    Venez voir ! Je suis certain que vous trouverez votre bonheur !
    Je suis le seul à vendre des produits d'exception !

Hérauts

  • Héraut 1: Des baclavas fait avec les meilleurs ingrédients et beaucoup d'amour ! Venez chez Gül, à côté de la Petite Sainte-Sophie, pour goûter au sublime mélange du savoir-faire et de la passion. Vos papilles en redemanderont !
    Le magnifique Bayezid et le sage prince Ahmet organisent un nouveau concours pour la construction d'un canon géant. Une importante commande d'armes sera passée auprès de la fonderie capable de construire le plus gros canon !
    Notre glorieux sultan souhaite convier tous les citoyens à une lecture des poèmes du prince Ahmet ! Celle-ci aura lieu devant la Porte, à condition que les troubles récents se calment et ne distraient pas l'attention du sultan.
    Les responsables de la reconstruction rappellent aux citoyens et visiteurs de notre belle ville de faire preuve de vigilance aux abords des édifices en ruine. Ils précisent aussi que la mort de l'ambassadeur de Suède est un malheureux accident qui nous endeuille tous.
    L'émissaire vénitien organisera un spectacle de feux d'artifices à Galata le mois prochain en l'honneur des merveilleux liens qui unissent nos peuples. Il regrette sincèrement d'avoir dû annuler celui du mois dernier, lorsque nous étions en guerre.
    Afin de préserver la paix à Constantinople, notre puissant sultan demande à toutes les unités de la garde personnelle du prince Selim et à tous ceux qui soutiennent l'ancien gouverneur de Trébizonde de quitter la ville sereine en toute hâte !
  • Héraut 2: Le Divan souhaite annoncer la fin des réparations près de la colonne de Constantin ! L'intersection a été totalement rouverte et les échanges commerciaux peuvent être rétablis sur ce grand axe.
    Seyid le Doux a les plus belles soies de Constantinople. Il propose des rabais intéressants sur les grosses commandes, des ajustements gratuits et un service après-vente renommé. Venez voir Seyid, car rien de mieux pour soi que la soie !
    La Sublime Porte demande à tous les habitants de faire preuve de prudence quand ils approchent des étals avec leur chameau. Ces animaux sont très utiles mais ce sont aussi des chapardeurs notoires.
    Faites très attention en prenant des briques et du marbre dans les ruines laissées par le séisme. Les décès de pilleurs et même d'ouvriers officiels continuent d'augmenter, ce qui préoccupe la Sublime Porte.
    Le prince Selim a choisi de quitter la ville pour poursuivre son devoir en tant que gouverneur de l'Empire ! Les rumeurs de confrontation avec Bayezid le Sublime sont infondées, et le Divan affirme qu'elles ne sont basées sur rien !
    Afin de mieux parer aux menaces potentielles, le sultan, que sa vie soit éternelle, mènera ses forces à la position stratégique d'Edirne. Glorieux soit son triomphe et que tous les impudents qui osent l'affronter meurent !
  • Héraut 3: Des nouvelles de l'Est. Les unités avancées d'Akinjis ont mis fin aux troubles au Monténégro et reviennent pour aider le sultan à régler ses problèmes internes.
    À l'attention des unités Cipahis en permission dans les quartiers de la ville. Koca Mustafa Paşa ne tolérera plus les abus récemment commis. Les peines resteront très sévères tant que le calme ne sera pas rétabli !
    Le département des travaux de reconstruction, qui dépend du ministère des catastrophes naturelles, sera fermé pour plusieurs mois en raison d'un problème de fondation du bâtiment. L'ironie de la situation n'échappe à personne, sauf à l'architecte incompétent qui a été remercié.
    Les citoyens sont invités à signaler la présence de la milice renégate des gardes byzantins. Ils n'ont pas d'autorisation de la Porte et sont coupables de trahison et d'incitation à peine masquées à la révolte.
    Votre sultan vous souhaite à tous santé et prospérité ! Il est au courant de toutes les rumeurs qui circulent, tout comme il sait ce qui se passe dans son empire. Sa sublime Altesse garde le contrôle et le gardera.
    Le grand vizir souhaite rappeler aux citoyens de surveiller leur troupeau lors des cérémonies. Il a été furieux de voir qu'un jeune bœuf avait pris la fuite lors de son sacrifice, détruisant son nouveau carrosse français. Il comprend cependant la détresse de l'animal.
  • Héraut 4: Le prince Selim a quitté la ville sur la volonté de son sublime père. L'ordre doit être maintenu quoi qu'il en coûte. Les réprimandes sévères du sultan convaincront sans doute Selim d'obéir au Divan.
    Les récents événements dans le palais de Topkapi ne sont pas l'œuvre des Safavides, mais résultent d'une légère divergence d'opinion entre Bayezid le sublime et le prince Selim. Notre glorieux sultan demande à ses sujets de conserver leur calme.
    À tous les résidents et visiteurs d'Istanbul ! Faites attentions aux structures fragiles sur les sites touchés par le séisme. Topkapi ne saurait être tenu responsable des accidents ni de leur dédommagement financier.
    À tous les artistes de rue ! Vous devez obtenir un permis auprès des autorités du quartier avant de donner des représentations dangereuses en public. Les avaleurs de sabres et les cracheurs de feu pris sur le fait sans permis seront verbalisés.
    On nous a signalé la présence dans la cité de hors-la-loi appelés gardes byzantins qui se sont passer pour des officiels. La Porte souhaite dénoncer leurs activités illégales et compte bien les appréhender.
    Attention ! Ne vous baignez pas dans les eaux de la Corne d'Or ! Si vous tombez dedans par accident, consultez un médecin qualifié au plus vite. Ceci est une annonce des services publics du docteur Gulem Demir et de ses associés.
    Les parties du mur de la ville endommagées par le séisme et non réparées ne doivent pas être utilisées comme matériau de construction par la population. Merci de votre compréhension.
  • Héraut 5: Avertissement de Topkapi : le Divan signale que de faux ducats sont en circulation. Bien que nous respections la prospérité que nous apporte la paix avec nos frères vénitiens, il est conseillé d'être vigilant.
    Message des médecins de Galata à tous ceux qui les ont consultés pour la forte fièvre qui sévit sur les quais : afin d'obtenir de meilleurs résultats, enlevez les sangsues dix minutes après avoir avalé la distillation au plomb.
    Rappel à nos jeunes concitoyens : merci de ne pas jouer près des murs délabrés. Bien qu'ils ne se soient pas effondrés lors du séisme, ils peuvent encore s'écrouler sur les enfants désobéissants.
    Puisque notre glorieux sultan est occupé ailleurs, le prince Ahmet, dans sa grande sagesse, a annoncé qu'il organiserait un conseil de seigneurs afin de venir en aide aux nouveaux venus qui élisent domicile dans notre belle ville.
    Les ménestrels étrangers sont priés de ne pas se produire devant les fenêtres des harems des nobles. Sur ordre du Divan, cela constitue un délit qui sera puni d'une castration immédiate.

Notoriété

  • Héraut 1: Les méfaits de ces misérables criminels ne sauraient être tolérés dans une société civilisée telle que la nôtre ! Ils doivent être éradiqués !
    Ils tuent sans raison des familles entières, des grands-parents, des animaux ! Ce sont des monstres !
    Il faut arrêter ces tueurs hérétiques ! Il est du devoir de chaque fidèle citoyen de collaborer avec les gardes Byzantins afin d'éliminer ces monstres !
    Ne vous laissez pas berner par ceux qui cherchent à justifier leurs actes ! Ce ne sont que des meurtriers que seule la mort saurait réjouir.
    Des Assassins sans vergogne ne cessent de troubler notre tranquillité. La terreur envahit la ville, entraînant avec elle la folie et la mort !

Chansons d'Ezio

Au cours de son infiltration du palais de Topkapi, Ezio chanta un certain nombre de chansons.

Je perds ici mon temps
Et pousse la chansonnette
Devant des imbéciles heureux
Qui ne comprennent rien à ces sornettes

Ô Constantinople, ô Byzance
Faites que la colombe roucoule
La discorde éloigne la paix
Et il ne faut pas mettre Istanbul

On raconte ici et là
Que les chansons des ménestrels
Mettent en fureur les demoiselles
Pauvre de moi qui fait fuir les pucelles

Avant de devenir pape
Rodrigo n'avait que des défauts
Derrière les murs du Vatican
Il ourdissait bien des complots

Pour sauver le monde
J'ai relevé tous les défis
J'ai dû apprendre à jouer du luth
Et à faire rimer ma poésie

Je chante en italiano
Vous ne comprenez pas un mot
Mais je ne parle ni grec ni turc
Loin s'en faut

La dame de fer de la Romagne
Poigne d'acier, gants de velours
Pourrait demain réveiller les appétits
De l'amour

Il était une fois un certain Duccio
Sacré coureur de jupons
Chaque fois que nous nous croisions
Mon poing rencontrait son menton

Je chante les beautés de Firenze
Qui de l'amour nous donnaient plus
Mais méfiez-vous des romaines
Qui vous donneront le mal de Vénus

Vieri, oh Vieri
Était aussi fou que son vieux père
En récompense il connut une fin
En tout point similaire


La farouche Lucrezia
De tous ses amants ne sait que faire
Ne cherche pas bien loin cara mia
Il te reste bien deux ou trois frères

Lors de mon passage à Forlì
Je suis allé dans son logis
Qu'il est doux de parler affaire
Quand l'affaire se fait dans son lit

Habillé comme un bouffon
Je deviens un comédien
Je joue le rôle des importuns
Que j'écartais jadis de la main

Cesare oh Cesare
Tu te crois à l'abri du trépas
Mais prend garde où tu mets les pieds
Tu risques de tomber bien bas

Je chante les joies des bambins
La beauté des damoiselles
Je chante même la gloire des hommes
Tant qu'ils tiennent sur leurs ailes

Pour juger l'ardeur d'une dame
Restez donc en sa compagnie
Vous verrez si elle est trop sage
Ou digne de finir dans mon lit

Oyez le piètre ménestrel
Oyez le piètre poète
Si ma chanson vous interpelle
Frappez-moi sur la tête

Cesare racontait bien volontiers
Que personne ne pouvait le terrasser
Alors dans le vide je l'ai poussé
Pour voir s'il savait voler

Le doge de Venise
Funeste et maléfique personnage
Quand il vit ses plans contrariés
Fulmina, rouge de rage

Gardes

Bousculade

  • Garde 1: Tu n'es qu'un vieillard sénile et perdu ! Tu es trop misérable pour qu'on te punisse.
    Tu te trouves très amusant, pas vrai ? Cependant, ton public ne partage pas ton sens de l'humour.
    La paix de notre quartier est une chose que l'on prend très au sérieux, étranger.
    J'en ai assez des étrangers comme toi qui viennent dans nos quartiers pour faire ce qui leur chante.
    Saadi, notre eunuque, commencera par t'arracher les bourses. Il préfère interroger les gens d'égal à égal.
  • Garde 2: Je crois que ta cervelle de mouton t'empêche de bien comprendre. Ne t'avise pas de me pousser à la réduire en bouillie.
    Réfléchis étranger ! Si je décide de te faire la peau, personne ne s'en souciera ! Je ne ferai que mon travail.
    Pourquoi es-tu là ? Personne n'a demandé les services d'un sale vieillard sénile !
    Je te promets que tu nourriras bientôt les corbeaux si tu continues ! C'est compris ?
    Avec tout ce qui se passe dans ce quartier, tu crois vraiment qu'on ne sort jamais nos armes ?
  • Garde 3: Comment as-tu réussi à atteindre cet âge avancé ? Tu n'as jamais croisé quelqu'un prêt à abréger tes souffrances ?
    J'ai comme l'impression que tu as envie d'en finir avec l'existence, vieillard ! Nous pouvons te donner un coup de main si tu le souhaites !
    Tu as de la chance ! J'ai rempli mon quota quotidien de cadavres ! Cependant, si tu t'avises encore d'enfreindre la loi, je sévirais !
    On a cassé notre matériel de torture, hier, et on ne peut pas te le proposer. Mais si tu insistes, on dispose aussi d'un service d'empalement efficace.
    J'ai l'impression que tu es lassé de l'existence. Si jamais tu veux un petit coup de main, nous n'hésiterons pas à t'aider, compris ?
  • Garde 4: Continue comme ça et ta misérable existence se terminera avec une dague dans tes entrailles.
    Tu mérites vraiment une récompense ! Que dirais-tu d'être empalé au-dessus d'une porte de la ville ? Le panorama est splendide !
    Alors tu crois que la ville t'appartient ? Mais je t'en prie, fais comme chez toi sale chien !
    Nous te balancerons avec joie dans la rivière ! Personne ne nous en empêchera et personne ne te regrettera !
    Si tu viens dans mon quartier pour chercher les ennuis, sache que tu les trouveras, compris ?
  • Garde 5: Si tu nous prends pour de bons serviteurs de la paix, réfléchis. Tu nous déranges, tu meurs.
    Et si on te mettait simplement sur une pique pour voir ce qui peut se passer ? Ce serait amusant, non ?
    Encore un chien qui assouvit ses instincts bestiaux. Si nécessaire, on peut te corriger.
    Pour l'instant, je me demande vraiment si je dois t'autoriser à respirer.
    Et si on t'étranglait ? Lentement mais sûrement, on te briserait le cou. C'est romantique, non ?

Assassin's Creed III

Crieurs publics

  • Crieur 1: Les hostilités redoublent sur la Frontière, alors que les forces françaises et britanniques cherchent à s'allier les Indiens !
    Une nouvelle de France : le baron de Montesquieu, penseur et écrivain politique est mort à l'âge de soixante-six ans !
    Vos articulations vous font souffrir ? Vos oreilles saignent ? Vos pieds sont gonflés et tuméfiés ? Une pommade peut régler tous ces maux : le pur extrait de python de Montgomery !
    Le Boston Country Journal, le monde entier pour un penny !
    Le Boston Country Journal, votre journal préféré pour un penny !
    Le plus large assortiment d'aliments secs et autres produits se trouve chez Logman, à côté de Carter's Lane. Accueil souriant garanti !
    Soutenez votre communauté ! Sainte-Marie collectera des fonds afin de réparer les dégâts que la tempête a causés au clocher. Dieu bénisse les âmes généreuses !
    Votre monture a perdu un fer ? Votre sellerie a besoin d'être ajustée ? Allez donc voir la maréchalerie Collins sur Middle Street !
    Des pièces métalliques de toute dimension et pour tous les besoins ! Frayes Denis représenté en Amérique par Lane et Associés !
  • Crieur 2: Le commandant français de Jumonville a été tué lors d'un affrontement entre forces royales et françaises dans les contrées de l'Ohio !
    Pour tous vos transports entre la ville et le sud, y compris Philadelphie et Williamsburg, pensez à faire appel à Tom Harley !
    Présentation des dernières œuvres sacrées de plusieurs compositeurs viennois à Saint-Paul ce samedi !
    Les nouvelles de notre époque dans le Boston Weekly Advertiser d'aujourd'hui !
    On rapporte que le lieutenant-colonel Washington a remis Fort Necessity aux troupes françaises !
    Tout en exprimant ses sincères condoléances à la famille Brown, monsieur Roberts tient à rappeler à la jeunesse de la ville qu'il ne faut pas jouer près des bâtiments des manufactures !
    À la suite d'une récente série d'accidents, un nouvel arrêté prévoit l'inspection annuelle des toits par des charpentiers qualifiés dans l'ensemble de la ville !
    Le Boston Weekly Advertiser, un penny bien dépensé !

Assassin's Creed IV: Black Flag

Présent

Un groupe d'employés discutait.

  • Homme 1: Qu'est-ce qu'on donné les tests ?
  • Homme 2: Incroyables. On a réussi à maintenir un flux constant de cinq gigas par seconde.
  • Femme: Des données de mémoires génétiques ? C’est incroyable.
  • Homme 2: Et en passant par des réseaux haut débit existants. Direct chez les gens.
  • Femme: Whouah ! Ça va être une vraie révolution !

Un autre groupe.

  • Homme 1: Ce bâtiment est d’une beauté incroyable, non ?
  • Femme: Je ne sais pas... je le trouve froid. Et j’ai toujours l’impression d’être observée.
  • Homme 1: Ouais, mais les planchers ne grincent pas, il n’y a pas de souris...
  • Homme 2: Et puis il ne fait pas trente degrés à un bout du bâtiment et cinq degrés à l’autre. Et j’ai pas peur des ascenseurs.
  • Homme 2: Ça ressemble enfin à une société high-tech.
  • Femme: Le café était meilleur dans l’ancien immeuble.
  • Homme 1: Ouais... c’est vrai.

Un autre groupe.

  • Homme 1: Tu étais en retard, ce matin. Qu’est-ce qu’il se passe ?
  • Homme 2: Je sais, je sais. C’est juste que… j’ai passé beaucoup de temps dans mon Animus et j’en ressens les effets.
  • Femme: Restes-en à des sessions de trois heures comme le dit le règlement. Ils n’ont pas mis au point ces règles pour rien.
  • Homme 2: Ouais. Je suis monté jusqu’à cinq ou six heures par jour.
  • Homme 1: Eh bien !
  • Femme: C’est assez pour déclencher un effet de transfert ! Tu dois être plus prudent. Ils ont fait des progrès à ce sujet, mais il y a toujours des risques.

Deux autres employés discutaient entre eux.

  • Femme: On a pas piraté ton poste, hein ?
  • Homme: Tu l’as déjà vu, ce type ? John, celui de l’informatique ?
  • Femme: Je crois que oui. Il est super arrogant.
  • Homme: "Tu as essayé de l’éteindre ou de le rallumer"? C’est tout ce qu’il me dit quand j’ai un problème.
  • Femme: C'est exactement ça !

Deux autres.

  • Femme: C’est quoi, ces conneries d’Fragments d'Éden ? Toi aussi, tu as eu ce mémo ?
  • Homme: Je ne crois pas, non.
  • Femme: Tu ne travailles pas sur Ezio Auditore ?
  • Homme: Non, je suis sur Aveline.
  • Femme: Ah ouais ? Ben moi, j’ai reçu un mémo me disant d’arrêter mes recherches sur les dernières années d’Ezio pour me concentrer uniquement sur les moments où il est en contact avec ces artefacts à la con ! Quelle perte de temps !

Deux autres.

  • Homme: C'est quoi tous ces emails qu'on reçoit à propos de mesures de sécurité ?
  • Femme: C'est la troisième fois se mois-ci !

Deux autres

  • Femme: Tu es déjà allé à Chicago ?
  • Homme: Une fois. Enfin, Chicago Heights, en fait. J’y suis passé en voiture.
  • Femme: Je songe à m’installer là-bas quand mon visa aura expiré ici.
  • Homme: Tu aimes les ricains ?
  • Femme: Oui. J’ai quelques copains qui travaillent chez Blume, là-bas. Je crois que ça m’irait mieux. Du matériel, des infrastructures. Je ne suis pas heureuse, ici. Pas vraiment.


Un homme commanda à manger dans un distributeur automatique, qui ne fonctionnait pas.

  • Homme: Qu’est-ce qu’il a, ce truc ? Mais pourquoi !?

Un homme était au téléphone.

  • Homme: Bonjour... Je ne sais pas où est passé ce document. Je l’ai refilé au RH, mais ensuite je ne sais pas... C’est pas de ma faute s’ils sont incompétents.

Un autre.

  • Homme: Salut... Absolument... Oh... Cool... Eh bien on se verra là-bas...

Un autre

  • Homme: Tu n’as rien sur les vacances dans le manuel ? C’est quoi le problème ?... Je crois que l’idée c’est que tu es censé aimer suffisamment ton travail pour faire des heures supps... Parle moins fort.

Un autre.

  • Homme: Salut... Pas de souci. Je me souviens de mon premier séjour de plus d’une heure... L’Animus a eu le même genre d’effet sur moi... Mais si ça se reproduit, parles-en à Melanie, elle saura quoi faire.

Un autre.

  • Homme: Salut... Alors, t’as réussi à tout gérer ?... C’est ridicule, j’ai été vérifié trois fois entre le parking et le bureau...

Un dernier.

  • Homme: C'est une drôle de manière de décrire un entretien d’embauche. Ah...ce que j’aimerais étudier un pirate à la place d’un poète préromantique fadasse. Beurk !

Freedom Cry

Crieurs publics

  • Crieur 1: Comme certains d'entre vous le savent déjà, notre gouverneur est souffrant depuis quelque temps et ne peut par conséquent consacrer toute son attention aux affaires de la ville. Étienne Cochard de Chastenoy, qui s'est montré d'une efficacité remarquable ces derniers mois auprès de notre gouverneur le remplacera temporairement. Faites preuve de respect et de gratitude envers le dévouement de monsieur Chastenoy pendant ces temps difficiles !
    J'ai le grand regret de vous annoncer que deux membres de la garde ont été tués hier soir, près du bassin de Port-au-Prince. On soupçonne un acte des Marrons. Si quelqu'un détient des informations relatives à ce déplorable événement, qu'il en avise immédiatement la garde ! La famille et les amis des victimes ont été prévenus et tiennent pour l'instant à conserver l'anonymat.
    Bonnes gens de Port-au-Prince ! Croyez bien qu'il me peine de vous annoncer de mauvaises nouvelles. La nuit dernière, un navire négrier a été pris par les pirates tout près de notre ville. Apparemment, seuls quelques hommes ont été capturés. Les autres ont été lâchement assassinés. Il est vivement conseillé aux habitants de demeurer à terre tant que ce navire de bandits ne sera pas envoyé par le fond !
    Le nombre d'esclaves fugitifs croît de manière astronomique ! Les patrouilles de la garde ont été triplées et les esclaves devront êtres comptés quotidiennement dès demain matin. Les chiffres devront être fournis chaque jour au conseil de la ville. L'absence d'un esclave entraînera une amende pour manquement aux dispositions du Code Noir ! Les maîtres de plantations devront également prendre part aux recherches de leurs propres esclaves !
    Sachez qu'il est défendu aux esclaves de vendre tout type de marchandises et qu'ils ne doivent donc pas se voir confier de telles tâches. Tout esclave trouvé en train de vendre une marchandise quelconque, avec ou sans billet, y compris les fruits, légumes, cannes de sucre, bois à brûler, herbes, et cætera, sera fouetté et son maître comme l'acheteur seront punis d'une amende de dix livres de sucre !
    Des habitants ont été appréhendés pour avoir donné refuge à des esclaves en fuite. Cette offense est d'ordre criminelle et les coupables paieront une amende de trois cents livres de sucre par journée de refuge. Quiconque remarquera un membre de sa famille, ami ou voisin commettant un tel acte devra en rendre compte à la garde sous peine d'être également soumis à l'amende !
    Il a été porté à l'attention du gouverneur que le nombre d'esclaves fugitifs avait augmenté au cours du dernier mois. Ne recueillez pas d'esclave en fuite ! Au contraire, signalez-les à la garde et traitez-les comme suis: l'esclave qui aura été en fuite pendant un mois aura les oreilles coupées et sera marqué d'une fleur de lys sur une épaule. S'il récidive, il aura le jarret coupé et sera marqué d'une fleur de lys sur l'autre épaule. La troisième fois, il sera puni de mort.
    En rapport avec la controverse d'hier portant sur un affrontement entre esclaves sur les quais, il est rappelé que l'article 42 du Code Noir prévoit que les maîtres peuvent faire enchaîner et battre de verge leurs esclaves comme bon leur semble, mais qu'il leur est défendu de donner la torture ou de leur faire subir des mutilations, sous peine de confiscation.
    Nous avons perdu plusieurs membres de la garde au cours de la semaine écoulée. Deux ont été tués et trois autres enlevés. Quiconque détenant des informations sur l'endroit où ils peuvent être retenus sera généreusement récompensé. Nous ne pouvons autoriser que quiconque malmène la garde de notre ville !
    Afin d'empêcher vos esclaves de quitter vos plantations, nous vous demandons de les punir avec toute la sévérité requise. Les esclaves essayant de s'enfuir doivent être exécutés dès la première tentative. L'heure n'est désormais plus à l'indulgence.
    Afin de fêter notre récente victoire contre les pirates, une réception aura lieu après-demain à la plantation Roussillon ! Venez et célébrez cette nouvelle l'esprit libéré de tout souci !
    Une veillée à la mémoire de ceux qui ont péri en luttant pour libérer Port-au-Prince de la menace des fugitifs aura lieu demain soir près du domaine du gouverneur.
    Du fait de nos récentes déconvenues, il n'y aura pas de marché les deux samedis à venir. Les activités reprendront leur cours normal après l'arrivée de la prochaine cargaison.
    Le gouverneur tient à informer la population de Port-au-Prince de la destruction et de la capture de nombreux navires marchands dans tout le golfe du Goâve.
    Le mariage entre esclaves est interdit dans les circonstances suivantes : il ou elle n'est pas de confession catholique, apostolique et romaine, les esclaves appartiennent à des maîtres distincts, ou les esclaves n'ont pas la permission de leurs maîtres. Veillez à ce que vos esclaves respectent les dispositions du Code Noir.
    Tous les esclaves seront baptisés et instruits dans la religion catholique, apostolique et romaine. Tout exercice public d'une autre religion est strictement interdit. Tous les contrevenants, esclaves comme maîtres, seront jugés en tant que rebelles.
    Monsieur et madame de la Fontaine organiseront une réception en leur plantation vendredi prochain au nom du gouverneur de Fayet afin de célébrer les succès de la garde au cours de l'année écoulée. Boissons et victuailles seront offertes. Des dons y seront également collectés afin d'aider à financer la garde pour l'année à venir.
    Peintre et habitant apprécié de la ville, monsieur Moreau exposera ses œuvres à sa résidence mercredi prochain. Lesdites œuvres seront ensuite mises aux enchères.
    Des pirates ont été aperçus le long des côtes de Saint-Domingue. Le gouverneur invite à la prudence pour tout transport de marchandises et à ne commercer qu'avec des clients connus.
    Sachez que selon le Code Noir, les esclaves ne porteront aucune arme offensive ni gros bâtons à l'exception de ceux qui seront porteurs de leurs billets ou de marques connues. Tout esclave vu en train de commettre cette infraction doit être signalé et puni et toute arme confisquée sur le champ !
    Hier soir, un vaisseau pirate a été coulé par l'un de nos navires en patrouille. Les pirates n'exercent plus de menace immédiate contre Port-au-Prince, mais la prudence est conseillée aux voyageurs tant que la région n'aura pas été déclarée sûre.
    Une épidémie mineure de fièvre des marais a été constatée. Pour éviter toute expansion, drainez vos champs après les pluies et évitez toute formation de marécages.
    Monsieur Dubois organisera des enchères sur son domaine mardi prochain. Des outils augmentant la production de canne et du mobilier de choix d'importation seront à vendre, car monsieur Dubois se prépare à se rendre en France pour y visiter sa famille. Toute pièce doit trouver acheteur.
    La réunion mensuelle des propriétaires d'esclaves de Saint-Domingue se tiendra le 24 de ce mois. Nourriture et boissons seront fournis. Les questions et doléances transmises au Conseil de la ville au moins une semaine auparavant seront inscrites à l'ordre du jour.
    Le gouverneur de Fayet organisera une réception sur son domaine afin de célébrer la récente expansion de sa plantation.
    Les faubourgs de Port-au-Prince ont connu une infestation par la vermine. Afin de l'éviter, ne laissez pas traîner les vivres et ne nourrissez ni n'abritez aucune vermine. Rapportez immédiatement à la garde de la ville toute présence de vermine.
    L'article 27 du Code Noir prévoit que les esclaves rendus infirmes par la vieillesse ou la maladie doivent être entretenus par leur maître. Les esclaves abandonnés seront adjugés à l'hôpital et leurs maîtres seront condamnés à payer six sols par jour pour la nourriture et l'entretien de chacun d'eux.
    Il a été porté à l'attention du gouverneur que le nombre d'esclaves fugitifs avait augmenté au cours des dernières semaines. Si vous voyez un Marron, signalez-le et ne lui offrez refuge sous aucun prétexte.
    Votre attention ! Au nom du gouverneur, je dois vous annoncer que les effectifs de la garde seront augmentés pendant les prochaines semaines afin d'éviter tout accroissement du nombre de fuites d'esclaves. Attendez-vous à voir le nombre de patrouille doublée et signalez sur le champ toute activité suspecte.
    Citoyens de Port-au-Prince ! De fortes tempêtes sont attendues. Préparez-vous comme à l'accoutumée en de telles occasions.
    Un navire négrier a été capturé hier par une bande de pirates au large de Saint-Domingue. Un autre navire de patrouille a été envoyé à la recherche des flibustiers. La sécurité va être renforcée afin d'éviter d'autres pertes.
    Une réunion obligatoire rassemblant tous les planteurs se tiendra jeudi prochain. Pensez à confier la garde de votre plantation à des personnes avisées et diligentes.
    Sachez que les enfants esclaves héritent du statut de leur mère. Si le père est libre alors que la mère est esclave, les enfants seront aussi esclaves. Les enfants de père et mère esclaves sont esclaves et si les parents appartiennent à des maîtres différents, les enfants iront au propriétaire de la mère.
    Certains des habitants de notre bonne ville ont tenu des débats animés à propos du Code Noir. Afin d'en rappeler les règles et d'en clarifier l'interprétation, il en sera donné lecture.
    Le sort des esclaves donne lieu à des disputes dans la ville de Port-au-Prince. L'heure n'est pas à la discorde mais à l'éducation de nos frères et sœurs concernant les bonnes mesures de tenue des esclaves. N'hésitez pas à rapporter à la garde tout méfait ou acte suspect.
    Sur ordre du gouverneur, les habitants doivent remettre tout spécimen d'esclave lettré en leur possession.
    Citoyens de Port-au-Prince ! De fortes tempêtes sont attendues. Préparez-vous comme à l'accoutumée en de telles occasions.
    En raison de l'augmentation du nombre d'esclaves en fuites, le gouverneur de Fayet a ordonné à la garde un surcroît de vigilance. Toute personne apte souhaitant y participer sera dûment récompensée.
    Le mauvais temps a causé des dégâts aux quais marchands de Port-au-Prince. Le Conseil de la ville demande aux hommes aptes et bien portants de prendre part aux réparations et d'aider les négociants à se préparer aux fortes tempêtes à venir.
    Les fortes pluies ont amené la fièvre des marais au cœur de Port-au-Prince. Gardez patience pendant que nous nous efforçons de traiter la question. Des aides médicales fourniront de l'écorce afin de traiter les symptômes.
    Le gouverneur de Fayet annonce qu'à compter de ce soir, un couvre-feu entrera en vigueur dans toute la ville. Les habitants trouvés dans les rues pendant le couvre-feu seront considérés comme complices des fugitifs. Plus nombreux seront les habitants respectueux de cette mesure, plus tôt la ville sera libérée de toute activité illicite.
    Habitants de notre belle ville ! Sachez que notre gouverneur fait tout ce qui est en son pouvoir pour assurer votre sécurité en ces temps difficiles. L'heure n'est pas à la discorde, mais à l'union. Plus nous nous entraiderons, plus tôt Port-au-Prince retrouvera la paix et la prospérité.
    Le gouverneur de Fayet se préoccupe de votre sécurité. En vue de rétablir l'ordre dans notre bonne ville, il a formé une unité d'intervention contre les esclaves en fuite. Ne paniquez pas si vous apercevez ces hommes en uniforme sur vos terres et accordez-leur le respect dû à l'autorité officielle.
    Le gouverneur tient à vous faire savoir qu'il accorde la plus grande attention à vos préoccupations. Les patrouilles ont été doublées, la sécurité des plantations renforcée. Néanmoins, il est recommandé aux planteurs d'entretenir leurs armes, de suivre de près toutes les activités de leurs esclaves, et de punir sur le champ tout nègre rétif.
    Comme vous le savez presque tous, nous avons été récemment victimes d'importantes tempêtes qui ont ravagé les quais hors de la ville. On cherche des bras afin d'aider à la reconstruction du port.
    Habitants et planteurs ! Sachez rester ferme face à vos esclaves ! Comme des bêtes, ils sentent et chercheront à exploiter la moindre faiblesse. Veillez à leur infliger des châtiments sévères, dominez-les sans faille, et aillez toujours l'œil sur eux !
    Il est rappelé aux maîtres qu'il convient de décourager l'apprentissage de la lecture et de l'écriture chez les esclaves. Leur esprit inférieur n'est pas à même d'utiliser convenablement de telles aptitudes. Les esclaves sachant lire et écrire seront enregistrés par le Conseil de la ville et échangés lors de l'arrivée de la cargaison suivante.
    Veuillez prendre note de la suspension temporaire de toute les enchères aux esclaves à Port-au-Prince. Cette activité reprendra dès que la présente menace sera dissipée.
    Le gouverneur de Fayet a fait appel à un groupe d'individus de grande valeur afin de mater les esclaves fugitifs. Souhaitez bonne chance à nos braves soldats afin qu'ils nous reviennent bientôt avec des nouvelles apaisantes !
    Des pirates ont été aperçus aux abords de Saint-Domingue. Ils représentent un grave péril qu'il faut prendre avec sérieux. Il est conseillé aux marchands de chercher temporairement refuge dans nos auberges et aux voyageurs de demeurer en ville en attendant la disparition de cette menace. Que chaque habitant accueille avec bienveillance nos visiteurs !
    Plusieurs navires marchands en partance de Saint-Domingue ont été capturés et pillés. Une expédition a été lancée afin de reprendre les navires volés.
    Notre groupe de recherches nous avise qu'un campement d'esclaves rebelles a été découvert à proximité de Port-au-Prince.
    Une autre tempête menace ! Préparez-vous et demeurez en ville jusqu'à ce qu'elle soit passée !
  • Crieur public 2: Nous sommes au regret d'annoncer la fermeture de la plantation Durand et le départ de monsieur Durand et de sa famille, qui vont s'établir outre-mer. Ce samedi, outre une visite de la demeure, il sera procédé à une vente aux enchères d'outillage de culture et de quelques meubles. Suivez l'exemple du gouverneur par intérim de Chastenoy et venez nombreux afin de souhaiter bonne chance au cher monsieur Durand dans sa nouvelle entreprise !
    Des navires marchands ont demandé l'autorisation de s'amarrer dans notre ville ! Le gouverneur de Chastenoy a envoyé une patrouille pour examiner leur demande mais jusqu'ici, aucun de ces mystérieux navires n'a reçu la permission d'accoster à Port-au-Prince. Si vous rencontrez des négociants inconnus, ne leur fournissez aucune information sur la ville, n'achetez pas leurs marchandises, et faites immédiatement part de leur présence à la garde ! Quiconque traitera avec des marchands inconnus sera emprisonné et présenté à la justice !
    Nous avons le déplaisir de vous faire part de récentes affaires portant sur des enfants nés de concubinage avec des esclaves. Qu'il soit rappelé qu'un tel comportement est à la fois inacceptable et répréhensible ! Tout homme libre et marié ayant un ou plusieurs enfants avec une esclave doit verser une amende de deux milles livres de sucre. Si le père est le maître, au-delà de l'amende, l'esclave et ses rejetons seront déplacés de la plantation pour aller travailler à l'hôpital où ils ne pourront jamais être affranchis ! Ces règles ne s'appliquent pas à un maître célibataire, qui devra alors épouser l'esclave dans les formes observées par l'Église. La dite esclave sera affranchie et les enfants rendus libres et légitimes mais soumis à l'opprobre des bons citoyens.
    Au dire de nombreux habitants et planteurs, le mécontentement, la désobéissance et l'effronterie ont fortement progressé chez les esclaves, ces derniers jours. Pendant l'examen des causes de ces récriminations, le gouverneur de Chastenoy exige que l'on continue à respecter et à appliquer les règles du Code Noir telles qu'elles furent établies par le roi Louis XIV en personne !
    Une deuxième expédition chargée d'éradiquer un camp de Marrons devait rendre compte au gouverneur de Chastenoy il y a trois jours. Hélas, sans nouvelles, nous craignons le pire. Si rien ne transpire d'ici quatre jours, une nouvelle unité de recherches sera dépêchée, afin de localiser d'éventuels survivants. Priez pour nos soldats et gardez espoir ! C'est là notre seul salut !
    Le gouverneur par intérim de Chastenoy tient à rappeler qu'il continue à employer les forces constituées par le gouverneur de Fayet afin de maintenir l'ordre dans les plantations en ces temps difficiles. Ce corps d'armée continuera à administrer ses châtiments où et quand bon lui semblera. Toute réclamation relative à cette décision ou cette unité doit être présentée au Conseil de la ville.
    On cherche des hommes forts et solides pour la réparation des églises ! Il faut y installer de nouveaux bancs et en réparer les confessionnaux !
    Bonnes gens de Port-au-Prince ! Il vous est rappelé que tout propriétaire d'esclaves et tout préposé exerçant une autorité quelconque sur des esclaves, doit être de confession catholique, apostolique et romaine ! Les personnes de religion réformée acceptant un poste d'autorité sur des esclaves seront passibles d'un châtiment arbitraire et de la confiscation de ces esclaves. Si vous connaissez quelqu'un d'autre confession que catholique, rendez-en compte sans tarder à la garde !
    Une réunion urgente des planteurs aura lieu dimanche après-midi après l'office !
    En raison d'un récent incident survenu sur la plantation Durand, monsieur de Fayet, votre gouverneur, tient à vous rappeler l'article 33 du Code Noir qui dispose que tout esclave ayant frappé au visage, ou en provoquant une effusion de sang, son maître, l'épouse de son maître, sa maîtresse ou leurs enfants, sera puni de mort. Afin d'éviter de tels événements sur votre plantation, assurez une discipline des plus sévères ! Des règles stricts et des châtiments exemplaires réduisent les risques de rébellion. Aussi douloureuses qu'elles soient, de telles mesures assureront votre sécurité et celle de votre famille, de vos amis, et de la population de Port-au-Prince !
    Voici un rappel cordial de la part du gouverneur de Fayet au sujet de l'émeute survenue sur la plantation Durand. La semaine dernière, la ville de Port-au-Prince a débattu de violences dont ont fait preuve les esclaves de cette plantation. L'affaire a à tort été portée devant la justice il y a quelques jours, mais justice a néanmoins été rendue. Pour clarifier la situation, l'esclave qui a frappé le frère de monsieur Durand était sous l'emprise de l'hystérie et a été condamné à mort. Notez que quelque soit l'affaire, les esclaves ne peuvent être entendus comme témoins et ne peuvent être demandeurs ou défendeurs dans un procès civil. Espérons que ce rappel évitera à l'avenir des procès injustifiés.
    Les dimanches et fêtes religieuses doivent être observés par tous nos sujets. Il est par conséquent interdit de travailler et de faire travailler les dimanches depuis l'heure de minuit jusqu'au minuit du jour suivant. Sous peine d'amende arbitraire pour les maîtres et de la confiscation des marchandises produites, il est défendu aux esclaves de travailler la culture de la terre, à la manufacture des sucres et à tout autre ouvrage !
    Afin de juguler les rumeurs qui ont commencé à se répandre, le gouverneur de Fayet confirme que des esclaves ont été appréhendés hier alors qu'ils tenaient commerce. Le sucre de canne volé a été trouvé et confisqué et quinze esclaves ont été ramenés à leur plantation où ils ont reçus le châtiment approprié. Les effectifs de la garde ont été doublés dans la région, mais il est fort probable que de telles activités ne se renouvelleront pas.
    Les ventes aux enchères d'esclaves de Port-au-Prince se déroulement désormais le mercredi et le vendredi après-midi afin d'accommoder au mieux nos visiteurs et acheteurs maritimes. Ceci entrera en vigueur dès ce vendredi !
    Les faubourgs de la ville ont connus un léger problème de vermine. Ne nourrissez pas et n'abritez pas les rongeurs et autres vermines.
    Des pirates vus près des côtes de Saint-Domingue auraient pillé des navires négriers et leur cargaison à proximité de notre ville. Nous avons dépêché plusieurs navires en patrouille afin de mettre fin à leurs méfaits. D'ici là, n'achetez qu'à des vendeurs que vous connaissez !
    Le prochain navire négrier devrait arriver au port mardi. Les esclaves seront débarqués et enfermés pour la nuit puis les enchères commenceront le lendemain. Faites honneur à notre ville et montrez-vous aimables envers les marins. Néanmoins, face à tout acte répréhensible, prévenez aussitôt la garde.
    Il y a deux jours, un mariage entre esclaves a été interrompu aux limites des plantations Fontaine et Dubois. Rappelez-vous qu'il est défendu aux esclaves de maîtres différents de se marier et que les réunions d'esclaves ne sont tolérées sous aucun prétexte.
    La réunion hebdomadaire des planteurs aura lieu jeudi soir. Parmi les sujets abordés figureront les méthodes efficaces de discipline des esclaves et un exposé du Code Noir.
    La vente aux esclaves de ce vendredi est annulée en raison de la capture du navire négrier par des pirates, ce qui est fort regrettable. Des navires ont été envoyés afin d'évaluer la situation et de rétablir la libre-navigation. Les enchères reprendront normalement mercredi prochain avec l'arrivée de la prochaine cargaison.
    Ces deux dernières semaines, de nombreuses personnes coupables d'abriter des esclaves en fuite furent arrêtées dans leur propriété. Nous vous rappelons que de tels actes sont interdits et que les habitants surpris à les commettre seront condamnés à verser trois cents livres de sucre par jour de refuge. Si vous dénoncez toute personne coupable de cette infraction, vous serez justement récompensé par le gouverneur en personne.
    Nous déclarons que les enfants nés d'esclaves libres sur notre île peuvent eux-mêmes connaître la liberté sur cette même île. Les esclaves affranchis n'auront pas besoin d'une lettre de recommandation pour jouir de la liberté qui leur est offerte et pourront disposer des mêmes privilèges que nos sujets naturels.
    Un message de notre gouverneur ! Soyez vigilant et entretenez votre plantation en cette période de tempête et de pluie diluvienne. Ceci évitera la propagation de la fièvre des marais qui est déjà signalée aux limites de la ville !
    À tous les planteurs ! Les épreuves de lecture des esclaves débuteront vendredi à midi. Ne vous alarmez pas et montrez-vous hospitalier envers nos hôtes. Merci de votre compréhension et de votre patience.
    La nuit dernière, la garde de la ville a été attaquée sur les quais. Les Marrons ont été rapidement éliminés par nos hommes sans la moindre perte. Afin d'éviter de tels désagréments, punissez plus sévèrement vos esclaves rétifs, et évitez toute activité inutile à proximité du port.
    Un navire négrier longeant la côte de Saint-Domingue a été pris la nuit dernière par une bande de rebelles fugitifs. N'approchez pas des quais et ne faites commerce d'aucune marchandise ou information avec des négociants qui vous sont inconnus.
    Les enfants esclaves ne peuvent être vendus séparément de leurs mères. Tout incident de cet ordre aboutira à la confiscation au vendeur et à l'attribution gratuite de la famille entière à l'acheteur. Si, en cas de découverte, le vendeur refuse cette perte, une amende luis sera infligée !
    D'autres pirates ont été vus au large de Saint-Domingue. Évitez de quitter la ville dans les jours à venir. Par ailleurs, le marché de samedi sera annulé par manque de marchandises.
    Habitants de Port-au-Prince ! Des châtiments plus stricts s'imposent pour garder l'emprise sur nos esclaves ! Si vous avez besoin de plus de moyens pour assurer l'application de ces règles, présentez au plus vite une requête. Le gouverneur s'attachera à répondre à ces demandes dans les meilleurs délais.
    La vermine qui sévissait aux abords de la ville y est désormais entrée. Évitez tout contact avec la vermine afin d'éviter une infection mortelle.
    Il a été porté à notre connaissance que certains habitants ont été témoins d'activités impliquant des fugitifs sans en référer aux autorités. Ne feignez pas l'ignorance ! Rapporter ces activités constitue le meilleur moyen d'assurer la sécurité de notre ville Port-au-Prince ! Les habitants décidant d'ignorer de tels méfaits seront considérés comme complices.
    Habitants de Port-au-Prince ! Certains de vos voisins, amis et parents aident des esclaves en fuite. Nous ne pouvons le tolérer ! Quiconque aidera des esclaves en fuite recevra une forte amende et sera emprisonné plusieurs jours. De leur côté, les habitants vigilants seront récompensés.
    Planteurs de Port-au-Prince ! Veuillez prendre toutes les mesures en votre pouvoir afin d'éviter d'autres fuites d'esclaves de vos plantations. Des propriétés proches de la ville ont été dévastées et la menace ne cesse de croître. Nous invitons les habitants à demeurer chez eux la nuit et conseillons aux femmes et aux enfants de ne pas se déplacer seuls pendant la journée.
    Nous avons besoin de bras pour reconstruire les quais de Port-au-Prince ! Sans votre aide, nous ne pourrons pas recevoir les navires marchands qui font la prospérité de notre ville !
    Les propriétaires des maisons, plantations et commerces dévastés par la récente tempête doivent en référer au plutôt aux autorités afin qu'une aide puisse leur être accordée.
    Le gouverneur à titre temporaire de Chastenoy prendra des mesures de reconstruction de la ville dès que le port sera de nouveau en état. Merci de votre patience !
    Grâce aux efforts de notre vaillante garde, la menace des pirates s'est légèrement estompée ces derniers jours. Si vous rencontrez l'un de ces braves marins en ville, offrez-lui à boire en raison de leurs récentes prouesses.
    Le gouverneur intérimaire de Chastenoy a envoyé un groupe d'hommes à la recherche de rescapés de la récente attaque de pirates aux abords de Saint-Domingue. Si vous désirez vous porter volontaire pour la prochaine expédition, faites vous connaître au Conseil de la ville et il sera peut-être fait appel à vous si un nouveau groupe doit être constitué.
    C'est avec une grande tristesse que je vous apporte des nouvelles de notre recherche du campement d'esclaves situé hors de la ville. Notre courageux détachement devait revenir il y a trois jours mais a été capturé et massacré près de la ville. Un autre groupe sera envoyé à la recherche de survivants dès demain.
    Nous, habitants de Port-au-Prince, auront le grand honneur d'accueillir dans les prochains jours, une grande expédition en provenance de France. Les navires français viendront s'amarrer demain soir et une fête célèbrera leur arrivée au centre de la ville. Faites preuve de la plus chaleureuse hospitalité insulaire à nos invités. Nos auberges ne pouvant accueillir tous les marins, nous avons déjà demandé à certains de loger quelques uns d'entre eux pendant leur séjour. Merci de votre compréhension !
    Ce matin, le corps d'un gardien de la plantation Roussillon a été découvert sur l'une des plages de Port-au-Prince. Si quelqu'un détient des informations concernant ce regrettable incident, qu'il contacte immédiatement les services du gouverneur ou du Conseil de la ville.
    Heureuse nouvelle ! Notre lutte contre la fièvre des marais semble porter ses fruits ! Grâce à nos incessants efforts, la fièvre ne s'étend plus et la santé semble s'améliorer en ville. Continuons ainsi et ce mal ne sera plus qu'un triste souvenir !
    Une réception sera donnée samedi prochain dans le domaine de monsieur de Chastenoy afin de célébrer la victoire contre les pirates. De plus amples détails seront fournis à l'approche de cette date.
    Nous avons vu plusieurs habitants de Port-au-Prince favoriser des activités illicites d'esclaves. Si vous connaissez quelqu'un, parent, ami ou étranger, qui se livre à de telles activités, rapportez-le immédiatement aux autorités et vous serez largement récompensé.
    J'ai le regret de vous annoncer en ce jour la perte de trois navires marchands de Saint-Domingue dans les environs de notre belle cité. On soupçonne des flibustiers. Un navire sera envoyé en patrouille à la recherche de rescapés et des cargaisons. Priez pour ces hommes courageux !
    Attention ! Des pirates ont été aperçus tout près d'ici ! Évitez tout déplacement en mer tant que la menace ne sera pas dissipée !
    Bonne nouvelle ! L'infestation de vermine s'est résorbée au cours des dernières semaines. Poursuivons ainsi et nous viendrons à bout des rats ! Des mesures ont été prises en vue de régler la situation dans les faubourgs.
    Si l'instruction est importante pour tous les habitants libres, les esclaves sont généralement incapables d'apprendre à un rythme aussi soutenu. Ne tentez pas d'apprendre à lire à vos esclaves, vous perdriez votre temps et surtout vous seriez en violation du Code Noir.
    On nous a rapportés de nouvelles activités de pirates ! Malgré la perte de quelques cargaisons, la flotte a eu raison de ces barbares.
    Avec la fin des attaques de pirates, les navires marchands peuvent de nouveau accéder à notre port.
    Les enchères d'esclaves sont suspendues jusqu'à nouvel ordre ! Les navires négriers ne prendront pas la mer avant une semaine. Merci de votre compréhension et de votre patience !
    C'est avec beaucoup de tristesse que nous vous faisons part de l'échec de notre récente expédition qui 'na pas réussi à localiser un campement de Marrons ! Notre unité a été attaquée par une bande de fugitifs. Il n'y a aucun survivant.
    L'armée de France accorde à notre belle ville des officiers et des gardes pendant cette période difficile. Le gouverneur par intérim de Chastenoy a fait de l'excellent travail en remplacement du gouverneur de Fayet.
    Cette annonce porte sur la santé du gouverneur de Fayet ! Après l'avoir vu décliner, sa famille vous demande de l'inclure dans vos prières du soir. Étienne Cochard de Chastenoy continuera à assurer l'intérim en attendant la nomination d'un nouveau gouverneur par le roi !

Assassin's Creed: Unity

Discussions

Deux personnes discutaient autour d'une boisson.

  • Homme: Catherine, c'est divin !
  • Catherine: N'est-ce pas ? Vous sentez comment l'amertume du jasmin est délicatement contrée par la vanille ?
  • Homme: Tout à fait.
  • Catherine: J'ai eu toutes les peines du monde à me le procurer.
  • Homme: Vous devriez lui faire goûter le thé du dragon, très chère.
  • Catherine: Une excellente idée !
  • Catherine: Le thé de l'empereur, comme l'appelle les gens là-bas. Il est un peu plus corsé, cependant.
  • Homme: Si je peux me permettre, Catherine…
  • Catherine: Pas de façons entre nous, messire !
  • Homme: Je le trouve un peu fade, celui-ci.
  • Catherine: Messire est trop fin connaisseur pour se contenter de celui-ci.
  • Homme: Vous êtes une flatteuse. Mon palais vous ait déjà acquis, vous le savez.
  • Catherine: Allons… Qui est le flatteur, à présent ?

Un homme déclamait un poème de Jean-Jacques Rousseau

  • Homme: Au lever de l'aurore,
    Sur le lit de l'amour
    Zéphir caressait Flore
    Plus belle qu'un beau jour.
    Une jeune bergère
    Auprès de noirs cyprés
    À l'écho solitaire
    Vint conter ses regrets.
    Doux oiseaux de ces rives,
    Pleurez, Tyrcis est mort
    Tourterelles plaintives
    Gémissez de mon sort
    Quittez, roses nouvelles,
    Vos riantes couleurs,
    Et vous, échos fidèles,
    Répétez mes douleurs.
    Tyrcis, le vrai modèle
    Des bergers amoureux,
    Discret, tendre et fidèle,
    Rendait mes jours heureux.
    Avec des violettes
    Il tressait des festons,
    De rubans et d'aigrettes
    Il ornait mes moutons.
    Errez à l'aventure,
    À la merci des loups ;
    Désormais la nature
    Doit prendre soin de vous.
    Voici ma dernière heure
    Adieu pauvre troupeau ;
    Il faut bien que je meure,
    Tyrcis est au tombeau !

Un homme et une femme discutaient.

  • Bérénice: Allez, dis-le moi ! Oh, dis-le moi, s'il te plaît !
  • Homme: Bérénice, arrête ! Pas ici, tu sais que cela m'embarrasse.
  • Bérénice: Embarrassé ? Oh tu l'étais bien moins, l'autre soir, dans la grange de mon père. Tu te souviens ? Ou veux-tu que je te réchauffe la mémoire ?
  • Homme: Oh, gredine ! Tu sais quelles ficelles tirer dans mon cœur.
  • Bérénice: Oh, si c'est ton cœur que je sens, il est bien mal placé…
  • Homme: Sois raisonnable, mon aimée. Ou je ne réponds plus de rien.

Deux hommes discutaient.

  • Homme 1: Je comprends bien, c'est embarrassant.
  • Homme 2: Embarrassant ?
  • Homme 1: Ce que j'essaye de dire, c'est que je suis conscient de la situation, mais je ne peux rien y changer.
  • Homme 2: Tu ne peux ? Ou ne veux ? Nous avions convenu de deux cents pièces. Qu'est-ce que je vais dire à maître François, moi ?
  • Homme 1: Je…
  • Homme 2: Tais-toi et regarde-moi en face quand je te parle. Redis-moi en face que tu ne peux rien y faire, parce que moi je ne pourrais rien faire quand les frères Damésil viendront te voir.
  • Homme 1: Est-ce une menace ? Tu penses me faire peur avec ces deux outres à vin ? Tu me connais mal, mon frère !
  • Homme 2: Tout à coup, tu te souviens que c'est à ton frère que tu fais du tort ?
  • Homme 1: Ne mélange pas tout !
  • Homme 2: Je préférerais ne pas mélanger nos deux sangs quand maître François aura vent de la nouvelle ! Mais je t'en prie ! Vas-y, va le voir pour lui expliquer la situation ! Je suis sûr qu'il t'écoutera avec attention, pendant que ses cerbères te rogneront les os un par un.
  • Homme 1: Oh, arrête ton sermon ! Tu me fatigues ! Débrouille-toi avec François ! Je ne me suis pas engagé auprès de lui ! Je ne suis pas sûr qu'il t'écoute.
  • Homme 2: Je te jure que je finirai le travail des frères Damésil. Tu me paieras ça de ta vie, tu m'entends !
  • Homme 1: Si notre mère entendait ça. Elle est si fière de son cadet.
  • Homme 2: Quel est le rapport avec maman ? Je t'en prie, exprime-toi !
  • Homme 1: Tu le sais très bien !
  • Homme 2: Non, justement… Oh, et puis va au diable ! Je me débrouillerais sans toi, comme je l'ai toujours fait.
  • Homme 1: Je suis impatient de voir ça !

Deux hommes discutaient.

  • Homme 1: Et là, je lui dis que ses cuirs sont de mauvaise qualité et ce maroufle me gifle !
  • Homme 2: Hé, va donc les acheter directement à la tannerie. Ils sont très beaux et solides comme pas d'autres.

Un groupe discutait.

  • Homme 1: Je vous enjoins à vous y rendre tant que le théâtre est ouvert.
  • Homme 2: C'est une pièce fort amusante.
  • Femme: Molière manquait parfois de discernement, mais sa plume et son esprit sont sans égaux.
  • Homme 2: Mais que trouvez-vous de si drôle dans cette pièce ?
  • Femme: Tout ! Par exemple, quand Chrysalde dit à Arnolphe: "Si n'être point cocu vous semble un si grand bien, ne point vous marier en est le vrai moyen."
  • Homme 1: N'est-ce pas le privilège des gens civilisés que de rire des maux d'esprits ?

L'un des hommes servit un verre de vin à ses camarades.

  • Homme 1: C'est un petit vin exquis, vous m'en donnerez des nouvelles. J'ai un ami, le prince de Conty, qui possède une petite exploitation du côté de la Côte de Nuit, en Bourgogne. C'est fabuleux ! À la vôtre !
  • Homme 2: Mon Dieu, ce vin est divin ! Vous pourrez m'en avoir quelques bouteilles ?
  • Homme 1: Par les temps qui courent, j'en doute.
  • Homme 2: Je sais que la mode à Paris, en ce moment, c'est de boire du café comme si c'était la meilleure boisson du monde. En ce qui me concerne, je préfère rester au vin.
  • Femme: Oui, mais si vous abusez du café, il y a assez peu de chances que vous finissiez à regretter vos actes, voire à les oublier…

L'un des hommes manqua de s'étouffer.

  • Homme 2: Eh la mon brave ! Faites donc attention. S'étouffer en buvant du vin c'est prendre un risque pour sa santé, gâcher une bonne boisson et cracher sur ceux qui vous entourent. Alors, un peu de tenue.
  • Homme 1: J'ai ouï-dire qu'à la cour, les choses s'aggravent.
  • Homme 2: Oui. Il se dit qu'avec l'agitation permanente, le roi ne sait plus où donner de la tête.
  • Femme: Tant qu'il ne la perd pas.
  • Homme 2: Madame, voyons ! Comme si un roi pouvait perdre la tête !
  • Homme 1: Sérieusement, ça ne vous inquiète pas, ce soulèvement populaire ?
  • Homme 2: Trois fermiers en colère avec leur fourche. Oh ! Envoyons-leur la garde royale et le problème sera terminé.
  • Femme: Les trois fermiers dont vous parlez ont quelques réussites impressionnantes à leur actif.
  • Homme 1: Exactement ! Chaque réussite leur fait gagner en confiance. Il faut agir.
  • Homme 2: Mes amis, vous êtes trop anxieux, il n'arrivera rien de plus grave que ce que nous avons déjà vu. Le pire est derrière nous.

Un homme et une femme discutaient.

  • Homme: Par ma foi je ne comprends pas comment l'on puisse trouver à le défendre. Il n'est aucune des trois unités qu'il ne respecte, absolument aucune !
  • Femme: Tu exagères, tout de même. Pas du tout, tu n'écoutes même pas.
  • Homme: C'est bien simple, ma position est intenable. Il est impossible de converser avec toi dès qu'il s'agit de Voltaire.
  • Femme: Mais non, c'est toi ! Tu ne me laisses même pas m'exprimer !
  • Homme: Mais bien sûr que je t'écoute, je ne fais que ça !
  • Femme: Veux-tu bien ?
  • Homme: Il en faut bien, de la patience…
  • Femme: Voilà que tu recommences à vouloir jouer les persécutés ! Tu refuses simplement tout ce qui est nouveau, sous prétexte que cela t'inquiète.
  • Homme: Pas du tout, mais que ne faut-il point entendre…

Deux autres.

  • Homme: Explique-moi de nouveau ce que tu y trouves ?
  • Femme: Vois-tu, Rousseau ne considère pas la volonté générale comme la somme des volontés particulières, mais comme ce qui procède de l'intérêt général.
  • Homme: Et que veut-il dire par là ? Et tout cela est bien compliqué.
  • Femme: Tu y mets vraiment de la mauvaise volonté ! Il te suffit de lire.
  • Homme: Mais je l'ai lu…
  • Femme: Et qu'est-ce qui échappe à ton entendement ? Le Contrat Social ne fait rien que d'établir que la souveraineté appartient au peuple. On ne peut être plus clair.
  • Homme: Et c'est tout ?
  • Femme: Oh non, pas seulement, mais c'est la le cœur de ses principes.
  • Homme: Quelle céphalée…

Deux autres.

  • Homme: J'avoue ne pas vraiment comprendre le problème.
  • Femme: C'est pourtant très clair ! La Lettre sur les aveugles à l'usage de ceux qui voient est sans contestation possible une preuve des positions matérialistes de Diderot.
  • Homme: Comment peux-tu prendre au sérieux de telles billevesées ?
  • Femme: Mais voyons, lis toi-même ! Et dis-moi si ce n'est point le cas.
  • Homme: Vraiment, je ne peux.
  • Femme: Entêté que tu fais ! Pourquoi crois-tu que Diderot a passé plusieurs mois au cachot à Vincennes ? C'est bien que le censeur y a trouvé à redire, que diable !
  • Homme: Tu en es sûre ?
  • Femme: Certaine. Dormais-tu lorsque nous avons étudié ce passage ?

Deux hommes discutaient.

  • Homme 1: Bien que la boutique du père Godefroy ait fière allure, on ne peut pas en dire de même de sa fille.
  • Homme 2: Éléonore ? Haha ! C'est vrai que ce n'est point une beauté, mais c'est pas un laideron non plus.

Café-Théâtre

Un orateur annonça les informations.

  • Orateur 1: La Halle aux Blés a brûlé ! S'agit-il d'un simple accident ? D'une tragique coïncidence en ces temps de privation ? Non ! Croyez-moi, frères et sœurs, cet infortuné événement est l'œuvre d'un esprit coupable ! Celui qui arbore la cocarde blanche…
    Citoyens, soyez vigilants ! Les ennemis de la Révolution tentent de vous dérober votre argent ! Rappelez-vous qu'il n'existe plus de péages, d'octroi ni autre droit ! Si quelqu'un tente de vous en imposer, signalez-le sur le champ aux gendarmes ! Faisons rempart à la corruption dans notre belle ville !
    Il y a des traîtres parmi nous ! Le peuple français est grand, généreux et invincible ! Il ne laissera pas quelques traîtres entamer sa résolution. Ces gens cherchent à abattre la Révolution, à nous imposer de nouveau le joug d'un monarque ! Liberté, égalité et bonheur pour tous ! Ceux qui souhaitent profiter de ces valeurs sont invités à bâtir l'échafaud qui terrassera le despotisme de la couronne !

Un entretien entre un homme et une femme débuta.

  • Homme: Merci beaucoup ! Ce soir, madame Justine Leclerc se joint à moi pour évoquer les droits des femmes. Bien, afin de permettre un débat clair, je vous le demande dès maintenant: êtes-vous une sorcière ?
  • Justine: Je ne le suis pas. Cette Révolution nous offre une occasion unique.
  • Homme: En êtes-vous sûre ?
  • Justine: Euh…Pardon ?
  • Homme: Êtes-vous sûre de ne pas être une sorcière ?
  • Justine: J'en suis certaine, citoyen.
  • Homme: Pas d'animaux douteux ? Vous pesez autant que votre taille en Bibles ? Vous n'avez pas de tétons en surnombre ?
  • Justine: Ce matin encore, j'en avais deux.
  • Homme: Hé bien la question est réglée, mesdames et messieurs ! L'égalité des femmes n'a pas pour origine un sinistre complot de sorcières. Nous pouvons ranger les pierres et la sellette à plongeon ! Je vous en prie, poursuivez.
  • Justine: Les représentantes féminines de la Nation demandent à être instituées en Assemblée Nationale. Elles ont décidé de rédiger les Droits de la femme dans une déclaration solennelle. Les doléances des citoyennes ne visent qu'à promouvoir la constitution, les bonnes mœurs et le bien-être de tous. J'espère que vous vous y joindrez !

Un orateur délivra les informations du jour.

  • Orateur 2: Hier, une exécution a réclamé pas moins de trois tentatives avant que la tête du condamné soit enfin tranchée. Interrogé, monsieur Guillotin a déclaré : "Le seul mécanisme à ne jamais faillir est celui dont on ne se sert jamais." Cela explique sans doute pourquoi les portes de la Cour d'Appel fonctionnent toujours de manière remarquable.
    De nouveaux soulèvements ont secoué la ville de Paris cette semaine, et la Convention saisit l'occasion pour demander à tous les citoyens de cesser. La Bastille a été un moment déterminant de l'Histoire de la Nation, mais ces événements se multiplient au point d'en amoindrir la portée historique. Peuple de Paris ! Contient ta ferveur révolutionnaire et tâche de ne pas te soulever plus d'une fois par mois.

Un nouvel entretien entre un homme et madame Leclerc débuta.

  • Homme: Bonsoir à vous ! Je suis de nouveau en compagnie de Madame Leclerc pour, cette fois, parler des récoltes. Madame Leclerc, allons-nous tous mourir de faim ?
  • Leclerc: La situation s'annonce fort mauvaise.
  • Homme: Vous m'en direz tant ! Avons-nous le moindre espoir ?
  • Leclerc: Certainement, mais les autorités doivent prendre des mesures sur le champ ou il y aura famine.
  • Homme: Répondez à cette question. À quel moment devrons-nous envisager de manger les pauvres ?
  • Leclerc: Ma foi, j'espère que nous n'en arriverons pas là.
  • Homme: Mais quelle autre voie que le cannibalisme ? Nous pourrions certes attendre que Dieu fasse pleuvoir sur nous une manne céleste, mais la religion est désormais hors-la-loi ! Entendons-nous bien. Je ne dis pas que nous devrions nous entredévorer dès ce soir.
  • Leclerc: Nous pouvons éviter de telles mesures si les autorités daignent agir ! Il faut museler les spéculateurs, établir un prix maximum pour le grain. Nous devons interdire l'exportation de toute forme de grain et bâtir de meilleurs greniers pour éviter qu'il se gâte. Sans cela, la France devra affronter une famine comme elle n'en a pas connu depuis cent ans.

Madame Leclerc et l'homme quittèrent la scène sous les acclamations de la foule.

  • Spectateur: Merveilleux ! Bravo !

Vendeurs de journaux

Paris

  • Vendeuse 1: Gazette du jour ! Demandez la gazette du jour ! Une somme impressionnante de faits relatée dans un seul journal par les meilleurs plumes de Paris !
    Dépêchons ! Dépêchons ! Il n'en reste plus beaucoup ! On se l'arrache ! La gazette est disponible pour un prix dérisoire ! Soyez au courant avant tout le monde grâce à la gazette !
    Par ici ! Par ici les nouvelles ! Demandez les nouvelles ! Vous ne lirez ça nulle part ailleurs, uniquement dans la gazette !
    Allons ! Qui n'a pas sa gazette ? Vous aurez appris les dernières nouvelles avant tout le monde, dans la gazette !
    Hé, l'ami, on cherche à s'informer ? Par ici ! Par ici ! Hé, je suis là, l'ami ! Viens, te dis-je ! Tu dois lire ça. Moi-même je n'y croyais pas !
    Toi ! Oui, toi là ! C'est à toi que je parle. Voudrais-tu connaître la vérité sur les derniers événements parisiens ? Mais si, tu veux ! Tu ne le sais juste pas encore…
    Quatre sous ! Quatre sous pour le meilleur des nouvelles. Sans parti-pris ! Sans aveuglement ! Les faits, juste les faits, toujours les faits, le tout pour moins d'une bouchée de pain ! Venez rassasier votre esprit !
    Paris s'enflamme pour la Révolution ! Le peuple se révolte ! Les tout derniers développements sont uniquement dans la gazette ! Grâce à nos grands auteurs, témoins privilégiés, revivez les événements comme si vous y étiez !
    On y va, on y vient ! Les nouvelles du jour, fraîchement imprimées dans le meilleur journal de Paris. Les habitués le recommandent, les autres ne savent pas ce qu'ils manquent !

Assassin's Creed: Rogue

Abstergo

Un chercheur s'approcha d'un agent de sécurité gardant une pièce interdite.

  • Agent 1: Cette zone n'est pas autorisée !
    Je ne peux pas vous laisser passer. Poursuivez votre chemin.
    Désolé, vous êtes dans une zone interdite.
    Il n'y a rien à voir ici !
    "Accès réservé au personnel autorisé", vous comprenez ce que ça veut dire ?

Deux employés réparaient les écrans de l'accueil.

  • Employé 1: Vraiment, j'ai bien fait d'aller à l'université pour ça…
  • Employée 1: Ah… Pourquoi il leur faut tant d'écran, ça je pigerais jamais.

Un autre soliloquait

  • Employé 2: Helix est toujours opérationnel, mais si vous voulez mon avis, des dysfonctionnements sont à prévoir.
    Je n'arrête pas de crafter des oculis. C'est addictif ce truc.
    Bordel, c'est vraiment le foutoir par ici…

Deux autres discutaient.

  • Employé 3: Ces animations à la main sont sublimes !
  • Employé 4: Bien, on avance à un bon rythme.

Civils

Un groupe de civils discutaient.

  • Homme 1: J'ai peur que cette guerre ne tourne en défaveur de la France.
  • Femme 1: Il faudrait peut-être déménager dans les îles.
  • Homme 2: Marianne est bel et bien là !
  • Homme 1: Le Nouveau Monde va bénéficier du meilleur de la France !
  • Homme 2: C'est agréable de voir autant de beaux visages français, par ici.
  • Femme 1: Ça me rappelle le pays.
  • Homme 1: En fin de compte cet endroit va peut-être devenir civilisé.
  • Homme 2: Comment se porte ton fils ?'
  • Homme 1: Il était un peu souffrant mais il va beaucoup mieux.
  • Homme 2: Ravi de l'entendre.
    J'ai fait un cauchemar la nuit dernière.
  • Homme 1: Quoi donc ?
  • Homme 2: J'ai rêvé que je travaillais dans un pub à Londres. Je ne pouvais servir que de la bière tiède. C'était horrible !
  • Homme 1: J'ai vu un ours géant l'autre jour !
  • Homme 2: Ma foi, c'est un animal contre un autre.
  • Homme 1: Je me demande quel goût a la viande d'ours…
    Je ne peux pas m'empêcher de songer à ce terrible tremblement de terre, à Lisbonne.
  • Homme 2: Faisons pénitence et nous échapperons à ce triste sort.

L'un d'eux éternua.

  • Femme 1: Tiens, auriez-vous attrapé quelque mal ?
  • Homme 1: Il faut croire.
  • Femme 1: Pauvre de vous ! Remettez-vous vite.


Bousculade

  • Homme 1: Tu penses qu'il s'agit d'un jeu ?
    Tu devrais te montrer plus prudent !
    Hé ! Tu n'as plus toute ta tête !

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.