FANDOM


AssassinsACLiconACROiconFbookicon

Baptiste (1725 – 1766) était un apprenti Assassin ainsi qu'un chef vaudou qui quitta les Assassins pour rejoindre les Templiers[1].


Biographie

Premières années

Baptiste est né en 1725 sur une plantation d'esclave à Saint-Domingue. Baptiste était l'un des apprentis Assassins de François Mackandal, au même niveau qu'Agaté et Jeanne, la mère d'Aveline de Grandpré[1].

François Mackendal leur a enseignés comment lire et écrire, et leur a appris le maniement des armes et à la conception de poison. En 1738, Baptiste et Agaté ont rejoint la Confrérie des Assassins et ont échappés à la plantation avec Mackandal, laissant Jeanne derrière eux.

Baptiste et Agaté se sont battus au côté de Mackandal pendant des années, jusqu'à une tentative d'empoisonnement de colons de Saint-Domingue qui échoua et qui abouti à la mort de Mackandal en 1758.

Après la mort de Mackandal, Agaté partit à la recherche de Jeanne, dont il était tombé amoureux. Baptiste, se sentit trahi, et quitta la Confrérie pour former sa propre organisation secrète. Il a adapté les enseignements de Mackandal, mais a aussi développé ces principes.


Imposture

En 1766, il se faisait passer pour son défunt maître François Mackendal, rassemblant plusieurs fidèles initiés et avait pour objectif de rejoindre l'Ordre des Templiers. Mais Agaté, alors l'un des Mentors de la Confrérie des Assassins basé dans le Bayou en Louisiane, chargea son élève Aveline d'enquêter sur cet usurpateur et de l'éliminer.

Alors que Baptiste allait débuter son rituel, Aveline l'affronta en combat singulier et le tua[1].

Perte de son bras

En 1758, à Saint-Domingue, peu après la mort de son mentor Mackandal, Baptiste se coupe le bras à la machette lors d'un rituel vaudou. Alors sous drogues, il assiste à l'hallucination de Mackandal qui le possédera et du Baron Samedi. Par la perte de son bras gauche à l'instar de son mentor, il se fera maintenant passer pour lui.

Note