FANDOM


ACSicon


Abberline, je présume est la représentation virtuelle d'une mémoire génétique de Jacob et d'Evie Frye, revécue par un Initié à travers Helix.

Description

Jacob et Evie allèrent au devant du sergent de police Frederick Abberline.

Dialogue

Jacob et Evie se donnèrent rendez-vous dans une allée de Whitechapel.

  • Evie: Je ne vois pas Mr Abberline.
  • Jacob: On aura essayé.

Un barbu déguisé en vieille dame s'avança et prit une voix féminine.

  • Abberline: Psst. Je sais peut-être quelque chose sur l'individu admirable dont vous venez de parler.
  • Jacob: Que fais-tu ?

Jacob retira le chapeau de son interlocuteur, maintenant démasqué.

  • Abberline: Seigneur, vous voulez me faire repérer ?
  • Jacob: Mais...
  • Abberline: Sergent Abberline, à votre service. J'imagine que vous êtes les Frye que Green a mentionnés ?
  • Jacob: Je m'attendais à rencontrer un policier.
  • Abberline: Et moi, je m'attendais à rencontrer... des gens discrets.
  • Evie: Henry Green dit que vous pouvez nous aider à passer inaperçus.
  • Abberline: Voilà ce que je vous propose : je vous donne les noms de dangereux criminels, et vous, vous me les livrez. Discrètement.
  • Jacob: Nous serons aussi discrets qu'une vieille dame. Une étrange vieille dame poilue qui ressemble à un policier.
  • Abberline: Bon, quoi que vous fassiez, ESSAYEZ de rester dans le cadre de la loi. Faites-le pour moi. Je ne veux pas voir de cadavre arriver au poste... Approchez vos cibles par derrière, et tâchez de les faire parler. Puis amenez-les à ma voiture, sans vous faire voir.

Jacob attrapa Dalton.

  • Dalton: Lâche-moi ! Fiche le camp ! Eh !
  • Jacob: Tais-toi donc. Je suis armé.
  • Dalton: De quoi est-ce que tu m'accuses ?
  • Jacob: De prélever un loyer à des gens qui ne te doivent pas un sou !
  • Dalton: Ouais, comme la moitié des richards de cette maudite ville. Tu vas les enlever, eux aussi ?
  • Jacob: Peut-être. Mais je vais commencer par toi.

Si Evie enlevait Dalton, le dialogue était le suivant.

  • Dalton: Lâche-moi ! Fiche le camp ! Eh !
  • Evie: Tais-toi donc. Je suis armée.
  • Dalton: Tu vas me lâcher, oui !
  • Evie: Arrête de détrousser les pauvres, après, on parlera.
  • Dalton: Tu fais une terrible erreur, je vais en parler à Kaylock.
  • Evie: Je ne te laisserai pas l'occasion de crier "au secours", et encore moins d'aller voir Kaylock.

Si Dalton échappait aux Frye.

  • Dalton: Ha !
    Ha-ha ! Essaie un peu de me rattraper !
    Arrêtez cet homme !
    Eh ! Cette femme me veut du mal !

Si Jacob rattrapait Dalton.

  • Dalton: Ah, c'est pas vrai...
  • Jacob: Tu espérais t'enfuir, pas vrai ?
  • Dalton: Oh, Seigneur Dieu !

Jacob ou Evie poussèrent Dalton dans une calèche.

  • Dalton: À l'aide ! Au secours !

Jacob ou Evie amenèrent Dalton à Abberline.

  • Abberline: On va pouvoir le mettre derrière les barreaux. Merci.

Conséquences

Homer Dalton fut arrêté par Abberline, et une alliance se forma entre les jumeaux et le sergent Abberline.

Note

Galerie