Fandom

Assassin's Creed

Boîtes des Précurseurs

4 642pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion2 Share

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

CQELA.pngAC4icon.pngACROicon.pngACCCicon.png



Boîtes des Précurseurs


Les boîtes des Précurseurs ou coffrets des Précurseurs[1] sont d'anciens artefacts conçus par la Première Civilisation capables d'interagir avec d'autres Fragments d'Éden et d'ainsi faire montre de pouvoirs extraordinaires.

Alimentée par un éclair, l'une d'entre elles pouvait déchiffrer la langue des Précurseurs, notamment celle retranscrite dans le manuscrit de Voynich, et de projeter un hologramme de la Terre affichant l'emplacement des temples sismiques.[1]

Une autre boîte, chargée par le Koh-i-Noor, traduisait les écritures murales du site des Précurseurs d'Amritsar et elle aussi de localiser des temples.[2]

Combinées aux Bâtons d'Éden, les boîtes étaient en mesure d'imprimer les mémoires d'un individu dans un autre, comme en 1918, lorsque les souvenirs de Shao Jun se retrouvèrent mêlés à ceux de la grande-duchesse Anastasia Nikolaïevna de Russie.[3]

Exemplaires connus

Coffret d'Ezio Auditore

Renaissance

ACE Shao Jun Ezio Boîte Coffret.png

Ezio confiant son coffret à Shao Jun

Quelque temps avant novembre 1524, une boîte des Précurseurs était en la possession du Mentor italien Ezio Auditore da Firenze dans sa villa, située en Toscane. Puis, dans le but d’aider une Assassin chinoise, Shao Jun, qui avait voyagé pour solliciter les conseils d’Ezio, ce dernier lui confia le coffret.[4]

De retour en Chine, Shao Jun se fit voler la boîte par les Huit Tigres, un groupe infiltré par les Templiers au pouvoir, alors qu'elle était en quête de vengeance. Mais alors qu'elle finit par venir à bout de ses ennemis, le dernier, leur chef Zhang Yong lui affirma que la Boîte était passée entre les mains d'autres Templiers, avant de mourir à son tour. Malgré la victoire de Shao Jun, elle perdit la boîte à jamais.[5]

Arrivée dans les Indes

La boîte tomba entre les mains du Templier britannique Francis Cotton. À sa mort, son successeur, William Sleeman, hérita du coffret et lança en 1841 une campagne visant à localiser des sites des Précurseurs dans les Indes grâce à l'artefact. Pour pouvoir l'activer, il déroba le Koh-I-Noor aux Assassins. Toutefois, son plan fut mis à mal par Arbaaz Mir qui retrouva la trace de l'artefact.

Cependant, après avoir découvert un autre site à Herat, en Afghanistan, et au terme d'une ultime confrontation avec Arbaaz, Sleeman s'échappa avec la boîte, laissant par inadvertance le Koh-I-Noor à son adversaire. Ce dernier confia ensuite le diamant à son confrère Ethan Frye.[2]

Révolution russe

ACCR Fureur rouge 9.jpg

La boîte réagissant à la présence d'un éclat du sceptre impérial

Bien des années plus tard, en 1918, la boîte appartenait au tsar Nicolas II de Russie, retenu, lui sa famille, prisonniers par les Bolcheviks dans la maison Ipatiev d'Iékaterinbourg. Envoyé récupérer l'artefact par la branche russe des Assassins, Nikolaï Orelov se heurta aux Templiers qui avaient infiltré les rangs de l'Armée rouge et convoitaient eux aussi le coffret. Une fois infiltré dans la maison Ipatiev, Orelov assista à l'exécution de la famille impériale mais retrouva à temps la jeune Anastasia pour mettre l'artefact en sécurité.[3]

C'est alors que l'éclat du sceptre impérial qu'Orelov portait en pendentif interagit avec le coffret, et qu'Anastasia fut imprégnée des mémoires de l'Assassin Shao Jun. Subissant comme un effet de transfert, Anastasia hérita à la fois de ses mémoires et de ses compétences. Orelov jugea alors bon d'amener la fille et la boîte en sécurité auprès des Assassins de Moscou.[3]

Arrivés à Moscou, les deux complices allèrent au devant de l'Assassin Sergueï, qui prit la boîte et promit de prendre soin d'Anastasia et de découvrir l'origine de ses maux. En espionnant ses confrères, Nikolaï découvrit que l'état de santé d'Anastasia leur importait peu tant que les secrets du coffret étaient mis au jour, et que la procédure d'extraction des mémoires d'Anastasia et de Shao Jun causeraient vraisemblablement la mort de l'ancienne grande-duchesse. Orelov porta secours à Anastasia, mais laissa la boîte derrière lui, non sans s'être mis la Confrérie à dos.[3]

Coffret de Shay Cormac

Des Caraïbes à la France

Le baroud d'honneur du marquis 7.png

Adewalé confiant la boîte à Bastienne

En 1735, un artefact aux mêmes propriétés était en la possession des Templiers français, qu’ils transportèrent à bord d’un galion à destination de Port-au-Prince. Néanmoins le transport de l’objet fut interrompu, attaqué par l’Assassin Adewalé qui avait intercepté le colis qui contenait la boîte. En juillet 1737, Adewalé la remit à Bastienne Josèphe.[6]

À la fin de l’année 1751, la boîte des Précurseurs ainsi que le manuscrit étaient sous la garde de François Mackandal, Mentor de la Confrérie de Saint-Domingue. Ce dernier découvrit l’emplacement d’un temple près de Port-au-Prince, et y envoya son second, Vendredi. À son insu, la découverte de ce temple donna lieu à un violent séisme qui balaya la ville et ses environs. Après cette tragédie, le Templier Lawrence Washington vola la boîte et le manuscrit du camp de Mackandal et les emporta avec lui en Virginie où des Templiers tentèrent de les étudier afin de savoir comment les utiliser.

ACRO Une maigre victoire 6.png

Shay s'emparant de la boîte

Lawrence fut assassiné en 1752 par un des Assassins de la branche coloniale, Shay Cormac qui était à la recherche de la boîte et du manuscrit qui avaient été respectivement confiés à Samuel Smith et James Wardrop. Après l’obtention de la boîte et de l’assassinat de Smith, Shay confia l’objet à Benjamin Franklin qui était confiant que l’électrification permettrait de l’activer. L’alimentation de l’objet eut lieu avec succès et une vue de la Terre où l’on observait plusieurs sites de Précurseurs fut projetée. L’un d’eux se trouvait à Lisbonne. Après cela, la boite fut confiée à Achilles Davenport, dans le domaine de la base principale des Assassins.

En 1759, Hope Jensen réussit à reproduire l’expérience de Franklin et localisa un autre temple, situé en Arctique. Ensuite, on chargea l’Assassin De la Vérendrye de cacher la boîte hors des colonies, en lieu sûr.

En décembre 1776, la Boîte était en possession des Assassins français. Sachant cela et ayant intégré les rangs des Templiers vingt ans auparavant, Shay se rendit à Versailles avec Franklin, prétextant une réunion d’affaire. Après une réunion dans le palais, les Assassins confièrent l’artefact à leur membre Charles Dorian. Cheminant à l’intérieur, Shay s'approcha de Charles et l’assassina, assurant ainsi la récupération de la boîte des Précurseurs pour l’Ordre.[1]

Temps modernes

ACCR Alvaro Boîte Coffret.jpg

Álvaro Gramática détenant la boîte

Début 2014, les Assassins Harlan Cunningham et Arend Schut volèrent l’artefact d'Amérique à Abstergo Industries, à Rotterdam. L'Équipe Sigma d’Abstergo Industries dirigée par Juhani Otso Berg engagea le combat avec ces Assassins, les obligeant à délaisser la boîte des Précurseurs.[1]

En 2015, Laetitia England chargea Berg de remettre en mains propres la boîte à Álvaro Gramática dans son laboratoire afin qu'il puisse l'utiliser dans le cadre du Projet Phénix.[3]

Galerie


Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard