Fandom

Assassin's Creed

Ahmad Sofian

4 636pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion0 Share

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Assassins.pngCSbookicon.png
Ahmad Sofian.jpg

Ahmad Sofian se donnant la mort

Ahmad Sofian (inconnue – Août 1176) était un membre de la Confrérie des Assassins du Levant et le père d'Abbas Sofian.

Pendant le siège de Masyaf de 1176, le Mentor des Assassins, Al Mualim, ordonna à Ahmad d'infiltrer le campement des Sarrasins afin de localiser l'emplacement de la tente de leur chef, Salah Al'din. Malgré avoir révélé où se trouvait la tente, il fut capturé et donna de force le nom de l'Assassin -Umar Ibn-La'Ahad- qui avait infiltré la tente de Salah Al'din afin d'y délivrer un message, avant de tuer un noble Sarrasin durant sa fuite. Ahmad devait bientôt mourir lorsqu'il fût décidé qu'Umar prenne sa place. Une fois rentré dans la forteresse, le fils d'Umar, Altaïr, le blâma pour la mort de son père.

Alors qu'il était encore prisonnier des Sarrasins, Ahmad contracta une forte fièvre et se mit à crier le nom d'Umar en pleine nuit, ajoutant à la terrible peine d'Altaïr, qui entendait ses hurlements depuis sa couchette. Plus tard, Ahmad s'introduisit chez Umar, et, devant Altaïr, se suicida. Alors que le cadavre d'Ahmad se vidait de son sang, Altaïr s'en alla informer Al Mualim de ce qui s'était passé. Le Maître ordonna au jeune garçon de ne pas révéler la vérité pour ne pas causer de tort à Abbas et Al Mualim fit croire à tout le monde qu'Ahmad avait fui Masyaf pour toujours pour laver sa honte (en effet chez les Assassins de l'époque, le suicide était banni et considéré comme honteux)

Les rumeurs autour de la mort d'Ahmad éveillèrent pour toujours la colère de son fils Abbas, qui pensait qu'Altaïr bafouait l'honneur de son père en insinuant qu'il s'était suicidé. La haine accumulée par Abbas envers Altaïr culmina en 1225 lorsque le fils d'Ahmad organisa un coup d'État et prit les rênes de la Confrérie.

Note



Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard