Fandom

Assassin's Creed

Cudgel Cormac

4 645pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion0 Partager

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Templiers.pngDerDesicon.png

"Il n'a jamais trahi la vérité ! Jamais trahi l'Ordre des Templiers ! Et il m'a appris à tuer les vermines comme toi."
– Cudgel à Varius, à propos de son grand-père, 1863.[src]

Cudgel Cormac était un membre de l'Ordre des Templiers ayant vécu à New York au XIXe siècle. Il s'agit du petit-fils de Shay Cormac, un célèbre chasseur d'Assassins. C'est un ancêtre de Javier Mondragón.

Biographie

Quand il était jeune, et comme son père avant lui, Cudgel fut entraîné par son grand-père, qui lui apprit à maîtriser la course libre et la vision d'aigle. Plus tard, il hérita du fusil des Cormac, donnée en cadeau par Benjamin Franklin à son grand-père des décennies auparavant.

En 1863, Cudgel était le barman le plus craint de l'un des pubs de New York, où il opérait en tant que contact des Templiers auprès des gangs, preuve de toute la confiance accordée par le Grand Maître William M. Tweed. Ainsi, il fut chargé de convaincre les gangs de participer aux émeutes orchestrées par les Templiers afin que la Guerre de Sécession tourne en leur faveur. La nuit précédant le début des émeutes, une lettre fut envoyée à Cudgel, lui demandant d'arrêter un Assassin qui s'apprêtait à voler un fragment d'Éden et de le ramener chez William Tweed.

Plus tard, Cormac tendit une embuscade à l'Assassin Varius alors que celui-ci sortait de l'Aztec Club avec l'artefact, une Dague d'Éden. Il le paralysa à l'aide de son fusil et lui vola l'artefact mais, dans un excès d'orgueil, décida de l'épargner. Il quitta alors les lieux, tandis que les émeutes démarraient, déterminé à ramener l'artefact à son Maître après le coucher du Soleil, préférant rester en dehors des émeutes, et admirant prudemment son œuvre depuis le clocher d'une église. Bien que reconnaissant les citoyens noirs de New York, comme étant, tragiquement certes, des dommages collatéraux nécessaires, Cudgel décida de sauver les enfants d'un orphelinat pour noirs, dont le bâtiment avait été incendié par les émeutiers.

Finalement, lorsqu'il retourna à la maison de Tweed, il découvrit à ses dépens que l'un des serviteurs de son maître, Eliza, avait conduit Varius à cet endroit, et les deux entamèrent à nouveau le combat. Ils quittèrent la maison et se poursuivirent sur les toits de la cité. Alors qu'ils courraient et que Cudgel vantait les idéaux de son Ordre, il utilisa par accident le pouvoir de la Dague, et jeta un couteau qui atteignit Varius à l'estomac.

Mais alors que Cudgel allait asséner le coup de grâce à l'Assassin, Eliza, qui les avait suivi, utilisa le propre fusil de Cudgel, que le Templier avait perdu durant le combat, pour lui tirer une fléchette paralysante. Furieuse suite à la mort de son père, battu à mort par des émeutiers, Eliza menaça le puissant Templier, dont elle connaissait la responsabilité dans les événements, en posant la Dague sous sa gorge. Elle choisit néanmoins de l'épargner, non sans promettre de revenir s'occuper de lui et de William Tweed, avant de rejoindre les Assassins et d'accomplir la mission initialement prévue pour Varius ; celle de remettre l'artefact au général Ulysses S. Grant.



Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard