Fandom

Assassin's Creed

Dérober (Masun)

4 657pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion0 Partager

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

AC1icon.png


Dérober est la représentation virtuelle d'une mémoire génétique d'Altaïr Ibn-La'Ahad, revécue en 2012 par Desmond Miles à travers l'Animus.

Description

Altaïr suivit la piste obtenue grâce à l'espionnage des villageois près du marché, et alla trouver le vannier. En observant son attitude envers une femme, Altaïr vit que le vannier nia avoir reçu une lettre récemment, et ne se sentait pas à l'aise une fois le sujet abordé.

Altaïr le suivit et lui déroba la lettre en question. Elle révélait l'emplacement du traitre, Masun, qui prêchait du côté du cyprès du village.

Dialogue

Altaïr se dirigea vers le vannier. Il était en train de discuter avec une femme, qui lui parla d'une certaine lettre. 

  • Femme: Pitié, juste un ! Nous avons tout perdu dans l'attaque. Nous ne pouvons plus entreposer notre grain !
  • Vannier: Je... Pas maintenant. Je suis occupé.
  • Femme: Ce message vous inquiète ?
  • Vannier: Quel message ?
  • Femme: Celui que vous avez reçu à mon arrivée. De mauvaises nouvelles ?
  • Vannier: Je ne vois pas de quoi vous voulez parler. Écoutez, je vais voir ce que je peux faire, mais s'il vous plaît, dans l'immédiat, laissez-moi. Revenez plus tard.
  • Femme: Comme vous voulez.

Tandis que la femme se retirait, Altaïr suivit le vannier et lui déroba silencieusement une lettre de sa poche. Celle-ci révélait l'emplacement de Masun, qui en était l'auteur, près du cyprès.

Pièce jointe - Lettre

Mon frère -

Je crains que nos plans aient été découverts. Il serait imprudent de continuer à se voir. Disparais avant que les sbires d'Al Mualim ne te retrouvent. Ils ne doivent pas savoir que j'ai trahi, ou tout ce que nous avons bâti risque de s'écrouler. Je t'ai laissé de l'argent près du cyprès mort. Prends-le et va à Damas. Cache-toi dans la foule. Quand les esprits seront apaisés, je te contacterai.

Quant à moi, je ne puis me résoudre à partir. Al Mualim continue de nier la liberté du peuple. Un nouveau monde sans craintes ni souffrances nous attend : je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour contribuer à son avènement. Je sais que tu n'approuveras pas ma décision, mais je dois rester à Masyaf. Je serai près du centre du village, sur l'échafaud, d'où je m'adresserai à nos Frères. Peut-être finiront-ils par m'écouter... Et me comprendre.

Puisse le Père de la Sagesse te guider.

Conséquence

Altaïr découvrit l'emplacement du traître, qu'il s'en alla interroger.

Galerie


Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard