FANDOM


ACUicon


Chappe de silence est la représentation virtuelle d'une mémoire génétique d'Arno Dorian, revécue par un Initié à travers le Navigateur Helix.

Description

Thomas-Alexandre Dumas chargea Arno de saboter les tours Chappe afin de retarder l'avancée du duc de Brünswick vers Paris.

Dialogue

  • Dumas: Arno ! Un message de Bonaparte !
  • Arno: Qu'y a-t-il, capitaine Dumas ?
  • Dumas: Nous sommes en fâcheuse posture ! Des sympathisants royalistes veulent faire savoir au prince Ferdinand que nous sommes vulnérables.
  • Arno: Des royalistes fomentant une invasion autrichienne. Dangereux.
  • Dumas: Dangereux et désespéré ! Nous devons agir au plus vite ! Si nous sabotons les tours Chappe, le message ne sera pas transmis. Cela laissera à mes hommes le temps de se retrancher.

Arno s'en alla saboter les tours Chappe.

  • Royaliste 1: À quoi servent ces dispositifs, là-haut ?
  • Royaliste 2: Ils envoient une sorte de code, si je me souviens bien.
  • Royaliste 1: Et pourquoi on doit les garder ?
  • Royaliste 2: Pour être sûrs que le message soit envoyé.
  • Royaliste 1: D'accord, mais quel message ?
  • Royaliste 2: Un message qui ne te regarde pas.
  • Royaliste 1: Alors, qu'est-ce que je fais ici ?
  • Royaliste 2: Tu es ici parce que tu es un abruti qui ne sait rien faire d'autre.
  • Royaliste 1: Ah, ça... ça me blesse. Tu me fends le cœur.
  • Royaliste 3: Je n'arrive pas à déchiffrer ces signaux. C'est un message complet ou un mot unique ?
  • Royaliste 4: C'est un ordre. Pour le duc Ferdinand et ses hommes.
  • Royaliste 3: Tu veux dire, comme... "Marchez sur Paris" ?
  • Royaliste 4: Quelque chose comme ça. Mais en allemand, j'imagine.
  • Royaliste 3: Ah, oui. C'est une drôle d'écriture...
  • Royaliste 5: Allez, duc Ferdinand ! Sauvez-nous de nous-mêmes ! Paris est une plaie et vous seul pouvez la soigner !
  • Royaliste 6: Tu vas te taire. Tu n'impressionnes personne.

Arno sabota les quatre tours Chappe.

Conséquences

Arno sabota les tours Chappe, offrant du temps à Dumas pour renforcer les défenses de Paris contre les Autrichiens.