Fandom

Assassin's Creed

Assassinat (Talal)

4 642pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion0 Share

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

AC1icon.png


Assassinat est la représentation virtuelle d'une mémoire génétique d'Altaïr Ibn-La'Ahad, revécue en 2012 par Desmond Miles à travers l'Animus.

Description

Altaïr se rendit à la barbacane de Jérusalem et entra dans l'entrepôt de Talal. Après avoir éliminé ses sbires, l'Assassin se lança à sa poursuite et l'assassina.

Dialogue

Altaïr entra dans l'entrepôt de Talal, et la porte se referma violemment derrière lui. Lorsqu'il s'avança, une silhouette se déplaça dans l'obscurité.

Talal Assassinat 1.png

Un esclave criant à l'aide dans l'entrepôt

  • Altaïr: Alors, marchand d'esclaves ?
  • Talal: Ne m'appelle pas comme ça. Je ne cherche qu'à les aider. Comme on m'a aidé.
  • Altaïr: Tu penses leur rendre service en les emprisonnant ?
  • Talal: Ils ne sont pas prisonniers. Je garantis leur sécurité, et je prépare leur avenir.
  • Altaïr: Quel avenir ? Une vie de servitude ?
  • Talal: Tu ne sais rien ! Quelle folie de t'avoir fait venir ici ! De penser que tu comprendrais ce que tu y trouverais !
  • Altaïr: Je ne le comprends que trop bien ! Montre-toi !

Une porte s'ouvrit, et Altaïr progressa dans la réserve d'esclaves.

  • Talal: Ah, tu aimerais voir celui qui t'a fait venir jusqu'ici ?
  • Altaïr: Tu déraisonnes ! Personne ne m'a poussé à venir.

Talal éclata de rire.

  • Talal: Vraiment ? Qui t'a ouvert la porte ? Qui t'a dégagé la voie ? As-tu croisé le fer avec un seul de mes hommes ? Non. Si tu es arrivé jusqu'ici, c'est grâce à moi. Alors viens dans la lumière, et je t'accorderai une dernière faveur.

Une trappe s'ouvrit sur le toit, baignant la salle d'un rayon de lumière. Altaïr se plaça au centre de la salle, tandis que Talal sortait de l'ombre.

  • Talal: Voilà, je suis devant toi. Que puis-je faire de plus ?
  • Altaïr: Eh bien descends ! Que nous réglons cette affaire en hommes d'honneur !

Altaïr dégaina son épée, et les gardes de Talal l'encerclèrent.

  • Talal: Pourquoi toujours recourir à la violence ? Il n'y a rien que je puisse faire car tu ne sembles pas vouloir coopérer. Je ne peux pas te laisser ruiner tout mon travail. Une seule solution – tu dois mourir.
AC1 Entrepôt embuscade.png

Altaïr encerclé par les hommes de Talal

Altaïr élimina les hommes de Talal et monta au premier étage de l'entrepôt, alors que Talal était déjà sur le toit. Après l'avoir poursuivi à travers Jérusalem, Altaïr parvint à le rattraper et à l'assassiner.

  • Altaïr: Tu ne peux pas fuir. Partage tes secrets avec moi.
  • Talal: J'ai joué mon rôle. La Fraternité n'a pas besoin de me tuer pour continuer d'exister.
  • Altaïr: Quelle fraternité ?
  • Talal: Al Mualim n'est pas le seul à avoir des vues sur la Terre-Sainte. Je ne t'en apprendrai pas plus.
  • Altaïr: Nous en avons fini. Tu peux demander pardon à ton dieu.
  • Talal: Il nous a abandonnés. Les hommes et les femmes qu'il a délaissées, je les ai pris sous mon aile.
  • Altaïr: Que veux-tu dire ?
  • Talal: Mendiants, catins, drogués, lépreux... Ce ne sont que des esclaves pour toi ? Incapables d'accomplir même des tâches mineures ? Non. Si je les ai enlevés, c'est pour les sauver. Et pourtant, tu nous tuerais tous ! Pour la simple raison qu'on te l'a demandé.
  • Altaïr: Non. Tu profites de la guerre. Toutes ces vies brisées.
  • Talal: Voilà ce que tu penses dans ta grande ignorance. Tu fermes ton esprit. C'est ce que tes semblables font de mieux. Vois-tu l'ironie de la situation ? Non, il me semble que non. Cela viendra.
Talal Assassinat 7.png

Altaïr montrant la plume ensanglantée à Malik

Altaïr sema les hommes de Talal et rentra au Bureau.

  • Malik: Altaïr ! Heureux de te revoir parmi nous ! Comment s'est déroulée ta mission ?
  • Altaïr: Elle est terminée. Talal est mort.
  • Malik: Oh, je sais, je sais. En fait, toute la cité le sait ! As-tu oublié ce que le mot "discrétion" veut dire ?
  • Altaïr: Un bon Assassin doit faire en sorte que ses actes soient connus de tous.
  • Malik: Non ! Un bon Assassin doit garder le contrôle de ce qui l'entoure !
  • Altaïr: Nous pouvons nous quereller sur ces détails, Malik, le fait est que j'ai accompli la tâche qui m'a été confiée par Al Mualim.
  • Malik: Bien. Retourne voir le Vieil Homme, et voyons à qui il donnera raison.
  • Altaïr: Nous sommes au service de la même cause, Malik.

Altaïr quitta le Bureau et chevaucha pour Masyaf, afin d'informer Al Mualim du succès de sa mission.

  • Al Mualim: Entre, Altaïr. Tu es en bonne voie. Trois de tes neuf cibles sont déjà mortes. Je t'en félicite. Mais ne t'endors pas sur tes lauriers. Cela ne fait que commencer.
  • Altaïr: Je suis à vos ordres, Maître.
  • Al Mualim: Hardi par la prise d'Acre, le roi Richard se prépare à faire route au sud, vers Jérusalem. Salah ad-Din ne peut l'ignorer. Il va selon toute évidence rassembler ses troupes devant la citadelle en ruines d'Arsuf.
  • Altaïr: Voulez-vous que je les tue tous les deux, pour mettre un terme à cette guerre avant qu'elle n'éclate ?
  • Al Mualim: Non. Leurs forces se disperseraient, et notre terre serait à la merci de dix mille guerriers sans chef et avides de sang. Il s'écoulera plusieurs jours avant leur affrontement. Tant qu'ils se déplacent, ils ne se battent pas. Autre chose qui nous préoccupe dans l'immédiat - ceux qui gouvernent en leur absence.
  • Altaïr: Nommez-les, et je verserai leur sang.
Talal Assassinat 8.png

Altaïr échangeant avec Al Mualim

  • Al Mualim: Très bien. Abu'l Nuqoud, l'homme le plus riche de Damas, Majd Addin, le régent de Jérusalem, et Guillaume de Montferrat, seigneur d'Acre.
  • Altaïr: Quels sont leurs crimes ?
  • Al Mualim: L'avidité. L'arrogance. Ils ont massacré des innocents. Rends-toi dans leurs cités et mêle-toi à la foule. Ainsi, tu apprendras tous leurs secrets. Ces hommes sont des obstacles à la paix en tout point.
  • Altaïr: Alors ils vont mourir.
  • Al Mualim: Nous te restituons un nouvel objet. Prends-le, et fais-en bon usage. Reviens me moi après chaque mission. Nous devons mieux comprendre leurs intentions.

Al Mualim relâcha trois pigeons voyageurs, un pour chaque ville.

  • Al Mualim: Une dernière chose. Sois prudent. Tes agissements ont dû éveiller l'attention des gardes. Ils seront plus méfiants que par le passé à n'en pas douter.

Si Talal était assassiné avant Garnier de Naplouse, un autre dialogue survenait.

  • Al Mualim: Ta mission est donc achevée ?
  • Altaïr: Le marchand d'esclaves est mort.
  • Al Mualim: Oui, mes oiseaux m'ont prévenu. La guerre est bien détestable. Ils vont tous avoir besoin de soldats. En tuant ces hommes, tu as sauvé de nombreuses vies. Tu as privé les Croisés et les Sarrasins de troupes supplémentaires. Nous vivons une période sombre, où une vie n'a de valeur que si elle rapporte de l'argent.
  • Altaïr: Sa conception était différente. Il disait qu'ils n'étaient pas des esclaves. Qu'il leur venait en aide.
  • Al Mualim: Sais-tu à quoi on peut reconnaître qu'un homme est fou ? 
  • Altaïr: Il parle tout seul ? Il se flagelle ?
  • Al Mualim: Non. Tout simplement, il parle et il agit comme si le Mal n'existait pas.
  • Altaïr: Je ne comprends pas.
  • Al Mualim: Rares sont ceux qui admettent l'existence du Mal. Ils rationalisent. Ils expliquent.
  • Altaïr: Donc, il mentait.
  • Al Mualim: Je te l'affirme, même si je n'étais pas là pour le voir, ou l'entendre. Si j'en crois tes dires, il tentait simplement de justifier ses actes.
  • Altaïr: Je les ai vus. Ceux dont ils voulait faire des esclaves. Ils étaient étranges – vieux, malades ou fous.
  • Al Mualim: Faibles, surtout. Rien de plus simple que de prendre un homme brisé, et d'en faire un soldat. On lui donne ce dont il a été privé, et on lui en promet plus.
  • Altaïr: La tâche n'est pas aisée.
  • Al Mualim: Oui. Et en retour, on obtient une obéissance totale. Sachant tout ce qu'ils ont à perdre, de tels hommes ne trahiraient pas leurs sauveurs.
  • Altaïr: C'est une théorie intéressante.
  • Al Mualim: Tu vois ? J'ai tant de choses à t'apprendre. Tout n'est que tromperie – on trompe les autres, on se trompe soi-même. Apprends à percer les hommes à jour, car sache que rien n'est vrai. Va, poursuis la mission que tu as commencée. Tu gravis un nouvel échelon, et nous te restituons une partie de ton équipement. Je te reverrai quand ta prochaine cible sera morte.

Conséquences

Altaïr assassina Talal, et rentra à Masyaf afin de recevoir ses nouveaux ordres.

Galerie


Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard