Fandom

Assassin's Creed

Chypre

4 647pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion0 Partager

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

MondeRéel.pngACBLicon.pngAC2icon.pngRNbookicon.pngCSbookicon.png


Chypre est une île située dans la partie la plus orientale de la mer Méditerranée. Ancienne place forte des Templiers, l'île se retrouva au cœur du conflit les opposant aux Assassins à la fin du XIIème siècle, avant de passer aux mains de la Confrérie.

À Limassol se trouvait l'Archive des Templiers, avant qu'elle ne soit déplacée en 1191. Une Pomme d'Éden y était conservée jusqu'à ce que les Templiers ne la redécouvrent en 1488, et l'emportent en Italie.

Histoire=

Conquête par les Templiers

D'abord occupée par les Grecs et l'Empire romain, l'île passa sous le contrôle de l'Empire byzantin de 365 à 1191. Les Templiers y agissaient toutefois en secret antérieurement à 1191, et établirent leur Archive sous le Château de Limassol avec l'aide précieuse d'Isaac Comnène, Templier et Empereur de Chypre.[1]

Tandis que la Troisième Croisade faisait rage en 1191, Comnène mit Richard Ier en colère, qui s'empara alors de Chypre. Alors que Richard comptait se servir de Chypre dans sa croisade contre les Sarrasins, les Templiers le persuadèrent, quelques mois plus tard, de vendre l'île à leur Ordre, inquiets pour l'éventuelle découverte de leur Archive.[1]

Les Templiers s'installèrent au Château de Limassol, et imposèrent aussitôt leurs lois arbitraires souvent accompagnées de leur comportement brutal envers la population. Les habitants restaient chez eux de peur d'être agressés, donnant à Limassol et Kyrenia l'apparence de villes fantômes.[1]

Néanmoins, les Templiers tentèrent de gagner la confiance des habitants en leur érigeant des églises et en les couvrant de présents. Puisque les chypriotes demeuraient plus qu'inquiets pour leur sécurité, un Résistance contre l'autorité des Templiers prit peu à peu forme.[1]

Suite à l'assassinat du Grand Maître de l'Ordre des Templiers Robert de Sablé par la main de l'Assassin Altaïr Ibn-La'Ahad, Armand Bouchart lui succéda et donna l'ordre à ses hommes de se retirer à Chypre. Altaïr, désormais Mentor des Assassins Levantins, les suivit jusqu'à Limassol.[1]

Résistance et libération

À son arrivée, il eut vent de l'existence de l'Archive, qu'il croyait abriter un savoir et des artefacts aussi puissants que la Pomme qu'il avait en sa possession. Il se lança alors à la recherche de l'Archive, en parallèle à sa coopération avec la Résistance locale.[1]

L'assassinat de Frédérick le Rouge, capitaine de la garde de Limassol, mit Bouchart et ses hommes en alerte. Se sentant en danger après avoir eu connaissance de la présence d'Altaïr, Armand se retira à Kyrenia, suivi de près par l'Assassin.[1]

Kyrenia.jpg

Altaïr à Kyrenia

Arrivé à Kyrenia, Barnabas, un chef de la résistance, donna l'ordre à Altaïr de tuer Jonas, un résistant de mèche avec les Templiers. La mort de Jonas entraîna des émeutes à travers la ville, car il s'agissait d'un chypriote respecté. Altaïr apprit bientôt que cet assassinat et l'émeute qui s'ensuivit n'étaient qu'un subterfuge des Templiers. Le véritable Barnabas ayant été exécuté peu de temps avant son arrivée, il comprit que l'homme à qui il s'était adressé n'était qu'un imposteur.[1]

Altaïr poursuivit sa recherche de l'Archive, et empêcha l'exécution de certains membres de la résistance, puis assassina des Templiers influents de Kyrenia tels que Moloch, et ses deux fils Shalim et Shahar. En conséquence, les Templiers battirent en retraire vers Limassol, et Kyrenia fut libérée. En leur emboîtant le pas, Altaïr apprit que la cruauté des Templiers envers les habitants ne cessait de croître, pensant pouvoir affaiblir la résistance. De plus, les Templiers allèrent jusqu'à retourner la résistance contre l'Assassin en l'accusant de trahison.[1]

Altaïr mit fin à l'oppression des Templiers en éliminant leurs capitaines, mais il se retrouva encerclé par une foule de chypriotes désirant sa mort. Il fut contraint de faire usage des pouvoirs de la Pomme d'Eden pour convaincre la foule de son innocence, et la rallier contre Bouchart et les Templiers.[1]

Avec l'aide de l'ex-Templière Maria Thorpe, Altaïr infiltra l'Archive des Templiers enfouie sous le Château de Limassol, seulement pour apprendre qu'elle avait été vidée de son contenu alors qu'il se trouvait à Kyrenia. Il assassina Bouchart avant de s'échapper de l'Archive, qui était sur le point de s'effondrer.[1] Altaïr écrivit dans son Codex que Chypre était tombée aux mains des Assassins.[2] En 1193, il épousa Maria à Limassol.[3]

Quelque temps entre 1225 et 1227, les Templiers prirent l'île d'assaut dans l'espoir de reprendre possession de l'archive. Abbas Sofian, alors à la tête des Assassins Levantins, refusa d'envoyer des renforts, permettant aux Templiers de reprendre l'Archive en provoquant un "massacre", selon les dires d'Altaïr.[4]

Renaissance

"La mission à Chypre s'est avérée plus difficile que prévu. Il y a eu... des complications. Mais nous sommes revenus avec la relique."
– Un garde vénitien à Rodrigo Borgia, de retour de Chypre, 1488.[src]


En 1482, avant d'être arrêté par les Chevaliers Hospitaliers, le prince ottoman et Templier, Cem, cacha la Pomme d'Eden dans l'archive de Chypre. Le Grand Maître de l'époque, Rodrigo Borgia, l'obligea à leur révéler l'emplacement de l'artefact. Vers 1486, Borgia envoya une flotte la récupérer. Deux ans plus tard, la Pomme fut redécouverte et amenée à Venise.[2]

Ezio Auditore da Firenze se rendit à Limassol en 1510 à bord du navire de Ma'Mun, qui lui avait offert une carte de l'île dessinée par Piri Reis. L'Assassin la donna alors à Al-Scarab. Ezio explora l'Archive des Templiers, mais n'en restait pratiquement que des ruines.[5]

Ezio essaya d'obtenir l'aide du gouverneur de l'île, un vénitien du nom de Domenico Garofoli, espérant qu'il lui laisse se rendre à Acre. Malgré la politesse de sa demande, Garofoli s'y refusa, conscient qu'un telle manque de diplomatie attiserait la colère de l'Empire ottoman.[5]

Temps modernes

En 2000, les Assassins Daniel Cross et Hannah Mueller se rendirent à Chypre pour convaincre les Assassins chypriotes de soutenir Cross dans sa quête le menant au Mentor.[6]

Galerie


Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard