Fandom

Assassin's Creed

Course libre

4 651pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion0 Partager

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

ACACicon.pngAC1icon.pngACBLicon.pngAC2icon.pngACDicon.pngACBicon.pngACRicon.pngACLicon.pngAC3icon.pngAC4icon.pngACROicon.pngACUicon.pngACSicon.pngACPLicon.pngACCCicon.pngACCIicon.pngACCRicon.png
CSbookicon.pngRNbookicon.pngBHbookicon.pngRVbookicon.pngFbookicon.pngBFbookicon.pngUbookicon.pngUWbookicon.pngTFbulleicon.pnglink:Category:Assassin's Creed: The Chainlink:Category:Assassin's Creed: BrahmanBDbulleicon.pngLfilmicon.pngAfilmicon.pngEfilmicon.pngACfilm2016icon.png
Rosa: "Escalader un échafaudage, c'est bien... mais que dirais-tu d'un vrai défi ?"
Ezio: "Le haut de cette tour, c'est ça ? Je reviens tout de suite."
Rosa défiant Ezio Auditore à l'escalade.[1]
Codex 23.jpg

Schéma du Codex d'Altaïr évoquant la course libre

La course libre est une activité physique acrobatique qui vise un déplacement libre et efficace dans tous types d’environnements, en particulier hors des voies de passage préétablies. Ainsi les éléments du milieu urbain ou rural se transforment en obstacles franchis grâce à la course, au saut, ou à l’escalade.

La course libre est un élément primordial de la formation des Assassins, pouvant s'avérer vital lors d'une fuite ou d'une infiltration. Les membres de la Confrérie eurent parfois recours à certains outils tels que la lame-crochet ou le lance-grappin pour évoluer plus rapidement dans un environnement particulièrement urbanisé.

Cette discipline fut intégrée au Programme d'entraînement Animus d'Abstergo Industries, qui cherchait notamment à imiter les compétences des Assassins pour former leurs agents.

Mouvement vertical

ACR Constantinople Crochet.jpg

Ezio escaladant un minaret de Constantinople

En général, le traceur se déplaçait verticalement en escaladant des structures dotées de prises suffisantes, lesquelles lui permettraient également de redescendre en toute sécurité.

  • Le passe-muraille est une technique de franchissement d'un mur d'une hauteur assez importante. Elle consiste à prendre appui sur le mur avec un pied pour atteindre une plus grande hauteur.[2]
  • Le saut de fond est un saut effectué d'une hauteur importante, le plus souvent suivi d'une roulade.[2]
  • Le lâché consiste à se lâcher d'une hauteur en se pendant par les bras puis en effectuant un saut de fond ou en se rattrapant à un autre objet situé en contrebas.[2]
  • Grimper en sautant est le fait de sauter verticalement en étant au préalable suspendu à une surface verticale, permettant d'atteindre des prises inaccessibles.[1]
  • Le saut sur une poutre est effectué depuis une monture.[3]
  • La descente contrôlée est un enchaînement des méthodes précédentes, adapté en fonction de l'environnement, permettant une descente en toute fluidité.[4]
  • Le Saut de la foi était à la fois pratiqué par les Assassins et les recrues d'Abstergo Industries. Il s'agissait d'un saut effectué depuis une hauteur conséquente pour se terminer dans un matériau amortissant la chute.[2]

Mouvement horizontal

ACU Arno parkour étapes.jpg

Décomposition des mouvements d'Arno Dorian

Le traceur peut généralement se déplacer horizontalement sur de longues distances en nageant, en sprintant, courant et marchant, ou en usant de méthodes moins conventionnelles telles que le franchissement d'obstacles.

  • Le balancé est un balancement suspendu à une barre ou une branche, en général une sorte de prise d'élan avant de lâcher la barre pour enchaîner sur un autre mouvement.[2]
  • Le passe barrière est une technique permettant de franchir une barrière en prenant appui avec les bras et en faisant passer ses jambes jointes d'un côté ou de l'autre.[2]
  • La roulade consiste à rouler sur la ligne diagonale du dos, dissipant ainsi l'énergie de la chute lorsque la hauteur est trop importante pour une réception simple.[2]
  • Le saut vers le côté est effectué en position de suspension depuis une paroi dont la réception se fait sur un mur adjacent.[2]
  • Le saut en arrière est effectué en position de suspension depuis une paroi dont la réception se fait sur le mur opposé.[2]
  • Le saut de précision est un saut dont la réception se fait sur une petite surface.[2]
  • Le plongeon n'est, hors de l'eau, effectué qu'en effectuant une roulade au travers des étals de marchands.[2]
  • Le passement rapide est le franchissement d'un obstacle bas avec un seul appui main et en passant la jambe extérieure avant l'intérieure.[5]
  • La glissade est, comme son nom l'indique, le fait de glisser sous un obstacle, par exemple une table ou un tronc d'arbre.[5]
  • Le saut propulsé ne pouvait être effectué que depuis les tremplins présents dans le Quartier de l'Oltrarno à Florence, et permettait de sauter deux fois plus loin.[6]
  • Il était possible de s'accrocher en pleine course à une lanterne ou un pot de fleurs suspendu à l'angle d'un bâtiment pour pivoter autour de ce dernier.[3]

Outils

"Quand il a assez couru, l'Assassin doit prendre son envol."
Yusuf Tazim présentant les tyroliennes, 1511.[src]
ACS Jacob Lance-grappin Saint-Pancras.jpg

Jacob Frye glissant au-dessus du Lambeth Asylum

Il arriva que les Assassins et leurs alliés mettent au point des outils améliorant leurs capacités de déplacement. Parmi ces outils figuraient le gant d'escalade fabriqué par Leonardo da Vinci[3] et la lame-crochet des Assassins ottomans.[7]

Bien que le saut vertical pouvait être effectué sans outil,[1] le gant d'escalade augmentait la force et l'adhérence des mains de son porteur, permettant aux plus âgées ou moins expérimentés d'avoir recours à cette technique.[3]

La lame-crochet était tout aussi utile verticalement qu'horizontalement. Combiné aux tyroliennes reliant les toits de Constantinople, ce dispositif permettait de couvrir de longues distances et d'escalader avec plus d'aisance, à la manière du saut vertical.

Durant la rébellion de Louisiane, Aveline de Grandpré lançait son fouet à certaines poutres de La Nouvelle-Orléans pour franchir un espace important séparant deux bâtiments.[8]

Durant l'époque victorienne, les jumeaux Jacob et Evie Frye gravissaient les monuments de Londres grâce au lance-grappin ajouté à leur gantelet d'Assassin par Alexander Graham Bell.[9] En plus d'offrir la possibilité aux Frye d'escalader un édifice à une vitesse fulgurante, le grappin était capable de former une tyrolienne, offrant de nouvelles opportunités d'infiltrations aux Assassins.[10]

Notes

Galerie


Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard