FANDOM


AssassinsACfilm2016iconFbookicon

Vous êtes sur la page de l'Assassin espagnol. Vous recherchez peut-être Renardo Aguilar ?

Aguilar de Nerha (1455 – 1526) était un Maître Assassin de la Confrérie espagnole des Assassins - dont il en devint plus tard le Mentor[1] - au cours des XVe et XVIe siècles. C'est un ancêtre de Callum Lynch, qui revécut ses souvenirs génétiques en 2016 dans l'Animus, ainsi que de sa mère.

Biographie

Jeunesse

Aguilar de Nerha est né en 1455, fils de deux membres de la Confrérie des Assassins. Ses parents lui apprirent très tôt à se battre, se cacher, à grimper et à sauter comme un Assassin. Pour le jeune Aguilar, tout cela n'était qu'amusement et aventure. Quelques années plus tard, ils lui apprirent leur appartenance à la Confrérie et sa destinée, ainsi que les dures réalités qui se trouvaient être les raisons de son entraînement. Cependant, Aguilar refusa cette idée de ne pas être maître de son destin[2].

Quelques temps plus tard, alors que l'Inquisition avait débutée, ses parents finirent par être arrêtés et jugés par le tribunal inquisiteur, présidé par le Templier Tomás de Torquemada. Puis, jugés hérétiques, ils furent exécutés par les Templiers, dont faisait partie Torquemada. Aguilar s'en voulut, se sentant responsable de leur mort en n'ayant pu les protéger en tant qu'Assassin, destin qu'il avait refusé[2].

D'abord motivé par la vengeance, Aguilar voulut intégrer les rangs des Assassins, mais se heurta à la réticence de la plupart d'entre eux, aux vues de ses motivations personnelles. Finalement, Benedicto, le Mentor de la Confrérie vit plus que cela, en lui, un vrai disciple du Credo et accepta de le former. Par la suite, les autres membres l'acceptèrent également, plus particulièrement Maria, en qui il vit d'abord une sœur bienveillante, puis bien plus, les deux Assassins partageant ensuite une relation intime. La formation que ses parents lui avait dispensée aida grandement Aguilar qui dépassa en capacités certains de ses confrères dans son entraînement par la suite. D'autres aspects de l'entraînement étaient plus difficiles et même Maria ne l'épargnait pas[2].

Enfin vint le jour de l'intronisation officielle d'Aguilar dans la Confrérie, dans leur quartier général, une forteresse en Andalousie, en 1491. Dans la salle de cérémonie, tous se tenaient en cercle autour d'une table. Rappelant l'heure grave, le Mentor expliqua qu'ils devaient à tout prit éviter que le jeune fils du sultan Muhammad XII ne tombe entre les mains de l'Ordre des Templiers, de peur qu'ils l'utilisent comme monnaie d'échange contre la Pomme d'Éden que protégeait le sultan. Après avoir fait jurer Aguilar, Benedicto sectionna l’annulaire de son disciple conformément au rituel ancien des Assassins, puis il se fit offrir ses lames secrètes par Maria qui lui rappela le Credo[3].

Sauvetage du prince

La première mission d'Aguilar, comme l'avait annoncé Benedicto lors de son intronisation, fut d'assurer la sécurité du prince Ahmed de Grenade, fils du sultan, que les Templiers cherchaient à tout prix, afin de s'en servir comme monnaie d'échange contre la Pomme qu'ils savaient en la possession du sultan. Aux côtés de Benedicto, Maria et d'un certain nombre d'autres Assassins, Aguilar tendit une embuscade à un contingent de Templiers mené par Ojeda et Ramirez, dans un petit village andalou où s'était refugié le prince[3].

Aguilar assassina le capitaine Ramirez au début de l'assaut, mais les Assassins furent dépassés. Malgré tout, Aguilar et Maria parvinrent à s'enfuir avec le prince, même s'ils furent rapidement pris en chasse par Ojeda et ses soldats. La poursuite dura un certain temps, jusqu'à ce qu'Aguilar soit cerné par des Templiers[3].

Évasion à Séville

Après leur capture, les Assassins survivants furent emmenés à Séville, où ils furent accusés d'hérésie et condamnés au bûcher par Torquemada. En présence du roi Ferdinand d'Aragon et de la reine Isabelle, Aguilar fut obligé à assister à la mise à feu du bûcher de Benedicto, qui brûla vif. Malgré cela, Aguilar parvint à défaire ses liens et à s'attaquer aux Templiers qui l'entouraient. Il parvint finalement à libérer Maria et les deux Assassins prirent la fuite en empruntant les toits sévillans[3].

À nouveau poursuivis par Ojeda et ses hommes, mais cette fois sur les toits de la ville, les Assassins parcoururent la ville jusqu'à la cathédrale, encore en construction à l'époque. Ils éliminèrent quelques uns de leur poursuivant, puis escaladèrent les échafaudages utilisés pour la construction, puis effectuèrent un Saut de la foi pour disparaître aux yeux des Templiers[3].

Reprise de la Pomme

Le 2 janvier 1492, pressé par l'Assassin italien Ezio Auditore da Firenze – également présent en Espagne au même moment – Muhammad XII livra sa capitale, Grenade, aux forces de Torquemada[4]. Tandis que les hommes de Torquemada pénétraient dans la ville, Aguilar et Maria se frayèrent un chemin jusqu'au palais du sultan, où ils regardèrent, impuissants, le sultan donner, à contrecœur, la Pomme en échange de la vie de son fils, avant de passer à l'action[3].

Créant la confusion en jetant des bombes fumigènes dans la pièce, les deux Assassins éliminèrent rapidement un certain nombre de Templiers, avant qu'Aguilar ne piège Torquemada et lui vole la Pomme. Malheureusement pour l'Assassin, Ojeda était parvenu à maîtriser et à prendre en otage l'amour d'Aguilar, Maria. Ojeda promit de la relâcher si Aguilar rendait la Pomme à Torquemada ; à contrecœur, Aguilar accepta, mais avant qu'il ne pût effectuer quoi que ce soit, Maria s'empala d'elle-même sur la lame d'Ojeda, sacrifiant sa vie pour protéger le Credo et empêcher Aguilar de le trahir[3].

Fou de rage par sa mort, Aguilar se jeta au combat contre Ojeda, mais, malgré une farouche résistance, fut bientôt dépassé par la force incroyable de son adversaire. Ce ne fut qu'une fois à terre qu'Aguilar prit l'ascendant, utilisant la lame secrète de Maria pour tirer un projectile contre son adversaire, qui était alors sur le point de lui porter le coup de grâce. La blessure rendit Ojeda inoffensif et incapable de résister aux assauts d'Aguilar, qui finit par le tuer. Aguilar vengé, mais gravement blessé, fut contraint de s'enfuir par les tunnels courant sous le palais, Torquemada ayant ouvert la porte aux dizaines d'hommes armés des Templiers qui s'empressèrent d'envahir la pièce[3].

Aguilar fut cependant encerclé sur un pont menant à la ville, mais s'enfuit une nouvelle fois en effectuant un saut de la foi dans la rivière, loin en contrebas[3].

Protection de la Pomme et fin de vie

Après les événements de Grenade, Aguilar réalisa que la Pomme ne serait jamais en sécurité en sa possession. Il voyagea jusqu'à Cadix où il chargea Christophe Colomb, un allié des Assassins, de la protéger et de l'emporter jusque dans la tombe[3].

Aguilar continua néanmoins de servir la Confrérie, jusqu'à atteindre le rang de Maître Assassin. Il mourut en 1526[3].

Héritage

Grâce à Aguilar, la Pomme resta cachée aux yeux du monde pendant des siècles, Colomb l'ayant littéralement emporté avec lui dans la tombe. Cependant, en 2016, Abstergo Industries localisa un descendant d'Aguilar, Callum Lynch, et trafiqua son exécution par injection létale afin de pouvoir revivre ses souvenirs génétiques dans l'Animus 4.3. Grâce à ce procédé, Abstergo localisa la Pomme, et elle tomba brièvement dans les mains du maître Templier Alan Rikkin ; qui fut assassiné par Callum quelques jours plus tard[3].

Personnalité et caractéristiques

Aguilar était un membre très dévoué de la Confrérie, déterminé à préserver le libre-arbitre et à combattre les Templiers. Il possédait également une perception très fine des enjeux politiques du XVe siècle, et savait que Tomás de Torquemada et l'Inquisition devaient être arrêtés[3].

Équipement et capacités

Combattant accompli, Aguilar pouvait affronter plusieurs ennemis en même temps, à la fois armé et désarmé, maniant des épées ou des lances avec grand talent. Il démontra également un talent certain à l'archerie, utilisant un arc et des flèches avec efficacité, à la fois à longue et courte porée[3].

Comme beaucoup d'Assassins, Aguilar était entraîné à la course libre, parvenant à se déplacer sur les toits de Séville avec rapidité et créativité, s'échappant à l'intérieur et à l'extérieur de bâtiments, et glissant sur des cordes pour échapper à ses poursuivants. Il maîtrisait également parfaitement le saut de la foi, s'en servant à deux reprises comme moyen de fuite[3].

En termes d'équipement, Aguilar possédait deux lames secrètes, qui étaient ses armes principales, l'une d'elle étant équipée d'un grappin. Il possédait également des couteaux de lancer et des bombes fumigènes. Aguilar portait des bures d'influences maures, ornée de perles et de broderies[3].

Notes

  • L'annulaire droit d'Aguilar a été, selon la tradition, amputé en signe d'engagement dans la Confrérie.
    • En effet, bien que se déroulant après la redécouverte de la lame secrète par Leonardo da Vinci en 1476, le modèle repensé par Altaïr Ibn-La'Ahad n'a vraisemblablement pas encore eu l'occasion de se répandre jusqu'en Espagne.
    • Ce doigt manquant est bel et bien présent sur les premières images promotionnelles du film.
  • Aguilar et son descendant, Callum Lynch, seront tous les deux interprétés par Michael Fassbender dans le long-métrage Assassin's Creed.
  • "Aguilar" est un nom espagnol signifiant "un endroit fréquenté par les aigles".
  • La tenue d'Aguilar est disponible dans le jeu mobile Assassin's Creed: Identity.

Galerie



Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard