Fandom

Assassin's Creed

Agostino Barbarigo

4 645pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion0 Partager

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

MondeRéel.pngAC2icon.pngACPLicon.pngRNbookicon.png

Agostino Barbarigo (vers 1420 – 1501) fut le soixante-quatorzième doge de Venise de 1486 jusqu'à sa mort. C'était un membre de la prestigieuse famille Barbarigo, et le plus jeune frère de Marco Barbarigo.

S'il était au départ allié à la Confrérie des Assassins, étant en cela en contraste avec d'autres membres de sa famille fidèles à l'Ordre des Templiers, il succomba à la corruption durant son dogat pour rallier les Templiers, et fut tué par ses anciens alliés.

Biographie

Le frère Doge

"[Marco] reste tapi au sein du palais ducal pendant que la cité s'effondre, et, ensuite, il croit que quelques explosions fort coûteuses vont permettre à la population d'oublier ses problèmes ?"
– Marco critiquant l'attitude de son frère, 1486[src]


Agostino naquit à Venise en 1420, plus jeune frère de Marco Barbarigo. Si Marco fut gâté dès la naissance et était promis à tous les honneurs, Agostino dut faire ses preuves et travailler dur pour se faire une place dans la haute société vénitienne[1].

Marco rejoignit les Templiers en 1476, puis devint Doge de Venise après que son confrère Templier Carlo Grimaldi eut empoisonné l'ancien Doge Giovanni Mocenigo le 14 septembre 1485. Se sachant traqué par les pires ennemis des Templiers, les Assassins, Marco ne quitta jamais son palais, par peur de mourir, une attitude couarde qui ne manqua pas de susciter le dégoût d'Agostino[1].

Cependant, en tant que Doge de Venise, Marco fut obligé de quitter le palais ducal en 1486, pour célébrer le Carnaval. Les Assassins profitèrent de la situation, et l'Assassin Ezio Auditore da Firenze remporta un Masque d'or qui lui permit d'assister à la réception privée donnée par Marco[1].

Agostino aussi était présent à la fête, et, peu de temps avant que son frère ne soit tuée d'une balle dans le cœur, il discutait avec un homme, critiquant vivement la façon dont Marco gouvernait la ville.

En tant que Doge

Ezio: "C'est un grand honneur pour moi de vous rencontrer, illustrissimo. Mes condoléances pour votre frère."
Agostino: "Paix à son âme. Il s'est laissé corrompre par Borgia, une erreur que je n'ai *pas* l'intention de commettre."
–Agostino peu après la mort de son frère.
ACII Mauvaise surprise 3.png

Agostino parlant aux Assassins.

Après la mort de Marco, en 1486, Agostino rencontra les Assassins Ezio Auditore – meurtrier de son frère, de surcroît – et Antonio de Magianis au Palais de la Soie, qui avait autrefois appartenu à feu son cousin Emilio. Comme sa nomination en tant que Doge n'était pas encore entérinée, Agostino n'avait pas de pouvoir, et il avertit les deux hommes que son cousin Templier, Silvio Barbarigo était retranché dans l'Arsenal, protégé par 200 mercenaires[1].

Il leur expliqua que cela représentait une menace pour son élection en tant que Doge et il les aida à concevoir un plan pour assassiner Silvio. Par la suite, Agostino promit de ne pas commettre les mêmes erreurs que ses proches avaient faits en s'alliant avec Rodrigo Borgia[1].

Grâce à l'assassinat de Silvio par Ezio et, par la même occasion, la libération du quartier du Castello, Agostino fut nommé Doge. Agostino Barbarigo contribua à créer une coalition qui aboutit à expulser d'Italie Charles VIII, alors de France, ce qui permit à Venise de récupérer certains territoires[1].

Malheureusement, ce que le doge gagna d'un côté, il le perdit de l'autre. Venise entra en guerre avec la Turquie en 1499, un conflit qui aboutit à la désastreuse bataille de Zonchio, où les forces navales vénitiennes furent taillées en pièces. Après cette victoire, les Turcs prirent Lépante, Modon et Coron, trois cités situées sur la route de l'Orient[1].

Mort

ACB PL Agostino Barbarigo.jpg

Agostino dans les rues de Venise, quelques jours avant sa mort.

Malgré sa promesse faite aux Assassins, disant qu'il ne tournerait pas le dos à la Confrérie comme son frère avant lui, en 1501, Agostino avait succombé à la corruption et aux Borgia[2].

Quand ils découvrirent cette trahison, les Assassins envoyèrent au Doge quatre lettres de menace, chacune d'entre elles ayant au préalable été saupoudrée d'une petite dose de poison par Tessa Varzi. Une de cette lettre l'avertissait que ses "vieux amis" venaient régler une dette et, pris de panique, Agostino rendit visite à plusieurs usuriers et mercenaires, payant ses dettes et s'excusant pour le retard de paiement[2].

Toutefois, après avoir reçu une nouvelle lettre l'avertissant de "regarder vers le ciel" car celui-ci lui tomberait dessus, Agostino resta cloîtré dans son palais et, pendant deux jours, cria sur les toits. Finalement, il tomba malade – sûrement sous l'effet du poison – et mourut le 20 septembre 1501[2], conscient de ne pas avoir répondu aux attentes qui pesaient sur lui[1].

De plus, après sa mort, les inquisiteurs du Grand Conseil l'accusèrent d'avoir revendu "sous l'escalier qui mène aux prisons" des bouteilles de vin qu'il avait reçues en cadeau, tout cela sans s'acquitter de l'impôt. Agostino fut aussi souvent accusé d'extorsion de fonds et de népotisme[1].

Notes

  • Dans Assassin's Creed: Project Legacy, Agostino est habillé de la même façon que Carlo Grimaldi. Il apparaît aussi considérablement amaigri et ne porte pas le corno ducale (le chapeau du Doge).
  • Le prénom Agostino est une variante italienne du nom Agostinus, grand, vénérable. Cela peut aussi venir du latin augere, à augmenter.


Galerie



  1. 1,0, 1,1, 1,2, 1,3, 1,4, 1,5, 1,6, 1,7 et 1,8 Assassin's Creed II
  2. 2,0, 2,1 et 2,2 Assassin's Creed: Project Legacy

Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard