Fandom

Assassin's Creed

Ali Al-Ghrabe

4 647pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion0 Partager

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Assassins.pngBDbulleicon.png
Ali Al-Ghrabe-1-.png

Ali Al-Ghrabe

Ali Al-Ghrabe (NC – 1341) était un jeune apprenti Assassin égyptien du XIVe siècle, sous la tutelle du Maître Assassin El Cakr. C'était également un ancêtre de l'Assassin des temps moderne Stella Crow[1]. On ne sait pas grand chose sur Ali, seulement qu'il apprenait sous l'aile de son mentor El Cakr, parcourant avec lui l'Égypte, notamment à la recherche du légendaire Sceptre d'Aset, un artefact de Ceux qui étaient là avant. De nature curieuse, il aime apprendre et surtout dessiner, prouvant ce talent maintes et maintes fois, notamment en redessinant un demi-symbole qui permit à son maître d'identifier les Templiers[1].


Biographie

En 1340, Ali accompagna son maître pour reprendre le Sceptre d'Aset. Après avoir voyagé sur l'île de Philae avec Numa, ils se dirigèrent vers Le Caire, lieu où avait été volé le sceptre.

Sur le bateau, alors que Numa passait son temps à examiner le seul et unique indice, Ali se mit en tête d'examiner un morceau de poignard et découvrit un emblème. Il la dessina et montra son dessin à son maître. Numa reconnut facilement l'emblème des Templiers.


Traque des Templiers

Deux jours plus tard, Numa rendit visite à un Hammam pour collecter des informations sur le sceptre. Dans le même temps, Ali recueillit des informations sur le riche marchand Bachir Al-Djallil.

La nuit tombée, Ali suivit Numa, qui épiait une conversation. Numa se rendit compte qu'Ali le suivait, ce à quoi le jeune homme répondit que Numa lui avait promis de l'emmener avec lui en mission en échange d'informations sur Bachir. A contre-coeur, Numa accepta de prendre le jeune homme avec lui, après qu'Ali lui eut révélé que Bachir était un homme connu pour avoir violé et tué des dizaines de jeunes filles en toute impunité.

En voyant sa cible partir, Numa sauta sur le toit d'une maison et laissa Ali seul, brisant ainsi sa promesse. Numa interrogea Bachir et menaça de le torturer. Sous la pression, le marchand révéla que le Sceptre d'Aset et les Templiers étaient en route pour Karnak. Après avoir obtenu ces informations, Numa, indigné, tua Bachir.


Voyage à Karnak

En 1341, Ali et son maître naviguèrent vers Karnak à la recherche du Sceptre d'Aset. Sur le trajet, les deux hommes discutèrent de l'assassinat du sultan Al-Nasir Muhammad et du rôle que les Templiers avaient joué là-dedans. Ils arrivèrent pendant la nuit près du Temple d'Amum. Alors que les deux marchaient dans un village, Ali remarqua qu'un homme portait une dague arborant la croix des Templiers. Après l'avoir dit à Numa, Ali fit diversion en allumant un feu, pour que Numa puisse chercher le Sceptre sans difficulté.

Mais la diversion ne fut pas suffisante et Numa se retrouva encerclé par des Templiers. Alors qu'il combattait contre eux, Ali vola le sceptre, qui avait été démonté par les Templiers et, après une brève bataille, les deux quittèrent Karnak avec l'artefact en leur possession.


Tragédie au temple d'Edfou

Ali cadavre.jpg

Ali devant la dépouille d'El Cakr

Pendant que son maître était emprisonné au Caire, Ali se chargea de garder le Sceptre au Temple d'Edfou. Lorsqu'El Cakr revint, il plaisanta avec Ali en le voyant jouer avec la boîte contenant les morceaux du Sceptre. Son maître lui conta alors les événements qui s'étaient déroulés au Caire avant de remarquer que le poignet d'Ali était bandé. Le jeune homme raconta qu'il s'était fracturé le poignet en tombant. El Cakr fut vite encerclé par plusieurs Templiers. Il intima son disciple de fuir, mais celui-ci lui révéla que toutes les issues étaient gardées et qu'il ne pouvait pas fuir. Intrigué, El Cakr lui demanda d'où il tenait cette information. Ali lui révéla que les Templiers l'avaient torturé et brisé son poignet pour qu'il les aide à tuer son maître et que, assommé, le jeune homme avait accepté, pour rester en vie[2].

Le chef du groupe se présenta à El Cakr, lui révélant que le Sceptre n'était pas la seule priorité pour les Templiers et que l'Assassin était une épine dans le pied des Templiers. Après avoir baissé sa capuche, le chef des Templiers se révéla être Leila. Elle n'avait aucune haine envers El Cakr et appliquait simplement les ordres. Durant leur affrontement, Leila lui révéla qu'elle avait menti au sujet de sa loyauté envers les Templiers puis elle le poignarda droit au cœur, tuant l'Assassin sur le coup, sous les yeux médusés de son apprenti[2].


Leila tint sa promesse et laissa la vie à Ali s'en aller. Le jeune homme, choqué et meurtri par la disparition de son mentor, et bien qu'il l'avait trahi, était toujours fidèle aux Assassins. Il avait réussi à cacher le sceptre dans son bandage pendant le duel et, quelque temps plus tard, il le jeta dans un puits, près d'Edfou, avec l'intention de communiquer l'endroit aux Assassins pour y revenir ultérieurement. Malheureusement, il mourut quelques semaines plus tard d'une intoxication alimentaire après avoir mangé de la viande avariée. Avant sa mort, il eut un enfant avec une femme inconnue[2].


Notes


Galerie



Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard