Fandom

Assassin's Creed

Assassins espagnols

4 645pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion0 Partager

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Assassins.pngACDicon.pngACBicon.pngACRicon.pngACROicon.pngACPLicon.pngACfilm2016icon.png


Les Assassins espagnols constituent la branche de la Confrérie des Assassins basée en Espagne. Elle fut étroitement liée, durant la Renaissance, à la famille royale espagnole et opposée aux inquisiteurs à influence Templière, qui décimèrent les Assassins dans tout le pays.


Histoire

Inquisition

En 1491, Rodrigo Borgia, le Grand Maître de l'Ordre des Templiers, fit croire à Tomás de Torquemada que les Assassins étaient des hérétiques. En conséquence, les inquisiteurs espagnols arrêtèrent et envoyèrent plusieurs Assassins espagnols au bûcher. Luis de Santangel, un Assassin et compagnon de Christophe Colomb, informa par courrier l'Assassin italien Ezio Auditore da Firenze de l'instauration de l'Inquisition, après quoi Ezio fit voile vers l'Espagne.[1]

Le porte-parole des Assassins espagnols, Rafael Sánchez, fit la rencontre d'Ezio et le chargea d'éliminer certains inquisiteurs de haut-rang. Avec l'aide d'autres Assassins espagnols, Ezio porta secours à ses Frères prisonniers, et tua de nombreux inquisiteurs. Il ne parvint pas à assassiner Tomás de Torquemada et plus tard l'épargna, sachant qu'il ne s'agissait pas d'un Templier, mais seulement d'un homme aveuglé par sa foi.[1]

L'Inquisition décima la majorité de la Confrérie espagnole[1], mais elle réussit à tuer Torquemada en 1498[2]. Avec la mort de Santángel, les Assassins perdirent leur seul informateur à la cour d'Espagne. Ezio, désormais chef des Assassins italiens aux côtés de Niccolò Machiavelli, envoya ses recrues réorganiser la branche espagnole.[3][4]

L'influence des Templiers sur la reine Isabelle de Castille inquiétait fortement les Assassins, mais sans de Santángel pour leur apporter les activités de la reine, ils ne savaient pas à quoi s'en tenir. En infiltrant la cour, ils découvrirent que les appartements de Santángel avaient été saccagés, et les œuvres qu'il avait rassemblées, éparpillées. Par chance, ils récupérèrent son journal. Les Templiers avaient pris Santángel pour l'un des leurs, ignorant que jour après jour, il empoisonnait la reine. C'était peut-être une façon de se venger de l'Inquisition et du massacre de sa famille.[3][4]

Après des recherches approfondies, les Assassins apprirent que la reine Isabelle n'était pas au service des Templiers, bien qu'elle servait leurs ambitions. Elle recevait les ambassadeurs de Rome, subissait des menaces et faisait ce qu'ils lui demandaient. Elle avait choisi d'obéir secrètement aux Borgia sans chercher à leur résister, et son emprise sur Manuel Ier de Portugal allait profiter à l'Inquisition.[3][4]

Au vu de l'influence qu'elle avait sur son époux, et parce qu'elle était manipulée par les Borgia, le pouvoir d'Isabelle représentait une menace. Les Assassins utilisèrent le poison de Luis, indétectable et doublèrent la dose. À la fin du mois, Isabelle était mourante, sans savoir quel mal la rongeait.

Vers 1511, les Assassins espagnols reçurent l'aide des Assassins ottomans envoyés par Ezio Auditore depuis Constantinople. Les Assassins espagnols étaient de nouveau confrontés aux inquisiteurs, qui répondaient désormais à Francisco Jiménez de Cisneros. Aidés par les Assassins ottomans, les Espagnols éliminèrent les coupables.[5]


Difficultés dans l'Ère Coloniale

Vers la deuxième moitié du XVIIIe siècle, la Confrérie espagnole s'allia à la Couronne d'Espagne. En 1748, Gaspar Velasquez, un architecte naval, avait élaboré les plans d'un brick pour la flotte de la Confrérie coloniale. Cependant, constatant avec inquiétude une recrudescence d'activités britanniques dans les parages qui, sous des dehors de démonstration de force impérialiste, pourrait en fait être due à l'Ordre des Templiers, les Assassins espagnols choisirent de se concentrer sur des affaires plus mondaines et, de ce fait, exhortèrent la Couronne espagnole à les préparer pour les éventuels conflits qui les attendaient.

Les ébauches furent alors envoyées au Conseil des Assassins de France, considérés comme leurs meilleurs alliés de la Confrérie coloniale en puissance et, en 1749, fut annoncée l'achèvement de l'Aquila.[6]

Membres notables

Alliés


Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard