Fandom

Assassin's Creed

Benjamin Hornigold

4 651pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion0 Partager

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Piraticon.pngTempliers.pngAC4icon.pngACPicon.pngACMicon.pngBFbookicon.png
"Tu avais l'étoffe pour devenir un homme de conviction, mais ton âme est désormais celle d'un tueur. Sans ton maudit courage, il te reste bien peu de choses."
– Benjamin à Edward Kenway.[src]

Benjamin Hornigold (vers 1680 – 1719) fut un pirate anglais de 1715 à 1718.

Il devint le chef officieux des pirates à Nassau et de l'île de New Providence et organisa souvent des raids sur des navires européens avec un autre pirate, Edward Thatch.

Sa carrière de pirate fut relativement courte, de 1713 à 1718. Il obtint un pardon royal et se fit alors chasseur de pirate, et un membre de l'Ordre des Templiers. Il mourut après un naufrage en 1719.


Biographie

Origines

Ben Hornigold est probablement né à Norfolk, en Angleterre. Le début de sa vie est ignoré, mais les premières traces de lui ont trait à ses premiers exploits de pirate dans les Indes occidentales, en 1713-1714. Il forma son compère Edward Thatch, le futur redoutable Barbe-Noire, en devenant son mentor dans la marine.

Il fut l'un des premiers pirates à faire son apparition après la Guerre de Succession d'Espagne, ce qui tend à faire penser qu'il faisait partie des centaines de corsaires que la paix priva de ressources. Comme beaucoup d'autres marins britanniques, Hornigold passa l'essentiel de son existence aux Bahamas, s'installant finalement à Nassau. C'est là qu'il entama sa carrière d'authentique pirate, même s'il continuait à se considérer comme corsaire, du moins les premières années[1].


Piraterie

Navigateur et stratège de talent, Hornigold était dépourvu de la dureté nécessaire pour réussir dans la voie de pirate. Il se refusa ainsi, jusqu'en 1716, à attaquer les navires anglais par loyauté envers son pays natal.

Il forma un de ses compatriotes pirate en 1715 au métier de capitaine, à savoir Edward Kenway, lui apprenant à guider ses hommes dans l'attaque et le pillage de navires.

Il fit un temps partie de la confédération pirate menée par Samuel Bellamy mais en fut exclut en 1716. Puis il rejoignit les Frères de la côte à Nassau[2].

Hornigold continua ses activités de piraterie en 1717 et 1718, cherchant en permanence à améliorer Nassau, la République pirate qu'il avait fondée avec Barbe-Noire. Mais lorsque commencèrent à circuler des rumeurs de pardon accordé par le roi George Ier de Grande-Bretagne à tous les pirates prêts à cesser leurs méfaits et à se retirer, Hornigold, conscient de sa situation, songea à l'accepter. Ceci provoqua la colère de ses plus proches compères, Charles Vane en tête, qui considérait ce pardon comme une lâche reddition.

La situation s'aggrava encore plus quand les maladies atteignirent Nassau. Hornigold et Barbe-Noire cherchaient des remèdes mais Benjamin baissa les bras rapidement, considérant que la République pirate avait échoué et qu'il fallait se rendre à l'évidence[1].


Acceptation du pardon

Le jour décisif arriva : à l'été 1718, le capitaine Woodes Rogers arriva à Nassau à la tête d'une escadre de sept grands voiliers et se déclara gouverneur, au nom du roi. Chargé de débarrasser les Bahamas de tous les pirates, Rogers n'était pas un homme à prendre à la légère. Hornigold, las de défendre une république que personne ne semblait prêt à soutenir, se rendit au gouverneur et accepta le pardon, ainsi que ses amis Josiah Burgess et John Cockram.

ACIV Imagine ma surprise 5.png

Torres Hornigold et Rogers

Dans l'année qui suivit, l'admiration de Benjamin Hornigold envers le capitaine Rogers ne cessa de croître et il servit en tant que corsaire au profit du gouverneur et secrètement au service des Templiers auxquels il prêta allégeance. Il les servit le plus souvent possible, acquérant au passage une renommée dépassant de loin celle qu'il avait pu avoir en tant que pirate. Mais sa chance tourna lorsque ses activités le ramenèrent vers son vieil ami Edward Kenway[1].

Agent Templier

En 1719, Kenway épia une conversation entre Hornigold et Rogers à Kingston, espérant mettre la main sur Laureano Torres, le Grand Maître des Templiers. Mais Hornigold aperçut le Jackdaw, le navire de Kenway dans le port et devina ainsi la présence de l'espion. Les Templiers réussirent à s'échapper cette fois-ci.

Mais quelques mois plus tard, Hornigold retrouva la trace de Kenway en mer et entreprit de le pourchasser mais finalement c'est l'inverse qui se produisit. Hornigold et son navire le Benjamin s'échoua sur l'île de Santanillas. Alors qu'il se croyait hors d'atteinte et entouré de ses hommes, Hornigold se fit assassiner par Kenway[1].


Derniers mots

Edward assassina Hornigold:

  • Hornigold: Tu avais l'étoffe pour devenir un homme de conviction, mais ton âme est désormais celle d'un tueur. Sans ton maudit courage, il te reste bien peu de choses.
  • Edward: Que le diable t'emporte, Ben. Tu as l'âme d'un traître, qui se croit supérieur à ses frères!
  • Hornigold: Oui, et je l'ai prouvé, cent fois! Depuis la chute de Nassau, qu'as-tu fait, toi, si ce n'est semer la mort dans ton sillage?
  • Edward: Tu t'es allié avec la vermine qu'on était censés haïr!
  • 'Hornigold: Non! Ces Templiers sont différents. J'aimerais que tu puisses le voir. Mais si tu poursuis aveuglément sur ce chemin, tu découvriras que tu es le dernier à le suivre! Et qu'il conduit à la potence.

Hornigold mourut.

  • Edward: Peut-être bien. Mais le monde compte désormais un serpent de moins. Et c'est tout ce qui m'importe.


Notes

  • Il est connu pour avoir amassé un butin de soie, de cuivre, de rhum, de sucre et de l'argent avec seulement soixante quinze hommes et trois canoës dans un raid de six mois dans les mers entourant la Floride et Cuba[3].
  • Il était connu comme un pirate "gentleman", n'attaquant pas les navires britanniques et suivait un certain code d'honneur qu'il s'était fixé[1].


Galerie



Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard