FANDOM


TempliersACRicon
"Trouvez l'Assassin et traînez ce rat devant la justice !"
– Damat Ali Pasha quelque temps avant son assassinat, 1511[src]

Damat Ali Pasha (inconnue – 1511) était un ancien serviteur du sultan Bayezid II et un membre du Rite byzantin de l'Ordre des Templiers.

Il servit le sultan jusqu'à ce que sa loyauté envers lui ne disparaisse, en même temps que les ambitions de conquêtes de Bayezid. À partir de là, il rejoignit les Templiers, espérant qu'ils puissent apporter de l'ordre et de la gloire à un monde chaotique.

En 2012, ses mémoires génétiques furent utilisées comme Avatar Animus par la compagnie Templière Abstergo Industries dans le cadre de son Programme d'entraînement Animus sous le nom du Vizir.

Biographie

Jeunesse

Originaire de l'est de l'Anatolie, Damat Ali Pasha était un fonctionnaire respecté de la Sublime Porte, serviteur du sultan Bayezid II. Cependant, lorsque les appétits expansionnistes du sultan se tarirent, la loyauté de Damat battit de l'aile et il embrassa la philosophie des Templiers.

Rencontre avec les Assassins

"Vous m'avez épargné une terrible humiliation devant la Sublime Porte. Merci, efendim (monseigneur)."
– Ali à Ezio lorsque son document lui fut remis, 1511[src]

En 1511, Ali fut volé par un percepteur d'impôts des Templiers à Constantinople. Par coïncidence, le Mentor des Assassins italiens, Ezio Auditore et l'un de ses apprentis assistèrent au forfait, ayant remarqué le collecteur d'impôts sur les toits peu de temps auparavant.

L'apprenti finit par rattraper le collecteur et par l'assassiner, confiant les documents volés à Ezio. Celui-ci demanda alors à son apprenti de s'occuper du corps, tandis qu'il rendrait les documents à Damat.

Ali remercia Ezio, après quoi il s'enquit du "jeune Assassin" qui accompagnait Ezio. Comme Ezio et son apprenti n'avaient pas révélé leur appartenance au vizir, Ezio éluda rapidement la question et souhaita simplement une bonne journée à Ali, avant de partir.

Mort

"Les Assassins sont une plaie pour l'humanité. Vous détruisez sans relâche les moindres progrès que nous accomplissons. Avec le temps, j'aurais pu convaincre mon peuple de prêter allégeance aux Templiers. Mais j'ai échoué."
– Les derniers mots d'Ali, 1511[src]

Plus tard dans l'année, Ali mit une prime sur la tête d'un apprenti d'Ezio, le même qui l'avait aidé à récupérer ses documents, qui fut attaqué par un groupe de Byzantins au Grand Bazar. Pendant ce temps, Ezio fut averti du danger par un civil, et arriva à temps pour protéger son apprenti. Les gardes éliminés, les deux Assassins s'enfuirent, afin d'attirer leurs ennemis dehors.

ACR Le Vizir - 2e partie 5

L'Apprenti assassinant le Vizir

Pendant leur fuite, un autre groupe de Byzantins attaqua les Assassins, et une fois qu'ils furent éliminés, Ezio ordonna à son apprenti de se cacher.

Peu de temps après, Ali pénétra dans le bazar avec deux Byzantins le cernant, et demanda furieusement de traîner les Assassins devant la justice. Alors qu'Ali restait concentré sur ce qui se passait devant lui, l'apprenti parvint à se faufiler derrière lui et à l'assassiner discrètement, sans que les deux Byzantins ne remarquent rien.


Dans ses derniers mots, Ali remarqua que les Assassins détruisaient constamment les progrès effectués par les Templiers, et qu'il aurait pu convaincre son peuple de se rallier aux Templiers si les Assassins n'étaient pas intervenus.

Notes

  • Le nom d'Ali est composé de trois parties: Damat, dérivé du perse dāmād (beau-fils), se référant ainsi à un titre honorifique ; Ali qui signifie "haut, élevé" en arabe ; et Pasha, un titre Turc qui qualifie généralement les gouverneurs ou les officiers de haut-rang.
  • Dans LeVizir – 1re partie, il est possible d'appeler les Assassins contre Ali, bien qu'ils tourneraient autour de lui avec leurs armes dégainées mais ne l'attaquerait pas.

Galerie