Fandom

Assassin's Creed

Boston Tea Party

4 658pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion0 Partager

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

MondeRéel.pngAC3icon.pngFbookicon.png
Cette page concerne l'événement. Vous recherchez peut-être la mémoire "La Tea Party".

La Boston Tea Party fut un acte de révolte politique à l'encontre du gouvernement britannique à Boston, dans le Massachusetts, en réaction au Tea Act de 1773.

L'Assassin Connor Kenway et les Sons of Liberty visaient à couler le thé de la Compagnie anglaise des Indes orientales, la nuit du 16 décembre 1773, pour deux motifs : Connor comptait réduire les ressources financières de William Johnson tandis que les Sons of Liberty espéraient envoyer un message de résistance à l'Angleterre.[1]

Histoire

Mise en place

"Puis nous irons à Griffin's Wharf pour aborder les navires et jeter le thé à la mer. C'est simple, non ?"
– Samuel Adams à Connor, 1773.[src]


Depuis la fin de la Guerre de Sept Ans, le Parlement anglais faisait voter des lois de taxes aux colons américains. Mais celles-ci commençaient à être pesantes pour eux, au point de créer des émeutes[2].

En 1773, le Parlement vota le Tea Act , qui permettait à la Compagnie anglaise des Indes Orientales de vendre leur thé sans taxes, provoquant la ruine des marchands indépendants américains mais faisant le bonheur de William Johnson, une des cibles de l'Assassin Connor Kenway, qui profitait de l'occasion pour se faire des bénéfices.

Il voulait, avec l'argent récolté via ses profits malhonnêtes, acheter les terres des tribus Mohawks. Le Patriote Samuel Adams, avec l'aide des "Sons of Liberty" se déguisèrent en Mohawks pour boycotter les navires transportant le thé pour priver Johnson de ses fonds.[1]

Destruction du thé

"Il vaut mieux pas traîner, hein ?"
– Stéphane à Connor, voyant les soldats arriver.[src]


ACIII La Tea Party 7.png

Connor et Stéphane jetant le thé à la mer

Au total, six navires chargés de thé arrivèrent dans les ports des colonies: un à New York, un à Philadelphie, un à Charlestown, et les trois autres à Boston. Les colons empêchèrent les cargaisons d'être débarquées, et les bateaux durent repartir vers l'Angleterre avec tout leur thé, sauf les navires ancrés à Boston. Le gouverneur Thomas Hutchinson interdit aux bateaux de repartir avant d'avoir déchargé leur cargaison. Le 16 décembre 1773, soixante Bostoniens nommés Les Fils de la liberté grimpèrent à bord des trois navires (le Dartmouth, le Eleanor et le Beaver). Silencieusement, entre 18 et 19 heures ils ouvrirent les tonneaux et jetèrent 342 caisses de thé par dessus bord.

Apprenant la nouvelle, des troupes de soldats britanniques tentèrent de monter à bord des navires afin d'éviter que davantage de thé ne soit jeté à la mer. Néanmoins, Connor les repoussa tout en aidant les Sons of Liberty à lancer le thé par-dessus bord.

Après avoir écarté tous les soldats, la première recrue de Connor, Stéphane Chapheau, lui remit la dernière caisse de thé. L'Assassin la laissa tomber dans la mer tout en regardant dans les yeux William Johnson, Charles Lee et John Pitcairn, qui se tenaient de l'autre côté des quais.

Conséquences

Les Britanniques ne condamnèrent aucun des Sons of Liberty, faute de preuves car déguisés en Mohawks. Ainsi, rien ne fut volé ou détruit intentionnellement, hormis les 45 tonnes de thé, d'une valeur de 10 000 £.

Cette révolte contre le Tea Act est l'origine de la Guerre d'Indépendance.



Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard