Fandom

Assassin's Creed

Cette bonne vieille crique

4 647pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion0 Partager

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

AC4icon.png


Cette bonne vieille crique est la représentation virtuelle d'une mémoire génétique d'Edward Kenway, revécue en 2013 par un chercheur d'Abstergo Entertainment à travers l'Animus.

Description

Edward et Kidd explorèrent la crique qu'ils se sont appropriée.

Dialogue

Kidd réveilla Edward à Great Inagua.

  • Edward: Mmh... Ah... Kidd.
  • Kidd: Debout, Kenway.
  • Edward: Thatch est là ?
  • Kidd: Il est parti ce matin sur le galion. Il est persuadé qu'on trouvera comment faire bon usage de cette vieille crique.
  • Edward: Aye. Il a raison. En en fera quelque chose. Il y a assez de place pour y cacher une flotte. Et avec de la bonne volonté, on pourrait tous venir s'y installer. Ma femme se laisserait peut-être même convaincre.
  • Kidd: T'es marié, vraiment ?
  • Edward: Aux yeux de Dieu, je le suis. Mais elle est partie depuis longtemps.
  • Kidd: Peu importe. Parles-en à personne. La plupart de ces pirates n'ont aucun respect pour ceux qui prêtent allégeance à autre chose que le rhum et le pillage.
  • Edward: Sur mon honneur. Dis-moi si tu trouves quelque chose.

Edward retrouva Kidd peu de temps plus tard.

ACIV Cette bonne vieille crique 2.png

Edward et Kidd admirant une statue maya

  • Kidd: Edward ! Par ici ! J'ai trouvé quelque chose ! Il faut que tu voies ça ! Allez, viens !

Ils découvrirent d'anciennes ruines maya.

  • Kidd: Drôle de structure, non ? Venues d'un autre temps.
  • Edward: Qui les a faites, les Mayas ? Ou les Aztèques ?
  • Kidd: T'es doué pour les énigmes, Edward ? Les devinettes, les mystères, tu vois le genre ?
  • Edward: Autant que n'importe qui. Pourquoi ?
  • Kidd: Je crois que t'as un don inné pour ça. Ta façon d'agir et de penser. Ta manière de voir le monde.
  • Edward: Oh, j'en sais trop rien. Tu parles par énigmes, là, j'ai déjà du mal à te suivre.
  • Kidd: Grimpe au sommet de cette chose, tu veux ? Je vais avoir besoin de ton aide. Concentre-toi, fais appel à tous tes sens. Regarde au-delà des ombres et des bruits, au cœur de la matière, jusqu'à ce que tu perçoives une sorte de chatoiement.
  • Edward: Un chatoiement.
  • Kidd: Tu comprends ?
  • Edward: Je crois, oui. J'ai déjà vu des choses semblables. Une lueur, comme la lune sur l'océan. Ah ! Je comprends. Je connais ça. Je le fais depuis mon enfance. C'est comme si j'utilisais tous mes sens à la fois. Voir les bruits et entendre les formes. Quel mélange étonnant.
  • Kidd: Tous les hommes et les femmes de cette Terre ont une forme d'intuition tapie au plus profond de leur être.
  • Edward: J'ai possédé ce sens toute ma vie... Mais je croyais qu'il était lié à ces choses que je vois dans mes rêves.
  • Kidd: La plupart ne le découvrent jamais. Certains ne le révèlent qu'après des années de pratique. Mais pour de rares élus, c'est aussi naturel que de respirer. Ce que tu ressens, c'est la lumière de la Vie. Des choses vivantes d'aujourd'hui et d'hier. Le résidu de la vitalité, désormais dissipée. Les sens d'un homme s'affûtent bien au-delà de ce qu'ils ont à sa naissance. À force de pratique.

Edward déterra une pierre maya.

ACIV Cette bonne vieille crique 3.png

Edward tenant une pierre maya

  • Kidd: T'as un don de la nature, Edward.
  • Edward: C'est plutôt étrange. Ça vaut quelque chose ?
  • Kidd: Pas son poids en sable. Mais si tu les trouves toutes, t'auras droit à quelque chose de grandiose.
  • Edward: Il y en a beaucoup ?
  • Kidd: Quelques dizaines, je crois. Par ici. J'ai autre chose à te montrer. J'ai trouvé autre chose par ici. Je crois que ce secret sera bien plus à ton goût.
  • Edward: Ah, ça, ça ressemble à un mystère.
  • Kidd: Nous y voilà. Qu'en penses-tu ?
  • Edward: Je pense que monsieur du Casse aimait les secrets.
  • Kidd: En effet, et regarde ça : un escalier dont on connaît pas la destination. Où est-ce qu'il mène, d'après toi ?
  • Edward: Compte tenu de la réputation de du Casse, je ne serais pas surpris d'y trouver d'atroces instruments de torture. Une vierge de fer ou une collection de brodequins.
  • Kidd: Ou une poire d'angoisse !

Edward se mit à rire. Ils entrèrent dans un manoir dans lequel ils virent un squelette derrière une grille.

  • Edward: C'est pas une jolie manière de mourir. Mais ça, c'est un bel équipement.
  • Kidd: Essaie la clé que t'as prise à du Casse.
  • Edward: En voilà une. Plus que quatre.
ACIV Cette bonne vieille crique 8.png

Edward et Kidd observant la carte

  • Kidd: Oui. Peut-être que ces quatre Templiers les ont. Tu vois ces noms, ici ? Ils ont été envoyés pour tuer ces quatre cibles.
  • Edward: Bon sang. C'est la carte que j'ai vendue au gouverneur Torres, à La Havane. Elle m'a dit qu'elle indiquait les campements d'Assassins.
  • Kidd: Tu crois pas que tu devrais les avertir, non ? S'il y a encore un cœur qui bat dans ta poitrine ?
  • Edward: C'est dans mes cordes. Surtout si ça me mène aux autres clés.
  • Kidd: S'il n'y a vraiment que ça pour te convaincre.

Edward retrouva Kidd sur les quais.

  • Edward: Tu t'en vas déjà ?
  • Kidd: Je crois que cet endroit est fait pour toi, Edward. Bien davantage que cette tenue.
  • Edward: Oh, qu'est-ce que tu dis... On est des pirates, Kidd. On prend sans demander, on fait selon nos envies. C'est notre seul code !
  • Kidd: Mais ça, ça te va pas. T'es pas cette personne.
  • Edward: Et je suis quoi alors ?
  • Kidd: C'est dur à dire, mon ami. Tout ce que je sais, c'est que t'aimes prendre des risques.
  • Edward: Et l'Observatoire. Je crois que tu en sais bien plus que t'en a dit à Nassau.
  • Kidd: Ah. T'as senti ça, alors ? Retrouve-moi à vingt degrés, trois minutes de latitude Nord, au large des côtes du Yucatán. D'ici quelques semaines, j'aurai quelque chose à te montrer.

Après être remonté à bord du Jackdaw, Adewalé parla à son capitaine.

  • Adewalé: Ahoy, capitaine. On a trouvé un tas de cartes marines, et tout un paquet de registres aux quatre coins du village. On les a tous rangés dans la cabine du capitaine, à bord du Jackdaw. Il y a de bonnes choses.
  • Edward: Des cartes marines et de registres ? Ça pourra nous être utile si on décide de se constituer une flotte.
  • Adewalé: C'est ce que je me suis dit, capitaine. Jettes-y un œil et dis-moi ce que t'en penses.

Edward entra dans la cabine du capitaine et examina les cartes et les registres. De retour à la barre, Adewalé lui adressa la parole.

  • Adewalé: Quel est notre cap, capitaine ? C'est une belle journée pour la piraterie.
  • Edward: Qu'est-ce que t'as en tête ?
  • Adewalé: Je serais ravi de voler dans les plumes de ces maudits Anglais. Et si on peut les détrousser, je vais pas m'en plaindre.
  • Edward: Je croirais entendre un Gallois, Adé.

Adewalé éclata de rire.

  • Adewalé: Et toi, qu'est-ce que tu veux faire ?
  • Edward: Master Kidd a fait allusion à une prise qu'il meurt d'envie de me montrer, vers Tulum. C'est plutôt loin d'ici. Sur la péninsule de Yucatán.
  • Adewalé: Et il va partager avec nous ?
  • Edward: J'en sais rien. Mais ce Kidd a le chic pour me poser des problèmes de conscience. Je ferais mieux d'aller le voir sans tarder.
  • Adewalé: Tant qu'on récolte notre moisson de prises en chemin, l'équipage comprendra. Je vais mettre le cap sur Tulum.

Conséquences

Edward s'appropria la crique, apprit l'existence des stèles maya et des Clés de Templiers. Puis, Adewalé mit le cap vers Tulum, ou l'attendrait Kidd.

Note

Galerie


Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard