Fandom

Assassin's Creed

Ah Tabai

4 640pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion0 Share

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Assassins.pngAC4icon.pngBFbookicon.pngACROicon.png
"Les amis et les ennemis proviennent tout autant de l'intérieur que de l'extérieur. Dans la vie, la seule certitude est celle de la surprise..."
Ah Tabai[src]

Ah Tabai (années 1660 – 1745) était un membre de la Confrérie des Assassins aux XVIIe et XVIIIe siècles et le Mentor de la branche des Assassins Caribéens[1].


Biographie

Jeunesse

Né dans les années 1660 d'une famille d'Assassins Mayas, fils de Bahlam, qui était un Assassin avant lui et avait côtoyé un "Sage" à la fin du XVIIe siècle. Ah Tabai connu lui-même brièvement cet individu nommé Thom Kavanagh alors qu'il n'était qu'un enfant, en 1673, accompagnant son père, et l'aida à préparer son périple vers l'Observatoire. Toute sa jeunesse, Ah Tabai la passa au cœur de la Confrérie. Peu de choses sont connues des décennies suivantes de sa vie.[1]

Ah Tabai eut un fils vers 1705, mais l'enfant mourut avant d'avoir atteint dix ans[1].


Mentor des Assassins Caribéens

Suivant les traces de son père, Ah Tabai devint à son tour un Assassin et gravit au fil se sa vie les échelons pour devenir enfin Mentor, vers 1713. Puis il entreprit d'entretenir des contacts réguliers avec les Assassins des Colonies britanniques, au nord, ceux de différentes régions d'Europe et d'Afrique et ceux de Chine ; il joua aussi un rôle important dans l'ouverture de sa branche de la Confrérie à des hommes et des femmes de toutes professions et conditions, essentiellement des Européens, des Africains et des natifs de la région[1].


Du fait de ses origines mayas et de son vécu, Ah Tabai connaissait les récits et rumeurs relatifs à l'antique Observatoire. Et lorsqu'il entendit parler d'un nouveau "Sage" en 1713, Ah Tabai se lança à sa recherche, estimant que la protection de ce site ancien et mystérieux revenait aux Assassins. Ah Tabai mit à contribution un grand nombre d'Assassins, espérant que leurs réseaux d'espions et d'informateurs le mèneraient vers son objectif. Cependant, au bout de deux ans, il n'avait encore reçu aucune information probante[1].

Avant 1715, Ah Tabai rencontra Mary Read à Spanish Town et en fit son élève. Au début de 1715, un Assassin britannique chevronné du nom de Duncan Walpole arriva au campement d'Ah Tabai, où il fit part de son désir de bénéficier de la formation du Mentor. Ah Tabai trouva la requête étrange mais flatteuse, car Walpole avait déjà atteint une maîtrise auxquels peu d'Assassins étaient parvenus. Il accepta et, après quelques mois d'entraînement intensif, Ah Tabai en vint à considérer Duncan Walpole comme l'un de ses plus estimés collègues[1].

En juin 1715, le Mentor apprit que les Templiers avaient localisé le Sage – un dénommé Bartholomew Roberts – et le détenaient en territoire espagnol, loin au sud. Percevant une occasion de porter un rude coup à ses ennemis, Ah Tabai confia à Duncan Walpole la tâche consistant à rassembler divers Assassins des Indes occidentales et à prendre d'assaut le navire des Templiers chargé d'amener le Sage vers La Havane. Duncan Walpole accepta la mission mais il disparut sans la moindre nouvelle. Ce n'est que quelques jours plus tard, à l'issue de la désastreuse intervention d'Edward Kenway à La Havane qu'Ah Tabai découvrit la portée de la trahison de Walpole, après avoir envoyé d'autres Assassins récupérer le Sage[1].


Rencontre de Kenway

Ah Tabai: "Il semble qu'un autre Sage ait été trouvé et que la course vers l'Observatoire recommence."
Edward: "C'est pour ça qu'on chuchote ?"
Ah Tabai: "Tout est ta faute, capitaine Kenway. Les cartes que tu as vendues aux Templiers les ont conduits droit sur nous. Les agents de deux empires connaissent désormais l'emplacement de nos bases."
–Ah Tabai sermonnant Edward pour son ingérence lors de l'attaque sur Tulum, 1716
Rien n'est vrai 5.png

Edward, Mary et Ah Tabai

Ah Tabai était présent quand Mary Read mena Edward à Tulum en 1716, et demanda des nouvelles de Walpole. Edward avoua avoir tué le pauvre homme dans un affrontement. Toutefois, Ah Tabai n'exprima aucune peine à le savoir mort, mais il réprimanda violemment Edward pour avoir tué les Assassins envoyés récupérer le Sage, et pour avoir inconsciemment offert l'emplacement des Bureaux des Assasins aux Templiers[1].


Mary informa son Mentor qu'Edward possédait "le Sens", et qu'il avait fait la connaissance du Sage, lequel Edward affirma pouvoir reconnaître. Ah Tabai autorisa alors Mary à guider Edward à travers un temple en l'honneur du Sage pour voir si le buste le représentant à l'intérieur ressemblait au Roberts qu'Edward avait rencontré[1].

A leur retour, le village avait été assiégé par des soldats britanniques envoyés par les Templiers. Après qu'Edward ait libéré les Assassins et son propre équipage, Ah Tabai remarqua sa noblesse, mais aussi son arrogance, lui disant qu'il n'avait pas pas gagné le droit de porter la tenue d'Assassin volée sur Walpole. Ah Tabai l'absolut de son comportement à La Havane, mais il ne serait toujours pas le bienvenu à Tulum[1]


Sauvetage et initiations

Ah Tabai: "Et que penses-tu de notre credo ?"
Edward: "Je ne suis sûr de rien. Car si rien n'est vrai, comment croire en quoi que ce soit ? Et si tout est permis... pourquoi ne pas obéir à ses désirs ?"
Ah Tabai: "Oui, pourquoi ?"
Edward: "Peut-être cette idée n'est-elle que le début de la sagesse, et non son aboutissement."
Ah Tabai: "Je vois que l'homme que j'ai rencontré il y a bien longtemps a parcouru un long chemin."
–Edward et Ah Tabai discutant du Credo, 1721

En 1720, Ah Tabai fit le connaissance du quartier-maître d'Edward, Adéwalé, quand celui-ci arriva à Tululm après s'être trouvé obligé d'abandonner son capitaine à Long Bay, en Jamaïque. Désabusé par la République des Pirates de Nassau, Adéwalé recherchait une noble cause pour laquelle se battre et s'adressa alors à Ah Tabai, qui lui apprit les rudiments de la Confrérie des Assassins. Convaincu par ce qu'il avait entendu, Adéwalé rejoignit les Assassins et Ah Tabai le prit sous son aile[1].

Quelques mois plus tard, en 1721, on apprit qu'Edward avait été incarcéré à Port Royal, aux côtés de Mary et d'Anne Bonny. Adéwalé et Ah Tabai mirent au point un plan pour sauver le trio, et le Mentor se rendit personnellement à la prison de Kingston pour exécuter sa mission[1].

Après avoir libéré Edward de son gibet à l'extérieur du fort, il lui garantit sa protection en échange de la libération d'Anne et de Mary. Bien qu'ils aient libéré Anne avec succès, Mary succomba suite à des complication liées à son accouchement, qui avait eu lieu dans l'insalubrité de la prison. Lorsqu'Edward rapporta son corps sans vie à la barque d'Ah Tabai, le Mentor lui rendit sa tenue, déclarant qu'il ne l'avait peut-être pas méritée, mais qu'elle lui allait bien[1].

Après avoir subi les ravages de l'alcool en souhaitant noyer le chagrin de la disparition de Mary, Edward retourna à Tulum selon la volonté d'Adéwalé. Ayant mis un terme à ses nombreux défauts, Edward voulut se racheter auprès d'Ah Tabai, puisque le dernier vœu de Mary était qu'il fasse amende honorable et qu'il devienne un Assassin[1].

Ah Tabai était au courant de la grande reconnaissance de Mary pour Edward. Les deux hommes discutèrent brièvement des principes de la Confrérie, et Edward offrit sa propre vision de la Confrérie. Ah Tabai l'encouragea, en lui disant qu'il avait franchi une grande étape comparé à l'homme qu'il avait rencontré sept ans auparavant[1].

Ils furent interrompus par un assaut espagnol, qu'Edward parvint à repousser. Après le combat, Ah Tabai lui attribua trois cibles: Woodes Rogers, Bartholomew Roberts et le Grand Maitre, Laureano de Torres y Ayala[1].


Conséquences

Ah Tabai: "Rassure-toi, c'est fini. Rendors-toi. Ce lieu doit être scellé et sa clé jetée. Jusqu'à ce qu'un nouveau Sage apparaisse, cette porte demeurera verrouillée."
Edward: "La dernière fois que j'étais ici il y avait des fioles remplies du sang de vieux ancêtres d'après Roberts. Mais elles ont disparu."
Ah Tabai: "Alors il nous appartient de les retrouver. Avant que les Templiers n'en n'aient connaissance. Tu seras utile à notre cause."
–Edward et Ah Tabai après avoir caché le Crâne, 1722

Suite à l'assassinat de Torres dans l'Observatoire en 1722, Ah Tabai félicita Edward avant d'insérer dans la sphère armillaire le Crâne de Cristal qui faisait fonctionner le bâtiment. Selon lui, l'Observatoire devrait rester fermé jusqu'à la découverte d'un nouveau Sage[1].

Edward lui apprit que lorsqu'il y était venu avec Roberts, il y avait vu des centaines de Fioles de sang qui avaient désormais disparu. Il promit à Ah Tabai de l'aider à les retrouver après son retour à Bristol pour enfin revoir sa chère et tendre Caroline. Avec remords, Ah Tabai lui tendit une lettre lui apprenant le décès de cette dernière et l'existence de leur fille, Jennifer Scott[1].

Avant de réunir la famille Scott-Kenway, Edward offrit aux Assassins son Manoir de Great Inagua. Mais Ah Tabai pensait, comme le pensait Altaïr Ibn-La'Ahad, que la Confrérie devrait s'étendre au delà des frontières dans le seul but de protéger les hommes qui y habitaient[1].


Fin de vie

Dans les années 1730, Ah Tabai recruta son dernier élève connu, Achilles Davenport, qu'il envoya dans les colonies britanniques d'Amérique du Nord pour y fonder une branche d'Assassins. Les deux hommes s'écrivirent durant plusieurs années jusqu'à la mort d'Ah Tabai, en 1745[2].

Personnalité et caractéristiques

Né et élevé comme un Assassin, Ah Tabai prenait son rôle très au sérieux, et affichait toujours un calme et une sagesse frappante. Il fit également preuve de patience avec le comportement hautain et arrogant d'Edward. Lorsqu'il évoquait son passé, ce qui arrivait relativement peu souvent, il éludait fréquemment les détails personnels au profit d'abstractions ou de simples indices. Ah Tabai était très fier de son héritage Maya, parlant souvent de son admiration envers l'histoire tragique de son peuple et utilise fréquemment ces références pour illustrer la complexité des relations entre les différentes cultures et religions. Cela l'a amené à accepté dans la Confrérie des gens de tous horizons et religions. Sa grande sagesse amenait les Assassins sous sa tutelle à se référer très souvent à lui. Mais malgré sa sagesse, il était manipulable, faisant toujours confiance à Duncan Walpole après sa trahison[1].

Dévoué à la cause des Assassins, Ah Tabai utilisa à bon escient son héritage Maya. Né et ayant toujours vécu à Tulum, Ah Tabai mena une vie ascétique au sein de la communauté des Assassins. Ses origines mayas lui faisaient connaître toutes sortes de mythes et de légendes propres à sa culture, et de ce fait, il connaissait les mythes relatifs à l'antique Observatoire, pensant qu'il était du devoir des Assassins de le protéger. Tout au long de sa vie, Ah Tabai s'efforça d'adhérer le plus possible aux idéaux prônait des siècles auparavant par le grand Altaïr Ibn-La'Ahad, partageant ses croyances à propos de l'intégration des Assassins dans la société pour mieux la protéger[1].

S'il était stoïque en apparence, Ah Tabai pouvait se montrer attentionné et sensible. Il se souciait profondément des hommes et des femmes sous sa tutelle, et sentit coupable de la perte des Assassins morts lors des attaques subies par Tulum, acceptant finalement de déplacer le quartier général des Assassins à Great Inagua. Il montra une profonde prostration après la mort de Mary Read et seul, escorta difficilement Anne Bonny hors de la prison, en tentant de la rassurer tandis qu'elle accouchait. Ah Tabai était également très indulgent, ayant absous Edward pour sa négligence à La Havane. D'abord méfiant envers le pirate, il le libéra de son gibet sans rien attendre en retour et, reconnaissant de sa sincérité, l'accepta dans la Confrérie[1].

Équipement et capacités

Né au sein de la Confrérie, Ah Tabai était un Assassin très entraîné. Il était très habile en furtivité, se servant de l'environnement luxuriant des Caraïbes pour se cacher et était un adepte de la course libre. Tout au long de sa vie Ah Tabai transmit ses connaissances en formant divers Assassins, dont, parmi les plus notables, Mary Read, Duncan Walpole, Adewalé, Edward Kenway[1] et Achilles Davenport[2].

Même en ayant atteint un âge respectable, Ah Tabai parvint à s'échapper des hommes de Laurens Prins, et en éliminer plusieurs silencieusement tout en ne se faisant pas repérer, au cours d'une attaque sur Tulum. Plus tard, il s'infiltra dans Fort Charles, tout seul, pour libérer Edward et Anne Bonny, avant de s'enfuir sur une barque[1].


Notes

  • Son nom Ah Tabai fait référence au dieu maya de la Chasse, est un mystère et l'on sait très peu de choses sur son enfance et sa jeunesse.
  • Dans la mémoire En mauvaise posture, Ah Tabai peut être vu en rouge avec la Vision d'Aigle. Il est difficile de savoir s'il s'agit d'un bug ou d'un ajout volontaire eu égard aux relations tendues entre Edward et le Mentor à cette époque (peu de temps après qu'Edward ait sans le savoir mis la Confrérie en grave danger).


Galerie


Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard