Fandom

Assassin's Creed

Caroline Scott

4 647pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion0 Partager

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

AC4icon.pngBFbookicon.png
"Pensez-vous que je me plairais à vivre au sein de cette famille ? Servir mon mari comme si c'était un roi, fermer les yeux sur ses infidélités, entretenir sa maison, hurler sur ses domestiques, choisir bouquets et napperons, m'apprêter pour des visites politiques, prendre le thé, échanger quelques ragots avec les autres épouses… pensez-vous que cette perspective m'enchante ?"
– Caroline à propos de sa demande en mariage par Matthew Hague, 1711

Caroline Scott Kenway (1691 – 1720) était la première épouse du pirate et Assassin Edward Kenway. Ils eurent une fille ensemble, Jennifer Kenway[1].


Biographie

Origines

Fille d'Emmett et Elizabeth Scott, Caroline est née à Bristol en 1691 en Angleterre, dans une famille prospère de marchands et de fonctionnaires. Après avoir reçu de son père une modeste éducation, elle poursuivit ses études par elle-même, lisant chaque fois que ses tâches domestiques lui en laissaient l'occasion.
Partageant son temps entre l'étude et l'aide qu'elle apportait à sa mère dans la gestion de l'affaire familiale, elle devint une jeune femme posée et pleine d'assurance, plus intelligente et instruite que ne l'exigeait sa condition[2].


La rencontre d'Edward

"La balle est dans votre camp, Edward, mais avant de faire un pas vers moi, sachez ceci : jamais une aventure entre nous n'aura l'aval de mon père… mais elle aura la mienne."
– Caroline à Edward, 1711.
Edward Défense Rose.jpg

Caroline au secours d'Edward

Caroline fit la rencontre d'Edward Kenway devant l'Auld Shillelagh, à l'issue d'une altercation avec des ivrognes. Venue chercher une de ses servantes, Rose, elle découvrit Edward qui l'aidait à échapper aux griffes de brutes avinées bien connues à Bristol. Arrivée à dos de cheval, Caroline la cavalière sauva même Edward à la merci des brutes. Puis, reconnaissante, elle accepta de le rencontrer de nouveau, mais sans songer une seconde à une histoire d'amour.

Edward Caroline mariage.jpg

Caroline et Edward juste mariés

Cependant, contre toute attente, l'amour naquit. Edward et Caroline devinrent très proches, tombèrent amoureux au grand dam d'Emmett Scott. Il avait en effet déjà promis sa fille au fils d'un riche responsable de la Compagnie des Indes orientales et exprimait son mécontentement à la moindre occasion. Mais ce fut en vain : Caroline et Edward se marièrent en 1712.

Mais le sentiment de victoire d'Edward s'évanoui aussi vite : il sombra dans de mauvaises pensées à l'idée que son épouse ne puisse pas vivre le même niveau de vie que chez ses parents. Malgré qu'elle assurait être heureuse avec lui, cela ne lui suffit pas et il décida de s'engager comme corsaire dans la Mer des Caraïbes et revenir en homme riche pour offrir une vie plus que décente à son épouse[2].

Fin de vie

"Il lui a refusé les médicaments qui les auraient soignées, elle ou Mme Scott, malade toutes les deux. Mme Scott s'en est remis, mais pas Mme Kenway"
– Rose sur la mort de Caroline, 1723

Quelques mois après le départ d'Edward, Caroline accoucha d'une petite fille qu'elle appela Jennifer. Les années suivantes, son humeur alterna entre grandes joies et chagrin écrasant. Elle avait une magnifique petite fille et une mère attentionnée, mais son père, particulièrement vindicatif, ne la considéra plus jamais comme sa fille.

Au début de 1720, la tragédie la frappa de manière pernicieuse : Caroline tomba malade et dépérit chez ses parents, malgré ses efforts en vue de recouvrer la santé. Emmett Scott, persuadé que la maladie de sa fille était, sinon feinte, du moins due à ses fautes, ne la soutint guère. Hélas, l'affection était bien réelle.
Caroline Scott Kenway mourut en 1720 dans la demeure de ses parents sur Hawkins Lane, à Bristol[2].


Galerie



Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard