Fandom

Assassin's Creed

Chambre avec vue

4 647pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion0 Partager

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

ACSicon.png


Chambre avec vue est la représentation virtuelle d'une mémoire génétique d'Evie Frye, revécue par un Initié à travers Helix.

Description

Tandis que Jacob luttait contre l'influence de Starrick sur le réseau de transports londonien, Evie partit enquêter au Monument à la recherche du Fragment d'Éden.

Dialogue

Jacob, Evie et Henry réfléchirent à leurs projets au repaire ferroviaire.

  • Henry: Le chemin de fer ne lui suffisait pas. Starrick a aussi acheté une société d'omnibus. J'imagine qu'il veut contrôler les ouvriers du quartier pour les garder à sa botte.
  • Jacob: Pearl Attaway est la concurrente de Starrick, n'est-ce pas ? Je crois que je vais me lancer dans les affaires.
  • Henry: Et vous, miss Frye ? Qu'allez-vous faire ?
  • Evie: J'ai étudié ce que nous avons rapporté de la salle secrète du manoir Kenway. Je compte aller inspecter un certain monument.

Jacob et Evie étudièrent le Monument depuis les toits.

ACS Chambre avec vue 1.jpg

Jacob et Evie face au Monument

  • Jacob: Alors comme ça, les "indices" que tu as trouvés chez Kenway conduisent... au Monument ?
  • Evie: Ta sagacité m'étonnera toujours... Tu ne sais poser que des questions stupides ?
  • Jacob: J'ai pensé qu'en l'absence d'Henry, tu aimerais un peu de compagnie.
  • Evie: Je n'ai pas besoin de compagnie. Et je te signale que Mr Green enquête de son côté.
  • Jacob: "Oh oui, Mr Green. Quelle idée fascinante." "Oh, je vous en prie, Mr Green, jetez un œil à ce livre et mettez-vous ici tout près de moi, Mr Green..."
  • Evie: Pas du tout... D'accord. Tu n'as peut-être rien de mieux à faire, mais moi, je défends la Confrérie.
  • Jacob: En es-tu sûre ? Que disait notre père, déjà ?
  • Evie: Ne laisse pas tes sentiments mettre en danger la mission.
  • Jacob: Exactement. Il se fait tard, je dois partir. Si j'ai une autre idée pour te faire perdre ton temps, je te ferai signe.

Jacob tapa amicalement l'épaule d'Evie en s'en allant.

  • Evie: Et moi, je saurai profiter de ton absence.

Une oratrice prononçait un discours au pied du Monument.

  • Oratrice: Nous sommes réunis ici devant le Monument du Grand Incendie pour faire en sorte qu'une telle tragédie ne se reproduise jamais. Je tiens à remercier l'honorable Premier Ministre Disraeli, les membres du Parlement, ainsi que tous les autres, de s'être joints à nous aujourd'hui. Notre proposition de loi vise à protéger les logements des plus pauvres contre les risques d'incendie.
    Nous avons entendu vos requêtes, il est inutile de crier. Calmez-vous. Cette agitation est totalement injustifiée.
    Beaucoup habitent de sombres masures surpeuplées, vulnérables au feu et dépourvues de tout moyen de combattre ses ravages.
    Allez-vous cesser de crier ? Vous quitterez vos maisons uniquement si y habiter présente un danger.
    Allons, un peu de respect envers nos invités !
    Notre proposition veillera à ce que ces taudis soient remplacés par des logis plus sûrs et plus sains, plus humains, moins sujets aux foyers ouverts.
    Quel raffut ! Vous vous comportez comme des enfants ! Quelle grossière ingratitude ! Tenez-vous vraiment à ce que vos maisons prennent feu ?
    Eh bien, vous ne continuerons pas à moins que vous vous calmiez !
  • Policier 1: Allez, reculez, allez.
    Reculez, s'il vous plaît. Ce secteur est bouclé.
    Désolé, il y a une cérémonie. Cet accès est fermé.
  • Policier 2: Arrêtez de gueuler !
    Silence, là-bas !
    Je vous ai vu, là-bas ! Vous n'avez pas intérêt à faire des embrouilles !
    Du calme !
  • Policier 3: Au diable ! On ne veut pas de vous ici !
    Allez voir ailleurs !
    Déguerpissez.
  • Policier 4: Allez-vous-en.
    Vous ne pouvez pas passer. Circulez.
    Allez, circulez.
ACS Chambre avec vue 4.png

Evie au sommet du Monument

Evie inséra le médaillon de Kenway dans un mécanisme au pied du Monument, ce qui révéla un deuxième mécanisme au sommet. Une fois là-haut, Evie plaça le médaillon à l'endroit prévu et reconnut saint Paul dans le bas-relief ainsi obtenu.

  • Evie: Ça me dit quelque chose.

Evie se rendit à la cathédrale Saint-Paul. Un compartiment secret dans le socle d'une statue s'ouvrit alors, révélant des engrenages marqués de symboles. Evie les assembla correctement, et un vitrail de la lanterne de la cathédrale s'ouvrit alors. À l'intérieur, Evie découvrit une clé.

  • Evie: La clé de la crypte... et du Suaire.

Evie passait le pendentif autour de son cou lorsque Lucy Thorne fit irruption dans la pièce.

  • Thorne: Je crois que ceci m'appartient, miss Frye. Donnez-le-moi.
  • Evie: Vous le voulez pour asseoir votre pouvoir... mais saurez-vous le contrôler ?
  • Thorne: Et pourquoi vouloir le Suaire ? Simplement pour en priver les Templiers. C'est typique des Assassins : détenir le pouvoir de la vie éternelle et avoir peur de s'en servir.
  • Evie: La vie éternelle ? Vous croyez que c'est le secret du Suaire ?
  • Thorne: Ce que je crois ne vous concerne en rien.
ACS Chambre avec vue 14.png

Thorne traversant le vitrail

Evie et Thorne s'affrontèrent. En contrant l'une de ses attaques, Evie poussa Thorne à travers l'un des vitraux et la Templière se rattrapa au collier.

  • Thorne: Vous venez avec moi ?
  • Evie: J'ai d'autres projets.

Le collier lâcha, précipitant la chute de Lucy. Evie se penchant par-dessus le rebord et constata que son adversaire avait disparu.

  • Evie: BON SANG !

Conséquences

Evie découvrit la clé de la crypte renfermant le Suaire, mais Thorne s'en empara.

Galerie


Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard