Fandom

Assassin's Creed

Achilles Davenport

4 647pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion6 Partager

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Assassins.pngAC3icon.pngACROicon.pngACMicon.pngFbookicon.png
"Tu as terminé ton entraînement. Tu as tes objectifs et tes cibles. Tu es désormais un Assassin. Bienvenue dans la Confrérie, Connor."
– Achilles intronisant Connor dans la Confrérie, 1773[src]

Achilles Davenport (vers 1710 – 1781)fut le Mentor de la branche coloniale de la Confrérie des Assassins de 1746 à 1763. D'origine caribéenne et britannique, Achilles permit à la Confrérie coloniale de se renforcer considérablement.

Après une grande purge orchestrée par le rite américain de l'Ordre des Templiers en 1763, la Confrérie fut décimée, et démantelée. Vivant dans la solitude de son domaine décrépi, Achilles perdit foi en la Confrérie jusqu'à sa rencontre avec le jeune Ratonhnhaké:ton, qu'il entreprit de former sur l'insistance du jeune garçon. Achilles passa la fin de sa vie à entraîner le jeune homme, et cette tutelle vit l'améridien jouer un rôle majeur dans la Révolution américaine et l'extermination des Templiers américains[1].

Biographie

Jeunesse

"Tu n'étais qu'un petit marmouset quand je t'ai vu pour la dernière fois, à peine en âge de tenir une vraie arme."
– Rhona Dinsmore dans une lettre à Achilles, 1751[src]

Né aux alentours de 1710 dans les Caraïbes, Achilles fut recruté par la Confrérie des Assassins au milieu des années 1730. Il fut le dernier Assassin entraîné par le légendaire Mentor de la Confrérie caribéenne, Ah Tabai. Pendant sa formation, il fut décrit par Rhona Dinsmore comme un "enfant sérieux". Ce fut également à cette époque qu'Achilles fit la rencontre d'Adewalé, qu'Achilles considéra comme une grande figure et un modèle à suivre[2].

Fondation de la Confrérie coloniale

"Je suis arrivé dans les colonies britanniques, au nord. Bien qu'il m'attriste de ne plus jamais vous revoir ni m'inspirer de vos précieux conseils, il me tarde de relever cet immense défi : fonder une Confrérie qui rivalisera avec celle que vous avez créée à Tulum."
– Achilles dans une lettre à Ah Tabai, 1740[src]

En 1740, Ah Tabai prit la décision d'expédier Achilles dans les Treize Colonies afin d'établir une nouvelle Confrérie en Amérique du Nord. Quand Achilles arriva sur place, il fut particulièrement surpris de découvrir qu'il n'était pas le premier Assassin sur les lieux, ayant rencontré John de la Tour, dont il apprit qu'il était en Amérique sur ordre direct du Conseil des Assassins de France[2].

John fit part à Achilles de son intention de créer un réseau d'informations qui aiderait à identifier toute menace pesant sur les Treize Colonies - qu'elles émanent des Templiers ou d'autres - ainsi que les sites des Précurseurs. Achilles savait pertinemment que les Templiers finiraient par tourner leur attention vers le Nouveau Monde et acquiesça à la création de ce réseau. John et Achilles travaillèrent alors de concert afin de créer une Confrérie, et d'éviter toutes distractions inattendues. Néanmoins, Achilles ne portait pas John dans son cœur, le qualifiant de fumier arrogant[2].

En 1743, Achilles intronisa dans la Confrérie Liam O'Brien, un jeune homme qu'il avait rencontré pour la première fois en 1738, qui devint son premier élève. Grâce à son aide, Achilles put élargir encore un peu plus sa Confrérie en recrutant des hommes et des femmes parmi les colons arpentant la Frontière, au-delà des empires français et espagnols, dont le Chevalier de la Vérendrye, qui rencontra et aida Achilles et Liam lors d'une mission en 1744[2].

La même année, Achilles et John se rendirent jusqu'au Québec afin d'y trouver Mathieu Léveillé un esclave qu'on suspectait de connaître de précieuses informations à propos de la Première Civilisation. Toutefois, les Assassins apprirent que Léveillé était mort de maladie l'année précédente, mais découvrirent aussi que le gouvernement avait arrangé un mariage entre Léveillé et Angélique-Denise, mais la cérémonie n'eut jamais lieu et Angélique fut vendue comme esclave lors d'une enchère. Sur une impulsion, John acheta Angélique, dont on disait que Léveillé lui avait révélé tout ce qu'il savait à propos des Précurseurs. Achilles, séduit par la jeune femme, lui offrit de se choisir un nom, comme premier acte de liberté. Elle choisit de s'appeler Abigail, et rejoignit les deux hommes[2].

En mai 1745, Achilles et Abigail, amourachés l'un de l'autre, accompagnèrent de la Tour à Louisbourg afin de trouver la planque de Nicolas Court, un Hermétiste que John soupçonnait avoir des informations sur des Temples des Précurseurs. Afin d'éviter d'être repéré, Achilles et Abigail se firent passer pour des esclaves appartenant à John, ce qui s'avéra efficace, leur donnant accès à certaines parties interdites de la ville, une stratégie que John approuva. Le subterfuge échauffait les sangs d'Achilles, mais Abigail le rassura et Achilles accepta de coopérer[2].

Malheureusement pour eux, les conflits européens ayant traversé l'océan pour s'établir sur l'autre continent, des troupes britanniques attaquaient Louisbourg. Achilles et John sollicitèrent l'aide du gouvernement français en hâte, mais les Français préférèrent ne pas renforcer Louisbourg, dans la mesure où ils pourraient compenser leurs pertes en négociant un traité ; une stratégie que les Assassins n'apprécièrent pas. N'ayant pas d'autres alternatives, Achilles et John aidèrent à préparer les défenses de la forteresse en prévision de l'attaque à venir, tandis qu'Abigail recherchait activement la cache de Nicolas Court[2].

Le temps ne leur permit pas de préparer les défenses pour le mieux que l'attaque commença, et John confia ses robes d'Assassins à Achilles, sachant pertinemment que les Templiers useraient de cette bataille pour s'implanter en Amérique, avant de lui serrer la main en l'appelant "Mentor" et de s'élancer au combat, se sacrifiant pour laisser le temps à Achilles et Abigail d'accomplir leur mission. Achilles retrouva finalement Abigail, qui avait fini par trouver la planque. Ils ne trouvèrent trace de Nicolas sur place ; seulement un message: "CHERCHEZ LA FEMME DU CIEL". Achilles et Abigail partirent ensuite pour New York, avec la ferme intention d'enfin créer une véritable Confrérie[2].

À la fin de 1745, Ah Tabai expira. Achilles envoya une ultime lettre à son Mentor, le remerciant pour toutes les compétences et les années d'entraînement qu'il lui avait accordé. Achilles jura de lui faire honneur en réalisant la tâche pour laquelle il avait été envoyé, fonder une Confrérie en Amérique[2].

Mentor

"Mes frères et sœurs. Ceci pour vous informer qu'une nouvelle Confrérie est sur le point d'être créée dans le Nouveau Monde. J'ai déjà des alliés parmi les colons anglais et français ainsi que les peuplades indigènes des environs. J'ai envoyé des lettres identiques dans tout le monde connu, car je pense que jour après jour, nous gagnons en unité. Pour espérer réussir, ma Confrérie a besoin d'alliés de tous horizons, tous sexes, toutes races, unis par un même idéal : le Crédo. J'espère pouvoir vous compter parmi eux."
– Lettre d'Achilles, 1746[src]

À partir de 1746, Achilles devint officiellement le Mentor de la Confrérie coloniale, et il semble qu'il était doté d'un don pour le recrutement et l'organisation. Sous sa direction, les Assassins bâtirent un vaste domaine dont ils se servirent comme base d'opérations. La Confrérie prospéra, et l'on trouva bientôt des Assassins dans toutes les colonies, et aux quatre coins de la Frontière. Dans le même temps, Achilles maintint le contact avec divers Assassins à travers le globe, tout en renforçant les liens de la Confrérie avec les tribus iroquoises (en particulier les Mohawks), dont une femme appelée Kaniehtí:io[1]. Il noua aussi des relations avec un activiste du nom de Samuel Adams[3]. Achilles se maria finalement à Abigail, et le couple eut un enfant, Connor Davenport[2].

La Confrérie d'Achilles se portait au mieux, en plus de compter quelques membres influents en son sein, dont le Chevalier de la Vérenderye, qui comptait de puissants alliés au gouvernement français. Alors qu'ils aidaient l'armée française, Achilles et Liam rencontrèrent Kesegowaase, un amérindien Wolastoqiyik. Impressionnés par la fougue et l'ardeur de Kesegowaase, ils l'invitèrent à rejoindre la Confrérie. Il leur fut d'une aide précieuse, recrutant des trappeurs et des guerriers locaux. Achilles fut également en contact avec une jeune femme new-yorkaise du nom de Hope Jensen. Achilles fut passablement impressionné par sa farouche volonté de survivre et ses talents d’escamoteuse et elle fut intronisée dans la Confrérie en 1747. Achilles lui ordonna de monter un réseau à New York, et elle eut tôt fait de contrôler l’essentiel du crime organisé new-yorkais[2].

La même année, Achilles fut présenta à Shay Cormac par Liam. Shay était un ami d'enfance de ce dernier, qui était tombé bien bas après la disparition de son père en mer. Achilles proposa à Cormac d'intégrer la Confrérie grâce à sa connaissance de la navigation et sa capacité à tenir la barre, et il fut entraîné durant les quatre années suivantes. En 1748, Achilles essaya de s'offrir les services de Maria van Antwerpen, mais elle déclina l'offre, rappelant au Mentor ses obligations avec l'armée néerlandaise[2].

En 1749, Achilles fut informé par le conseil des Assassins français de la fin du chantier de l'Aquila, un navire qui devait servir de figure de proue pour la marine des Assassins. L'année suivante, alors qu'Achilles naviguait, il sauva la vie d'un capitaine, Robert Faulkner qui, pour prouver sa gratitude, rejoignit la Confrérie et aida à la création d'une voie maritime pour relier la Confrérie coloniale à l'Europe[2].

À la recherche des temples

Shay: Achilles, nous sommes déjà responsables d'avoir tué des innocents et détruit des villes entières. Ce pouvoir nous aveugle. Cela doit cesser.
Achilles: Je ne te laisserai pas détruire tout ce que nous avons bâti !
–Shay et Achilles se disputant sur les principes de la Confrérie, 1756

En 1751, Achilles reçut une lettre de Rhona Dinsmore, qu'il avait connu des années auparavant lors de son entraînement aux Caraïbes. Rhona l'informa de la situation à La Havane, ainsi qu'elle avait été chargée de récupérer d'anciennes cartes de la Péninsule de Yucatán. Malheureusement, elle s'était laissé séduire par le Templier Rafael Joaquín de Ferrer, qui avait pris possession des cartes. Elle lui demanda alors de faire tout son possible, s'il croiser Rafael, pour le tuer[2].

ACRO Leçons et révélations 1.png

Achilles accueillant Adewalé

À cette époque, les Assassins venaient d'acquérir le Manuscrit de Voynich qui, conjugué à la Boîte des Précurseurs, leur permit de localiser plusieurs temples de la Première Civilisation. Malheureusement, la boîte avait été perdue durant le Séisme de 1751 à Port-au-Prince. En 1752, Adewalé, un membre de la branche Caribéenne des Assassins, rendit visite à Achilles, afin de récupérer des provisions pour les survivants de la catastrophe de Port-au-Prince qui eut lieu un an auparavant[2].

Les deux hommes discutèrent également de l'avancement des recherches de François Mackandal. Adewalé informa Achilles que l'homme envoyé par Mackandal récupérer l'artefact à Haïti n'était pas revenu. Après le départ d'Adewalé, Achilles confia la tâche de rechercher les temples des Précurseurs à un de ses brillants élèves, Shay Cormac[2].

En 1753, Achilles intronisa Robert Faulkner dans la Confrérie, et lui confia le statut de quartier-maître de l'Aquila. L'année suivante, Abigail et Connor décédèrent tragiquement de la fière typhoïde. Achilles fut accablé de chagrin, mais continua à diriger la Confrérie[2].

Shay permit aux Assassins de localiser un temple à Lisbonne, capitale du Portugal, un pays d'Europe occidentale. Shay fit voile jusqu'à la capitale portugaise, où il découvrit que ces temples n'étaient pas de simples entrepôts pour des Fragments d'Eden, mais des Arbres d'Éden destinés à maintenir le monde intact qui, si l'équilibre se voyait bousculé, pouvait produire une activité sismique intense capable de détruire des villes entières. Shay le découvrit à ses dépends en provoquant par mégarde le Séisme de Lisbonne, qui fit d'innombrables victimes[2].

ACRO Libre-arbitre 9.png

Achilles se battant contre Shay

Une fois de retour au Domaine Davenport, Shay tint Achilles pour responsable de la mort des lisboètes lors du tremblement de terre et lui révéla le véritable but de ces temples. Achilles refusa de croire Shay et les deux hommes eurent une violente altercation. Achilles donna alors l'ordre de faire sortir Shay du bâtiment et qu'il se calme dehors.. Déterminé à empêcher que de nouvelles vies et villes soient ravagés à cause de son mentor, Shay s'empara du manuscrit et fut poursuivi par les Assassins. Il finit par prendre une balle dans l'épaule et fut laissé pour mort après une terrible chute dans l'océan. Les Assassins pensèrent le manuscrit perdu et Shay mort[2].

Mais, sans que les Assassins le sachent, Shay fut recueilli et formé par le Templier britannique George Monro et le désormais ancien Assassin commença à traquer ses anciens frères, tandis que ceux-ci se lancèrent à la recherche du manuscrit[2].

Décimation des Assassins

Haytham: N'oublie jamais ce qui s'est passé ici.
Achilles: Je n'oublierai pas. Mais le monde l'oubliera.
–Haytham et Achilles, après que le premier eut tiré dans la jambe d'Achilles, 1760

Après la mort des principaux Assassins aux mains de Shay, Achille ainsi que Liam O'Brien étaient les seuls Assassins de haut rang encore en vie en mars 1760. Les deux hommes localisèrent un autre temple situé dans l'Arctique et mirent le cap vers la région glaciale mais ils furent poursuivit par Haytham Kenway, le Grand Maître de l'Ordre du Rite Colonial.

Lorsqu'ils atteignirent le cœur du temple, Achilles réalisa que les monuments des Précurseurs ne contenaient pas de Pommes d'Eden et que Shay avait raison. Ce dernier avait également poursuivi Achille et Liam. Shay et Liam se disputèrent, le second voulant tirer sur le premier. Achilles essaya d'empêcher le coup de feu, mais brisa l'artefact et provoqua un nouveau séisme.

ACRO Non nobis Domine 17.png

Haytham tirant dans le genou d'Achilles.

Achilles s'échappa du temple tandis que Liam y mourut. Il fut contraint de se battre contre Haytham et fut vaincu par le Templier. Alors qu'Haytham était sur le point de tuer Achilles, Shay s'interposa et implora Haytham d'épargner la vie d'Achilles, car il ne lui restait plus rien. À contre-cœur, Haytham accepta, mais logea une balle dans le genou du Mentor, le rendant infirme à vie[2]. Honteux, sans famille ni Confrérie, Achilles regagna son Domaine, où il passa les neuf années suivantes reclus, coupé du monde[1].


Rencontre avec Connor

"Le monde évolue, petit. Suis son exemple !"
– Achilles à Ratonhnhaké:ton, 1769[src]
Rencontre Achilles Connor.png

Achilles rencontrant Ratonhnhaké:ton

En 1769, Achilles reçut la visite Ratonhnhaké:ton, un jeune Kanien'kehá:ka qui souhaitait être formé au Credo des Assassins. Achille refusa froidement, en lui demandant de quitter ses terres. Mais Ratonhnhaké:ton s’obstina et campa dans les écuries du manoir. Le lendemain, le jeune Mohawk frappa de nouveaux à la porte d'Achilles pour lui demander de le former. Le vieil Assassin refusa de nouveau, hurlant à Ratonhnhaké:ton de partir, ce qui l'encouragea à contourner le manoir et passer par le balcon. Achilles ouvrit à l'amérindien, s'approcha de lui et le mit à terre, en lui conseillant de renoncer à son idée de devenir Assassin ou il finirait par mourir[1].

Après ces échecs répétés, Ratonhnhaké:ton retourna dans les écuries. Pendant la nuit, il rencontra des mercenaires ayant l'intention de voler Achilles. Ratonhnhaké:ton engagea le combat et réussi à tuer plusieurs hommes avant d'être projeté à terre. Heureusement, Achille sauva le garçon en tuant furtivement les voleurs restants. Après avoir demandé à Ratonhnhaké:ton de se débarrasser des corps, Achille invita l'indien dans le manoir, où Ratonhnhaké:ton expliqua qu'il avait été guidé par les esprits pour trouver Achille. Achille lui raconta alors la nature de la guerre entre la Confrérie des Assassins et l'Ordre des Templiers[1].

Achilles présentant les cible Templiers.png

Achilles montrant les cible Templiers à Ratonhnhaké:ton

Au sous-sol, Achille montra les portraits des conspirateurs Templiers opérant dans les Colonies: William Johnson, John Pitcairn, Thomas Hickey, Benjamin Church, Nicholas Biddle, Charles Lee et le Grand Maître Haytham Kenway, qui était aussi le père de Ratonhnhaké:ton. Achille consentit à le former dans le but d'éliminer les Templiers qui avaient pour objectif d'avoir la main mise sur les Colonies[1].

Rénovation du Domaine

" Cette foule est prête à exploser. On ne peut pas le laisser faire."
– Achilles juste avant le massacre de Boston, 1770[src]
Connor et Achilles à Boston.png

Achilles et Connor à Boston

Après six mois de formation physique et mentale, Ratonhnhaké:ton accompagna Achilles à Boston afin de rassembler les matériaux pour les rénovations du manoir. Avant d'envoyer Ratonhnhaké:ton chercher les articles, Achilles lui donna le nom de Connor afin de mieux se fondre dans la société. Connor n'était autre que le nom de son fils décédé[1].

Une fois les emplettes réglées, Achille et Connor furent témoins du Massacre de Boston, orchestré par Haytham et Charles Lee. Connor essaya d'empêcher le massacre, mais passa pour l'homme responsable des tirs dans la foule[1].

Connor réussit à fuir Boston et rejoindre le domaine grâce à Samuel Adams. Ce membres des Sons of Liberty apprit à Connor comment faire baisser sa notoriété en enlevant les avis de recherches, soudoyant les imprimeurs ou les crieurs publics[1].

Connor devenant Assassin.png

Achilles initiant Connor dans la Confrérie

Achilles et Connor continuèrent à restaurer le domaine. Après six nouveaux mois de formation et d'étude de l'Assassin et de sur l'histoire des Templiers, l'Aquila fut réparé et prêt à mettre les voiles. Après avoir été formé à l'art nautique par Robert Faulkner, Connor retourna au manoir. Achilles le mena dans le sous-sol pour lui donner la tenue d'Assassin[1].

Bien qu'Achilles ait admis que l'Ordre avait l'habitude de faire une cérémonie pour l'entrée d'un nouveaux membre, ni lui ni Connor n'ont semblé vouloir réaliser cette formalité. Au lieu de cela, après que Connor ait revêtu la tenue, Achilles l'accueilli verbalement dans la Confrérie[1].


Traque de William Johnson

"Prudence, Connor. Ces gens sont très puissants."
– Achilles avertissant Connor, 1773
ACIII Sur la piste de Johnson 1.png

Achilles et sa dague à corde

Connor, désormais membre de la confrérie, ne cessa d'apprendre. Un jour Achilles lui montra la Dague à corde, une arme mise au point par Shao Jun[1].

Ce même jour plus tard un ami proche de Connor Kanen'tó:kon vint le voir au domaine pour lui révéler les intention de William Johnson qui était d'acheter leur village et leur demander de partir. Connor outragé qualifia ce geste de vol. Achilles avertit son élève, lui rappelant que les Templiers sont toujours des hommes puissants. Connor rétorqua qu'il n'avait pas d'autre choix, comme il avait promit de protéger son peuple et ces terre sacrées. À contre-cœur, Achilles le chargea de retrouver Samuel Adams à Boston. Symbole du début de sa traque pour tuer tous les templiers, Connor planta une hache à l'entré du manoir pour signifier le début d'une guerre[1].

Lorsque Connor partit, il rencontra par hasard une femme blessée nommée Myriam. Connor l'a ramena vers le manoir afin qu'Achilles puisse la soigner. Myriam lui expliqua la présence de braconnier dans le domaine et que c'était l'un d'eux qui l'avait blessé. Connor promis d'aller s'en occuper mais avant Achilles lui conseilla d'utiliser la dague à corde qu'il lui venait de lui donner, afin de ce familiariser avec cette nouvelle arme. Après avoir tué tous les braconniers du Domaine, Achille donna son accord pour donner un morceau de terre à Myriam afin qu'elle puisse vivre et chassé dans le Domaine[1].

Par la suite Connor est revenu à Boston et a détruit une cargaison de thé britannique que Johnson et le Templiers faisait passer en contrebande pour profiter de la taxation. Connor avait cru, naïvement, que ceci arrêterait les Templiers; cependant, Achille conseilla à Connor de ne pas sous-estimer les ressources des Templiers. Six mois plus tard, Connor parvint à assassiner Johnson, éliminant de la sorte la menace qui planait sur son village[1].


Durant la Révolution

"Oui, c'est un début. Mais pour nous libérer de l'influence des Templiers, tu vas devoir tous les tuer. Même ton père."
– Achilles après l'assassinat de Johnson, 1775
ACIII La chevauchée de minuit 2.png

Connor et Achilles réfléchissant à leurs futurs projets

En 1775, un courrier fut adressé à Connor, envoyé par Paul Revere, celui-ci lui demandant son aide. Connor dans un premier temps déclina la requête, ne se considérant pas concerné par la lutte des Patriotes, cependant, Achilles recommanda vivement à Connor d'y aller, puisqu'il aurait peut-être besoin de leur aide pour assassiner John Pitcairn, un commandant britannique et membres des Templiers[1].

Un peu plus tard, Achilles demanda à Connor de récupérer une tenue cachés dans une caverne du Domaine, étant donné qu'Achilles était trop vieux pour aller la récupérer lui-même. Connor a réussi, auquel Achilles lui expliqua que cette tenue appartenait au premier Assassin présent dans les colonies, John de la Tour[1].

Par la suite Connor rejoignit les Patriotes et se battit à leur côté durant les Batailles à Lexington et de Concord et réussit à assassiner Pitcairn pendant la Bataille de Bunker Hill. Avec la mort de Pitcairn, Connor découvrit un complot des Templiers pour assassiner George Washington[1].

Protection de Washington

"N'est-ce pas aussi ta cause ? De protéger ton peuple ? Tu mènes le même combat que les Colons. En les aidant, tu aides aussi ta tribu."
– Achilles à Connor, 1776
ACIII Exécution publique 8.png

Achilles rendit son tomahawk à Connor

Connor retourna par la suite au Domaine, où Achille lui présenta Benjamin Tallmadge, un allié des Assassin. Connor voyagea avec lui jusqu'à New York pour assassiner Thomas Hickey, le cerveau du complot visant Washington. Cependant, Connor se fît emprisonné, accusé par Hickey de tentative de meurtre sur Washington et condamné à mort[1].

Pendant son incarcération et en attendant son exécution, Achilles et les autres recrues Assassins voyagèrent jusqu'à New York afin de préparer sa libération. Alors qu'il allait vers échafaud, Achille réussit à s'approcher de son disciple en se mêlant à la foule, et lui rappela qu'il avait toujours des alliés qui n'avaient besoin que d'un signal. Une recrue coupa alors la corde et Achille remit à Connor son tomahawk au-dessous de l’échafaud. Connor réussit dans la confusion et la panique qui régnait a assassiner Hickey, sauvant ainsi la vie de Washington[1].

Par la suite, Achilles et Connor se rendirent à Philadelphie, où ce dernier fut témoin de la signature de la Déclaration d'Indépendance et rencontra pour la première fois le général Washington. En marchant dans Independence Hall, Achilles confia à Connor qu'il était impressionné par ses accomplissements jusqu'ici. Cependant, il dissuada le jeune Assassin de révéler l’existence des Templiers à Washington, ce qui pourrai nuire à l'objectif des Patriotes qui était la liberté[1].

Alliance entre Connor et Haytham

"Tu as hâte de sauver le monde, petit, prends garde à ne pas le détruire !"
– Achilles avertissant Connor, 1778

Achilles et Connor s'éloignèrent l'un de l'autre au cours des mois suivants, n'étant pas d'accord sur des lignes de conduite. Tandis que Connor croyait qu'il devrait dire à Washington la vérité sur les complots des Templiers, Achille proposait l'opposée, pensant que dire la vérité mettrait en danger Washington et la vie de ses hommes[1].

ACIII Approvisionnement manquant 1.png

Connor se disputant avec Achilles

Le point de rupture entre les deux hommes eut lieu ) l'hiver 1777. Connor avait décidé d'avertir Washington. Achilles lui fit la leçon, lui rappelant que les Assassins devaient être dissimulés pour protéger les autres. À son tour, Connor critiqua l'inaction d'Achilles pour un Mentor et même le blâma de laisser tomber la Confrérie, permettant ainsi aux Templiers de dominer les Colonies. Achilles, de son côté déplora les actions de son disciple.

Connor continuea à traquer Benjamin Church pour récupérer les armes et les provisions volées à Washington. Après qu'il soit retourné au Domaine, il fit ses excuses à Achilles, précisant que ses paroles n'étaient pas fondées. Mais Achilles admis qu'il avait laissé tomber la Confrérie.

Connor lui révéla aussi qu'il avait rencontré son père et, malgré leurs différences, avait cru qu'une alliance pour une paix était possible[1].

Derniers jours

"Tant que cette vipère vivra, nous serons en danger. Et il en va de même pour ton père. Quand tu es arrvé ici, tu as compris que cela été nécessaire. Et tu as juré de le faire. Sinon pour la Confrérie, du moins pour ton peuple et tous ceux que menacent les Templiers."
– Achilles avant la bataille de la Chesapeake, 1781
ACIII La bataille de la Chesapeake 1.png

Connor tentant de convaincre Achilles du bon caractère d'Haytham

Jusqu'en 1781, Achilles s’affaiblit à cause de l'âge, devenant grabataire. Connor lui expliqua que Charles Lee avait été déshonoré, mais que Washington l'avait épargné. Achilles déclara que Lee et Haytham devaient mourir, malgré l'insistance de Connor, convaincu qu'il pouvait former une alliance avec son père. Cependant, Achilles l'avertit de ne pas se faire dominer par ses émotions[1].

Après le Grand incendie de New York, Achilles demanda à Connor de récupérer une peinture cachée le représentant lui, sa femme et son fils dans les décombres de sa maison à New York. Connor la ramena au domaine, mais Achilles refusa qu'on l'accroche sur le mur[1].

Mort

"Je suis heureux de t'avoir connu, et je me réjouis de savoir que tu vas guider ce pays et ses habitants vers des jours meilleurs. Ton frère à jamais. Achilles."
– Les derniers mots d'Achilles, dans une lettre adressée à Connor
ACIII Héritage 5.png

Les habitants du Domaine assistant aux funérailles d'Achilles

Achilles décéda paisiblement dans son sommeil en 1781. Quand Connor découvrit le corps inanimé de son vieux Mentor, il y récupéra une note lui étant adressée écrite par Achilles. Dans la note, ce dernier s'excusait de ne pas lui avoir dit au revoir correctement mais le remercia, exprimant sa fierté et sa gratitude dans le développement du Domaine[1].

Les obsèques se tinrent sur la colline, derrière le manoir dominant la mer, à côté des pierres tombales de sa femme et de son fils. Tous les habitants du domaine assistèrent aux funérailles. Tandis qu'ils posèrent des roses sur le cercueil, enveloppé du drapeau du Domaine Davenport, Connor y plaça une plume, symbolisant le lien qu'il partageait comme étant membre de la Confrérie des Assassins[1].

Connor hérita de la tenue d'Achilles, ainsi que du manoir et de tous ses biens[1].

Personnalité et caractéristiques

"Laisse-moi te dire une chose, Connor. La vie n'est pas un conte de fée et il n'y a jamais de fin heureuse!"
Achilles Davenport à Connor Kenway[src]
ACIII Un rustre 4.png

Achilles faisant prendre conscience à Ratonhnhaké:ton des conséquences de sa décision

Depuis son enfance, Achilles est connu pour avoir une attitude sérieuse. Ce trait de caractère lui vient sans doute de son Mentor, Ah Tabai dont les sages enseignements eurent de l'effet sur lui. Ce fut ses compétences et sa foi en la Confrérie qui persuada Ah Tabai de l'envoyer dans les Colonies. Achilles alla jusqu'à remercier son Mentor, peu avant la mort de ce dernier, pour tout le temps qu'il lui avait consacré[2].

Quand il dirigeait la Confrérie coloniale, la foi d'Achilles en la Confrérie était telle qu'il refusait de voir les failles de la cause, refusant d'écouter les conseils pourtant pleins de sens de Shay Cormac à propos des sites des Précurseurs. Il finit toutefois par se rendre compte que Shay avait raison, et qu'il en savait plus que lui, les sacrifices concédés par les Assassins ayant été réalisés en vain[2]. On peut supposer que le cynisme dont il fit parfois preuve envers Connor est né en partie à cause du fait qu'il se reconnut en le jeune homme plein de fougue, tel qu'il avait été dans ses jeunes années[1].

Après avoir perdu sa famille et sa Confrérie, Achilles perdit toute volonté de combattre, et devint fataliste sur la Confrérie. Les nombreuses désillusions qu'il avait subi l'avait vidé de tout espoir. Lors de sa première rencontre avec Ratonhnahké:ton, Achilles se montra froid, rustre, décourageant et corrigeant sans cesse le jeune homme fougueux[1].

Connor avait une vision très romancée, et naïve de la Confrérie et de sa mission, pensant que la destruction des Templiers amènerait la liberté et la paix à toute l'humanité. Cela contrastait beaucoup avec la vision beaucoup plus cynique, mais cruellement rationnelle d'Achilles. De fait, Achilles sermonna souvent le jeune Connor, lui disant que sa pensée idéaliste pouvait représenter un danger. La plupart du temps, Connor n'était évidemment pas d'accord, et les deux se disputèrent souvent, l'un accusant l'autre. À une occasion, Achilles avertit Connor qu'en voulant sauver le monde, il pourrait le détruire[1], référence à ses propres échecs alors qu'il cherchait les sites des Précurseurs, ce qui avait causé la mort de trop nombreuses personnes[2].

Achilles n'était toutefois pas dépourvu de cœur. Il se souciait vraiment de Connor, qu'il considérait comme son propre fils, et était fier de ses réalisations ; tant et si bien que Connor en vint à voir Achille en la figure paternelle qui lui manquait. Au fils des années, Achilles vit le Domaine renaître et prospérer, en une communauté aimante, ce qui lui redonna de l'espoir pour le futur de la nation[1].

Équipement et compétences

Entraîné par Ah Tabai, Achilles fut un Maître Assassin aguerri, doué en furtivité, à l'escrime, au combat à mains nues, tout comme à la course libre, au vol et au crochetage de serrure. Achilles possédait également des connaissances certaines dans la cicatrisation et la cautérisation des plaies, ce qui fut prouvé lorsqu'il aida Myriam après que celle-ci eût été attaquée par les braconniers. Son intelligence et son don pour l'organisation permirent l'accroissement de la Confrérie coloniale, à tel point qu'elle couvrît l'ensemble de la Frontière. Achilles fut alors respectueusement élevé au rang de Mentor. Il était vraisemblablement aussi doué en mer, ayant servi de capitaine de l'Aquila pendant un temps. L'équipement d'Achilles consistait en la traditionnelle lame secrète, une épée ainsi qu'un pistolet flintock. Mais sa compétence à l'épée était néanmoins inférieure à celle d'Haytham Kenway, qui profita de sa nette supériorité technique pour blesser à vie l'Assassin[2].

Notes

  • "Achilles" est un prénom d'origine grec qui, traduit littéralement, signifie "aigle".
  • Achilles était le propriétaire du domaine Davenport jusqu'à sa mort.
  • Dans Assassin's Creed: Liberation HD, certains gardes de George Davidson sont habillés exactement de la même manière qu'Achilles, portant les mêmes vêtements, le même chapeau et les mêmes bijoux.
  • Dans Assassin's Creed: Rogue, le prénom Achilles est orthographié sans "S".
  • Dans un dialogue retiré du jeu et trouvable dans les fichiers internes, Achilles parle de sa famille et des conditions de la mort de ceux qu'il aimait. Il évoque aussi la façon dont il envisagea de se suicider après les avoir perdus.
  • Au Domaine, Connor peut jouer au Fanorona avec Achilles. Après la mort de celui-ci, le vieil homme serait remplacé par le père Timothy.
  • Le surnom d'Achilles, le "vieux de la colline" est une référence au surnom d'Al Mualim, le "vieux de la Montagne".
  • Par coïncidence, les morts d'Achilles et d'Altaïr Ibn-La'Ahad sont relativement similaires : ils meurent tous deux paisiblement, dans leur base d'opérations, assis sur une chaise, et ils laissent tous les deux un message aux Assassins futurs.
  • Achilles partage son nom de famille avec Matthew Davenport et Jonathan Davenport, mais aucun lien de parenté n'est prouvé entre eux.
  • Vers 1752, Achilles était à la recherche d'un crâne et d'une boule de cristal ainsi que d'une fiole de sang.
  • Jusqu'à sa mort, Achilles apparaît aléatoirement à différents endroits de son manoir. On peut même le voir en train de laver les chevaux.

Galerie



Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard