Fandom

Assassin's Creed

Bataille de Bunker Hill

4 647pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion0 Partager

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

MondeRéel.pngAC3icon.pngFbookicon.png
Cette page concerne la bataille. Vous recherchez peut-être la mémoire du même nom.
"Alors restez vigilants. Économisez vos munitions. Assurez vos lignes de tir. Et par-dessus tout, soldats, ne tirez pas avant de voir le blanc de leurs yeux."
– Israel Putnam à ses soldats, 1775.[src]

La bataille de Bunker Hill, parfois appelée bataille de Breed's Hill fut l'une des premières batailles de la Guerre d'Indépendance, qui eut lieu le 17 juin 1775.

La bataille tient son nom de Bunker Hill, la colline que convoitaient Britanniques, commandée par le Templier John Pitcairn, et l'Armée continentale, sous les ordres d'Israel Putnam. C'est lors de cette bataille que l'Assassin Connor Kenway assassina le major John Pitcairn dans son propre camp.

Déroulement de la bataille

Prélude

"Je me moque bien de vos excuses, messieurs. Nous devrions nous installer sur Bunker Hill. Breed's Hill est peut-être plus proche de la ville, mais aussi de leurs canons !"
– Le Général Putnam en colère contre ses supérieurs, 1775.[src]


Sur la route de Boston, l'Armée continentale s'installa à proximité de Charlestown, sur les collines de Bunker Hill et Breed's Hill. Malgré avoir donné l'ordre de fortifier Bunker Hill, le général Prescott changea d'avis pour la seconde. Israel Putnam, un autre général, s'opposa à ce choix, car Breed's Hill était à la merci des navires britanniques, et plus facile d'accès.

Les Britanniques bombardèrent alors les lieux, massacrant quelques Patriotes. L'Assassin Connor Kenway, envoyé par Samuel Adams qui lui avait conseillé de faire la connaissance de Putnam, arriva à Breed's Hill alors qu'il prévoyait d'assassiner John Pitcairn, le commandant des troupes britanniques. Malgré un refus catégorique de Putnam, Connor traversa Charlestown en plein bombardement, puis coula à lui seul deux navires ennemis.

Pendant ce temps, William Howe, le commandant britannique, plaça ses hommes sur Moulton's Hill, mais choisit d'attendre des renforts plutôt que de mener l'attaque. Néanmoins, cette erreur donna le temps aux Patriotes de fortifier Breed's Hill.

Combats

"Il semble que la guerre soit sur nous... Une guerre que nous n'avons pas cherchée, ni jamais souhaitée... Et pourquoi l'aurions-nous fait ? Ce sont nos frères que nous tuons. Au nom du devoir ? De l'honneur ? De la liberté et de la justice."
– John Pitcairn à ses soldats, 1775.[src]


Après que Howe ait donné l'assaut, il répartit ses forces, s'attendant à une victoire rapide face aux Américains désorganisés. Connor retourna sur Breed's Hill alors que Putnam donnait son fameux discours dans lequel il dit à ses hommes ne ne tirer "pas avant de voir le blanc de leurs yeux", et vit bientôt que Pitcairn avait établi son camp sur Moulton's Hill, derrière les lignes britanniques. Putnam lui proposa d'attendre que les lignes soient éclaircies avant de traverser le champ de bataille ou de le contourner, mais Connor préféra foncer tête baissée au beau milieu du combat.

L'Armée britannique avait vraisemblablement pris l'avantage par leur discipline et leur organisation exemplaire, et gardaient les troupes continentales à bonne distance. Les plus courageux s'étaient abrités derrière les aspérités du terrain entre chaque série de tirs. L'agitation des combats obligea Connor à traverser le champ de bataille et à infiltrer le camp britannique en escaladant Moulton's Hill. Il s'approcha furtivement de Pitcairn et l'assassina depuis les airs alors que le major était à cheval. Puis, il s'en alla calmement retrouver Putnam.

Les Britanniques battirent en retraite, mais revinrent pour un second assaut. Et a nouveau, les volontaires de Nouvelle-Angleterre décimèrent leurs rangs. Depuis l'autre côté de la rivière Charles, les citoyens de Boston assistaient à la bataille depuis les toits de leurs maisons.

Pour le troisième assaut, les tuniques rouges parvinrent à progresser sur les pentes de Breed's Hill.

Issue

"J'ordonne le repli. Nous perdons trop d'hommes pour si peu, ici."
– Putnam à Connor, 1775.[src]


Hélas, les munitions des miliciens manquaient cruellement et ces derniers se replièrent en désordre, laissant Breed's Hill et Bunker Hill au troupes du roi. Connor informa Putnam de l'arrivée d'une nouvelle menace, et lui remit la lettre prouvant l'existence d'un complot visant à assassiner George Washington.

Le terrain avait été chèrement conquis par le général Howe, bien qu'il ait essuyé de lourdes pertes, environ un millier d'hommes, tandis que les miliciens n'avaient perdu que quatre cents hommes. Cette bataille eut néanmoins comme effet de renforcer considérablement le moral de l'Armée continentale, qui se crut désormais capable de retenir les Anglais à elle seule.

Galerie


Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard